CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Docteurs associés > MEDE Hardy

MEDE Hardy

Docteur en science politique
Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne

Membre du CESSP et du CETOBaC
Qualifié aux fonctions de maître de conférences (2017)

Thèse :
L’invention d’un parlement. Genèse et autonomisation de l’institution parlementaire de la Région du Kurdistan irakien, 1992-2009. Contribution à une sociologie des institutions politiques, « Mention très honorables avec les félicitations du jury ».

  • Directeur de thèse : Gilles Dorronsoro, Professeur des universités
  • Jury : Hamit Bozarslan, Directeur d’étude à l’EHESS, Delphine Dulong, Maître de conférences-HDR, Jean-Noël Ferrié, Directeur de recherche au CNRS, Christophe Le Digol, Maître de conférences, M. Michel Offerlé, Professeur à l’ENS-Paris.

FORMATION ET PARCOURS UNIVERSITAIRES

  • 2017-2020 : Post-doctorant à l’Université Paris 1, dans le cadre du projet Social Dynamics of Civil Wars, programme de recherche de l’European Research Council (ERC).
  • 2019 : Chercheur invité à l’IFPO - Erbil (Irak) dans le cadre du programme d’aide à la recherche postdoctorale de la FMSH (octobre à décembre 2019)
  • 2016-2018 : Enseignant vacataire à l’Université Paris-Dauphine.
  • 2006-2016 : Doctorat de Science Politique, à l’Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne, Thèse soutenue le 9 juin 2016, « Mention très honorables avec les félicitations du jury ».
  • 2017 : Qualification aux fonctions de MCF section 04 (science politique) du CNU.
  • 2016-2018 : Organisation et animation d’un séminaire à l’EHESS - Paris.
  • 2013-2015 : Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER), l’Université Lille 2 (CERAPS).
  • 2012-2013 : Enseignant vacataire à l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne.
  • 2005 : Master 2 de recherche en Sociologie EHESS-Paris. Mention : Bien. Sous la direction de M. le Professeur Hamit Bozarslan (EHESS)
  • 2002 : Master 1 en Sociologie, Université de Salahadin/Erbil (Irak) Mention : Très bien (major de promotion).
  • 1998 : Bac littéraire. Mention : Bien.

ACTIVITES D'ENSEIGNEMENT ET D'ENCADREMENT

2018-2019 : Enseignant vacataire, Université Paris-Dauphine

Cours magistral (24 heures), « Comparative politics », Master 2 Affaires Internationales et Développement, parcours Peace Studies, Université Paris-Dauphine (32 étudiants).

Cours magistral (24 heures), « State Building  », Master 2 Affaires Internationales et Développement, parcours Peace Studies, Université Paris-Dauphine (33 étudiants).

2017-2018 : Enseignant vacataire, Université Paris-Dauphine

Cours magistral (24 heures), « State-building  », Master 2 Affaires Internationales et Développement, parcours Peace Studies, Université Paris-Dauphine (36 étudiants).

Cours magistral (18 heures), « Sociologie des conflits », Master 1, Affaires Internationales et Développement, Université Paris-Dauphine (34 étudiants).

2017-2018 et 2016-2018 : Responsable de séminaire à l’EHESS-CETOBaC

Animation du séminaire, « Les mutations de l’espace kurde : institutions, acteurs, représentations », CETOBaC, EHESS, Paris. Séminaire bi-mensuel destiné aux doctorants (24 séances de 3 heures, soit 72 heures).

2014-2015 : ATER, Université Lille 2 (CERAPS)

Cours magistral (36 heures), « Pouvoir, Etat, régimes », Licence 1, Droit, parcours Science politique, Université Lille 2 (396 étudiants).

Travaux dirigés (45 heures), « Pouvoir, Etat, régimes », Licence 1, Droit, parcours Science politique, Université Lille 2 (.

2013-2014 : ATER, Université Lille 2 (CERAPS)

Cours magistral (36 heures), « Philosophie et doctrines politiques », Licence 3, Droit, parcours Science politique, Université Lille 2 (41 étudiants).

Travaux dirigés (32 heures),« Introduction à la science politique », Licence 1, Droit, parcours Science politique, Université Lille 2 .

2012-2013 : Enseignant vacataire, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne

Conférence de méthode (24 heures) « Sociétés politiques comparées », Master 1, Science politique, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne .

