« Classer la sociologue, déclasser les pairs. Pratiques et registres de distinction en terrain militaire » Genèses, vol. 110, no. 1, 2018, pp. 133-148

Cet article revient sur une enquête réalisée dans une école militaire. L’enquêtrice, alors doctorante et fille d’un officier, avait particulièrement bien répondu aux attentes associées au statut de « fille de… » que les enquêtés lui avait reconnu. Cet article revient sur les conditions de l’enquête, sur les usages qui ont été faits de la filiation militaire et du genre de l’enquêtrice et, plus particulièrement, sur la façon dont les dominants du corps des officiers ont mobilisé les ressources tout à la fois familiales, scolaires et « militaires » de l’apprentie sociologue pour alimenter les stratégies de distinction et les hiérarchies implicites qui le caractérisent.

This article takes a second look at a study conducted in a military academy. The researcher, daughter of an officer and a doctoral student at the time, quite successfully lived up to her informants’ expectations of her status as a “daughter of.” This article re-examines research conditions, how the researcher’s military connection and gender were put to use, and most of all how dominant members of the officer corps mobilized the student sociologist’s family, educational, and “military” resources to fuel the strategies of distinction and implicit hierarchies characteristic of the corps.