NEUMAYER Laure

Laure Neumayer est maîtresse de conférences en science politique à Université Paris 1 et membre du Cessp.
Ses premières recherches portaient sur l’élargissement de l’Union européenne et sur l’européanisation des Etats centre-européens. Ses travaux actuels se placent au croisement de la sociologie de la construction européenne et des études mémorielles, en conservant une spécialisation sur les pays d’Europe centrale.
Dans le sillage de son Habilitation à Diriger des Recherches (2016), ses principaux objets de recherche portent sur la construction d’une mémoire historique du communisme à l’échelle européenne, sur les usages politiques du passé dans les anciennes démocraties populaires et sur les reconfigurations de l’anticommunisme après la Guerre Froide.
Parmi ses publications récentes sur ces thèmes on trouve une monographie, The Criminalisation of Communism in the European Political Space after the Cold War (Routledge, 2019) et deux publications collectives : Condamner le passé ? Mémoires des passés autoritaires en Europe et en Amérique latine au XXème siècle (Presses Universitaires de Nanterre, 2019) et « Transnational activism and the globalization of anti-communism after 1989 » (Revue d’études comparatives Est-Ouest, n°2-3, 2020).
Laure Neumayer a été membre du Centre français de recherches en science sociales de Prague (1997-2002), Junior Fellow au Collegium Budapest-Institute for Advanced Studies (printemps 2002), membre Junior de l’IUF (2013-2018) et Visiting Scholar à l’Université Columbia à New York (printemps 2018).

Publications récentes

Ouvrages et co-directions d’ouvrages

  • The Criminalisation of Communism in the European Political Space after the Cold War, Londres, Routledge, 2019
  • Co-direction avec Sophie Baby et Frédéric Zalewski.Criminaliser le passé ? La mémoire des passés autoritaires en Europe et en Amérique latine, Presses Universitaires de Nanterre/L’Apprimerie, 2019.
  • The Criminalisation of Communism in the European Political Space after the Cold War, Londres, Routledge, 2018.
  • Co-direction avec Georges Mink. History, Memory and Politics in Central and Eastern Europe. Memory Games, Basingstoke, Palgrave/Macmillan, 2013.
  • Co-direction avec Antoine Roger et Frédéric Zalewski. L’Europe contestée. Espaces et enjeux des positionnements contre l’intégration européenne, Paris, Editions Michel Houdiard, 2008.
  • Co-direction avec Georges Mink. L’Europe et ses passés douloureux, Paris, La Découverte, 2007.
  • L’enjeu européen dans les transformations postcommunistes, Paris, Belin, collection « Europes centrales. Histoire, société », 2006.

Directions et co-directions de numéro de revue

Articles récents

  • “Bridges across the Atlantic ? Intertwined anti-Communist mobilizations in Europe and in the United States after the Cold War”, Revue d’études comparatives Est-Ouest, n°2020/2-3, à paraître.
  • (avec Valentin Behr, Muriel Blaive, Anemona Constantin et Máté Zombory) “An anti-communist Consensus : The Black Book of Communism in Pan-European Perspective”, Revue d’études comparatives Est-Ouest, n°2020/2-3, à paraître.