– Encadrement de travaux de recherche d’étudiants

Nicolas Hug, « Politique et représentation de genre au Kurdistan d’Irak, 2010-2019. Etude de cas du Haut Conseil des Affaires des Femmes », Université Paris-Dauphine, Master 2 AID, Peace Studies, 2018-2019, 140 p.
nicolashug@outlook.fr

Oriane Pompili, « Enjeux et perspectives de l’évolution du nationalisme kurde irakien à travers les trois guerres internationalisées d’Irak », Université Jean Moulin, Lyon 3, Master, Sécurité international et défense, 2017-2018, 145 p.
pompilioriane@gmail.com

Mélanie Pinet, « Le confédéralisme démocratique, un modèle pour le Moyen-Orient ? Une expérience au Rojava », Université Paris-Dauphine, Master 2 AID, Peace Studies, 2017-2018, 90 p.
pinet.melanie75@gmail.com

2012-2013 : Co-direction de plusieurs mémoires d’étudiants du Master 1 Science politique, à l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne.

2008-2009 : Co-direction d’un dossier de recherche en Master 1 Science politique sur les anciennes élites baathistes au lendemain de la chute du régime irakien, en 2003, à Sciences Po, Paris.

LISTE DES PUBLICATIONS

– Articles dans des revues à comité de lecture

« La stratégie de partenariat turc du Gouvernement régional du Kurdistan irakien au prisme des logiques de situation », revue Anatoli, n°8, Editions CNRS, 2017, pp. 275-295.

« Ressources et stratégies notabiliaires à l’épreuve du temps. Grandeur et déclassement des notables Mîran du Kurdistan d’Irak », revue A contrario, n°14, 2010, pp. 92-110.

Contributions à des ouvrages collectifs

« Le Parti démocratique du Kurdistan : un parti en héritage. Les dispositifs de reproduction d’un militantisme intergénérationnel », in Gilles Dorronsoro (dir.), Guerres civiles et formation d’ordres sociaux kurdes, Paris, Editions Sciences Po (à paraître, 2020)

« Quand les partis fabriquent l’ordre social », in Gilles Dorronsoro (dir.), Guerres civiles et formation d’ordres sociaux kurdes, Paris, Editions Sciences Po (à paraître, 2020)

« Dynamique de transformation du lien étatique entre le centre et la périphérie kurde en Irak », in Pierre-Jean Luizard et Anna Bozzo (dir.), Vers un nouveau Moyen-Orient ? Etats arabes en crise entre logiques de division et sociétés civiles, Editions Tre-Press, 2016, pp. 79-93.

– Article dans dossier thématique soumis à une revue et accepté pour publication

« Les députés islamistes au Parlement régional kurde : logique partisane et ordre parlementaire », dossier thématique, L’Islam politique dans l’espace kurde, sous la direction de Hardy Mède, revue Etudes Kurdes, n°14, à paraître, juillet 2020.

« Le développement de pratiques d’entraide en situation de conflit : l’émergence d’un système d’échange local de biens et de services à Khaneqîn – Irak », dossier thématique, sous la direction de Stéphanie Latte, revue Critique internationale, à paraître, décembre 2020.

« Vers une disparition de la tribu au Kurdistan irakien ? », dossier thématique sous la direction de Stéphane Dudoignon, revue Archive des sciences sociales des religions, à paraître, septembre 2020.

COMMUNICATIONS

– Colloques et Congrès

2019 : « Facing Symbolic Violence in Politics : The Experience of Female Politicians in Kurdistan Region », Third International Congress of Kurdish Studies, organisé par l’IKP, en partenariat avec l’Université de Koya et l’Université de Zakho (Koya/Irak, 4 novembre).

2019 : « Le Muxtar, un courtier du parti », atelier Approche comparative d’une figure locale transversale, le muxtar, dans le cadre du 3e Congrès GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, 3-6 juillet 2019, Université Panthéon-Sorbonne Paris 1 (Paris, 5 juillet).

2017 : « Le mouvement Goran : genèse, répertoires d’action, ressources », atelier Un espace kurde à géométrie variable : saisir le fait kurde dans toutes ses dimensions, 2e Congrès GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, 6-8 juillet 2015, INALCO (Paris, 8 juillet).

2017 : « Femmes au parlement : mécanismes de participation, pratiques », colloque Kurdistan irakien 2003-2017 : du référendum à l’indépendance ?, co-organisé par l’Institut Kurde de Paris et l’Université Soran (Irak), Sénat français (Paris, 22 juillet).

