LECLERC Theophane

Contact

 
theophane.leclerc chez gmail.com

Sujet de thèse

Édifier et gouverner les problèmes sociaux : l’action collective associative au service de l’action publique étatique ?

Direction : Anne Paillet et Jean-Michel Denis.

Cette thèse se propose d’étudier les récentes reconfigurations relationnelles entre le secteur associatif, la puissance publique et le secteur privé lucratif et leurs répercussions sur les modalités de l’action associative. Ce travail a plus précisément vocation à éclairer les effets du rapprochement de l’Etat, et le développement de logiques économiques sous-jacentes (processus de rationalisation et de professionnalisation [Hely, 2009]), auprès des associations qui assurent la prise en charge de la question sociale soit par la lutte et la défense des droits sociaux, soit par l’assistance et la solidarité. Dans cette perspective, ce mémoire de thèse s’attachera dans un premier temps, à analyser les dispositifs qui participent à l’isomorphisme institutionnel (Di Maggio, Powel, 1983 ; Vignet, 2014) conduisant à arrimer l’orientation sociale et politique des associations, aux contraintes structurelles imposées par la commande publique et l’économie de marché. Chemin faisant, cette enquête visera dans un second temps à observer les répercussions de ces contraintes structurelles étatiques et économiques sur la dimension contestataire et politique des associations qui sont à l’intersection de l’espace des mouvements sociaux (Mathieu, 2007) et des champs des politiques publiques (Dubois, 2010). Pour ce faire, cette recherche s’effectuera à l’aune d’une sociologie attentive aux trajectoires et aux dispositions des agents sociaux, au carrefour entre sociologie du travail, sociologie de l’action collective et sociologie de l’action publique.