GUSEYNOVA Vera

Contact

 
vfguseynova chez gmail.com

Sujet de thèse

L’internationalisation de l’art russe, 1991-2020 : une analyse socio-historique des transferts et des circulations artistiques, le cas de l’art non officiel

Directrices de thèse : Gisèle Sapiro (CESSP) , Juliette Cadiot (laboratoire CERCEC, co-directrice)


La question de la reconnaissance internationale de l’art underground soviétique dit « art non officiel » se trouve au centre de cette recherche. Sous ce terme sont réunis les artistes russes de la deuxième moitié du XXème siècle dont l’art est entré en conflit avec la doctrine du réalisme socialiste imposée par des autorités soviétiques. Malgré le statut marginalisé de ces artistes lors de l’époque soviétique, aujourd’hui les prix des certaines œuvres peuvent rivaliser avec ceux des artistes d’art contemporain occidental. Comment expliquer qu’elles aient acquis un véritable rayonnement artistique et d’une valeur marchande à l’échelle internationale ? Dans le cadre de ce projet, nous analyserons le processus de la constitution de la valeur de l’art non officiel à l’échelle internationale en examinant le rôle de l’ensemble des acteurs – intermédiaires – impliqués dans le transfert et la promotion de cet art : les marchands d’art, les collectionneurs, les critiques, les artistes, etc. Pour cette recherche nous utilisons une méthode mixte basée principalement sur les entretiens biographiques et semi-directifs avec ces acteurs, et une prosopographie des artistes et de leurs lieux d’exposition. Sur le plan théorique, nous nous appuierons principalement sur la voie proposée par Bourdieu, qui consiste à identifier les mécanismes sociaux de la formation et d’évaluation des critères du jugement esthétique.