2017 : « L’Etat fédéral à l’épreuve de la désagrégation : les effets de la logique centralisatrice », Section thématique Les fédéralismes centrifuges et défaillants, Congrès international de l’Association belge de science politique (ABSP) (Bruxelles, 4 avril)

2017 : « La construction d’une identité kurde en Irak », colloque international, Identité, mémoire et processus de reconnaissance, Centre de la Mémoire Commune pour la démocratie et la paix (CMCDP), Actes du colloque publiés par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) (Meknès/Maroc, 14 janvier).

2015 : « L’invention d’un Parlement : pour une analyse sociologique des institutions politiques », atelier Les institutions politiques, angle mort de l’analyse politique du monde musulman ?, 1er Congrès GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, 6-9 juillet 2015, INALCO (Paris, 7 juillet).

2015 : « Les dynamiques partisanes et parlementaires après 2003 au Kurdistan d’Irak », conférence 2000’lerde Kürtler ve Kürdistan, organisée par l’Université de Bilgi (Istanbul, 9 mai).

2015 : « La tentation centralisatrice à l’épreuve de la dynamique centrifuge kurde : les contradictions de l’Etat irakien », colloque Des Printemps arabes à la remise en cause des Etats. Les sociétés civiles face à la résurgence des logiques segmentaire, organisé par GSRL en partenariat l’EFR, IFPO Beyrouth, l’IRMC Tunis et l’IREMAM Aix-en-Provence (Rome, 24 avril).

2015 : « Loi et quota : fin et moyen », Section thématique 42 Genre et politiques du droit, 6e Congrès international des Associations francophones de science politique (AFSP), à l’Institut d’études politiques et internationales (Lausanne, 5 février).

2013 : « Le Processus de « parlementarisation » au Kurdistan irakien : 1992-2012 », colloque The Iraqi Kurdistan and The Kurdish Issue in Near Eastern Politics. New Dynamics and Challenges, organisé par le CERI Sciences Po Paris, l’Université d’Aix-en-Provence et l’Université Hawler du Kurdistan (Paris, 22 novembre)

2013 : « Genèse et autonomisation de l’institution parlementaire de la Région du Kurdistan d’Irak », Section thématique 39 Sociogenèse de l’ordre parlementaire. Processus, configuration et pratiques / Sociogenesis of Parliamentary Order, 12e congrès de l’Association française de science politique (AFSP), 9-11 juillet 2013, à Sciences Po (Paris, 9 juillet).

– Journées d’études

2019 : « France Supporting the Kurds », demi-journée d’étude organisée par l’Americain Kurdish Research Institute (AKRI) and Kurdish Academy of KRG, Irak (Erbil, 16 octobre).

2017 : « Evolution politique du PDK et ses rapports avec les partis politiques en Irak », journée d’étude organisée par la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), Université d’Aix-Marseille (Aix-en-Provence, 31 mars).

2017 : « Quelle approche kurde en Irak », journée d’étude organisée par la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), Université d’Aix-Marseille (Aix-en-Provence, 31 mars).

2016 : « La dynamique institutionnelle au Kurdistan irakien », journée d’étude sur l’Irak, organisée par le Social Dynamics of Civil Wars, programme ERC, CEESP, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris, 6 juin).

2014 : « Les femmes députées au Parlement de la Région du Kurdistan. Quelques éléments de réflexion sur l’institution et le genre », Journées Scientifiques Régionales sur le Genre, organisées par le groupe Genre du CEREP, Université de Reims (Reims, 2 juillet).

2011 : « La construction de la figure de l’expert : les avocats au Parlement », journée d’étude Les croyances en politique : modalités de socialisation et mobilisation dans l’action politique, organisée par l’Ecole doctorale du département de science politique de l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne (Paris, 30 septembre).

2011 : « Les femmes dans l’institution : pratiques, ajustements et effets », journée d’étude Pouvoirs des femmes : pratiques, représentations et effets, organisée par Delphine Dulong (Paris 1), Frédérique Matonti (Paris 1), Sandrine Lévêque (Paris 1) et Fabrice Virgili (EHESS), axe transversal Genre de l’Université Paris 1,Panthéon-Sorbonne (Paris, 15 juin).

– Communications dans des séminaires, ateliers, tables rondes

2017 : « Le Kurdistan irakien », table ronde Mouvements kurdes en conflit, organisée par l’équipe de l’ERC Social Dynamics of Civil Wars et NORIA, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne (Paris, 11 mars).

2016 : « Ce que l’autonomisation institutionnelle veut dire », séminaire Sociologie du conflit, animé par Gilles Dorronsoro, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris, 27 janvier).

2011 : « Femmes, violence physique et violence symbolique », séminaire pour la General Directorate for Tracing Violence against Women, Kurdistan d’Irak (Erbil, 31 octobre).

2009 : « Institutionnalisation de l’arène parlementaire du Kurdistan d’Irak », atelier Comparaison en sciences sociales, animé par Michel Dobry, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, (Paris, 17 février).

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS SCIENTIQUES

2019 : Co-organisation de l’atelier « Approche comparative d’une figure transversale, le Muhtar », dans le cadre de 3e Congrès du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, ISSMM-EHESS, Université Paris 1 (Paris, 4 juillet).

2018 : Co-organisation du colloque international « Les parlements en question(s) ? La permanence d’institutions subordonnées. », CNRS, CESSP, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne (Paris, 8 et 9 novembre).

2017 : Organisation de l’atelier « Un espace kurde à géométrie variable : saisir le Kurdistan dans toutes ses dimensions », 2e Congrès du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, à l’INALCO (Paris, 7 juillet)

2016-2018 : Organisation et animation des séminaires « Les mutations de l’espace kurde : institutions, acteurs, représentations » au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centreasiatiques (CETOBa,C), l’EHESS, Paris.
Gestion d’un budget annuel destiné à couvrir les dépenses d’organisation et les frais de déplacement et d’hébergement des chercheurs invités.

2015 : Organisation de l’atelier « Les institutions politiques, angle mort de l’analyse politique du monde musulman », dans le cadre du 1er Congrès du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, à l’INALCO (Paris, 7 juillet)

ACTIVITES SCIENTIFIQUES

Responsabilités scientifiques

Depuis 2018, membre du Comité éditorial de la revue Etudes Kurdes, revue semestrielle, à comité de lecture, qui bénéficie d’une subvention du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche français.

Direction d’un dossier thématique, « L’Islam politique kurde », revue Etudes Kurdes n°14, (à paraître en juillet 2020).

Direction d’un dossier thématique, « Genre et politique dans l’espace kurde » revue Etudes Kurdes, n°15 (à paraître en décembre 2020).

– Participation à des programmes de recherche

Depuis 2019 : Chercheur associé au projet d’étude, Explorer les frontières sociales en Irak, en cours de consolidation avec le soutien financier du Centre d’Alembert (CNRS) et coordonné par M. Cyril Roussel (chargé de recherche au MIGRINTER, Université de Poitier).

Depuis 2018 : Chercheur associé au programme Social Innovation in Times of Conflit : Economic and Citizen Alternatives in the Middle East, en phase de dépôt pour un financement de l’ERC, sous la direction de Stéphanie Latte (chargée de recherche au CERI-Sciences Po)

Depuis 2017 : Chercheur associé au projet Social Dynamics of Civil Wars, programme de recherche financé par l’European Research Council (ERC), Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne.

Bourses et financements de la recherche

2019 : Lauréat du programme ATLAS d’aide à la mobilité postdoctorale de la FMSH, en partenariat avec l’IFPO-Erbil. Sélectionné pour un projet de recherche sur « les initiatives citoyennes en situation de guerre, en Irak ».

2017 : Financement de terrain du programme ERC, Social Dynamics of Civil Wars, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne (CESSP), pour une recherche sur « La dynamique institutionnelle en situation de conflit : le GRK et la guerre contre l’Etat Islamique ».

2016 : Financement de terrain du programme ERC, Social Dynamics of Civil Wars, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne (CESSP), pour une recherche sur « L’action des organisations politico-militaires en période post-conflit : le cas du PDK »

2007 : Bourse de soutien à l’enquête de terrain, Ministère des Etudes supérieures du Gouvernement régional du Kurdistan, Irak

2004 : Bourse de soutien à l’enquête de terrain, Ministère des Etudes supérieures du Gouvernement régional du Kurdistan, Irak.

2003-2008 : Bourse doctorale (sélection sur dossier, allocation mensuelle accordée par le Ministère des Affaires étrangères français.

Compétences linguistiques

Langues de communication et de travail : Français, Kurde, Arabe, Anglais
Autres langues : Persan (lu, parlé), Turc (notions)