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • « Les entrepreneurs de mémoire anticommunistes au Parlement européen :
    dispositions à agir et sens du jeu parlementaire », in Sébastien Michon (dir), Le Parlement européen au travail, Presses Universitaires de Rennes, 2018.
  • « Włączanie wschodnoeuropejskiej przeszłości do wspólneji narracji » (L’intégration du passé européen dans un récit commun), in Andrzej Paczkowski (dir.) Rozliczanie totalitarnej przeszlości : instytutcje i ulice, ISP-PAN, Varsovie, pp.11-48.
  • « Symbolic policies versus European reconciliation : the Hungarian ‘Status Law’ », in Laure Neumayer et Georges Mink (dir.), History, Memory and Politics in East Central Europe. Memory Games, Houndsmills, Basingstoke, Palgrave Macmillan, pp. 209-225, 2013.
  • Avec Georges Mink. « Introduction », in Laure Neumayer et Georges Mink (dir.), History, Memory and Politics in East Central Europe. Memory Games, Houndsmills, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2013, pp.1-20.
  • Avec Georges Mink. « Conclusion », in Laure Neumayer et Georges Mink (dir.), History, Memory and Politics in East Central Europe. Memory Games, Houndsmills, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2013, pp.257-260.
  • « Debating Europe in the Czech Republic : the ’reluctant Europeans ?’ », in Robert Harmsen et Joachim Schild, Baden-Baden (ed.), Debating Europe : The 2009 European Parliament Elections and Beyond, Nomos, 2011, pp 183-200.
  • « Créer des normes européennes de réconciliation : le Conseil de l’Europe et l’OSCE face à la loi sur le statut des Hongrois de l’extérieur », in Georges Mink et Pascal Bonnard (dir.), Le passé au présent. Gisements mémoriels et actions historicisantes en Europe centrale et orientale, Paris, Editions Michel Houdiard, 2010, pp. 43-54.
  • « Euroscepticism as a Political Label : What Has Changed With Accession ? », in Krisztina Arató et Petr Kaniok (ed.), Euroscepticism and European Integrations, Zagreb, Political Science Research Center, 2009, pp.179-194.
  • « Euroscepticism » in Stanislav J. Kirschbaum (ed.), Central European History and the European Union - The Meaning of Europe, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2007, pp.159-178.
  • Avec Dorota Dakowska. « Entre stabilisation et incorporation de l’étranger proche : les élargissements de l’UE », in Frédéric Mérand et René Schwok (dir.), L’Union européenne et la sécurité internationale : théories et pratiques, Louvain, Bruylant/Université de Genève, 2008, pp.145-158.
  • Avec Dorota Dakowska. « Elargissement », in Céline Belot, Paul Magnette et Sabine Saurugger (dir.), Science politique de l’Union européenne, Paris, Economica, 2008, pp. 355-374
  • « De l’euroréalisme au souverainisme ? Le discours eurosceptique dans trois nouveaux membres de l’UE : la Pologne, la Hongrie et la République tchèque », in Philippe Poirier et Pascal Delwit (dir.), Parlement puissant, électeurs absents ? Les élections européennes de juin 2004, Editions de l’Université Libre de Bruxelles, 2005, pp.251-271.
  • Avec Jacques Gerstlé et Gabriel Colomé. « Des campagnes ’d’obligation politique relâchée’ » », in Pascal Perrineau et Hans-Dieter Klingemann (dir.), Le Vote Européen de l’élargissement au référendum (mai 2004-mai 2005), Presses de Sciences Po, 2005, pp.17-44.
  • « Eléments de comparaison centre-européens : sondages, ingéniéries électorales, référendums », in Jacques Rupnik (dir.), Les européens face à l’élargissement-perceptions, acteurs, enjeux, Presses de Sciences Po/Editions Palgrave, 2004, pp. 131-152.
  • « La science politique et l’élargissement de l’Union européenne : paradigmes et objets de recherche », in Maxime Forest et Georges Mink (dir.), Post-communisme : les sciences sociales à l’épreuve, Editions L’Harmattan, Paris, 2004, pp.71-92.

Autres articles

  • “Agents of Memory Politics”, dans Handbook on the Politics of Memory, sous la direction de Maria Mälksoo, Edward Elgar, à paraître.
  • « A common historical narrative for Central Europe ? Reappraising Communism in European institutions”, dans The Politics of Symbolization Across Central and Eastern Europe, sous la direction d’Elżbieta Hałas et Tomasz Rawski, Peter Lang Publishing, à paraître.
  • Rédaction de 7 notices : « Les lois mémorielles », « Les lois mémorielles en France », « La politique mémorielle de l’Union européenne », « La journée européenne des victimes des régimes autoritaires et totalitaires », « Le livre noir du communisme, pierre de touche de l’anticommunisme », « Des entrepreneurs de mémoire au Parlement européen : Jozsef Szajer », « Des entrepreneurs de mémoire au Parlement européen : Bronislaw Geremek », dans Condamner le passé ? Mémoires des passés autoritaires en Europe et en Amérique latine, sous la direction de Sophie Baby, Laure Neumayer et Frédéric Zalewski, Presses Universitaires de Paris Nanterre, 2019.
  • 2018 « Les entrepreneurs de mémoire anticommunistes au Parlement européen : dispositions à agir et sens du jeu parlementaire », dans Le Parlement européen au travail, sous la direction de Sébastien Michon, Presses Universitaires de Rennes, pp.81-102.
  • 2017 « Włączanie wschodnoeuropejskiej przeszłości do wspólneji narracji » (L’intégration du passé européen dans un récit commun), dans Rozliczanie totalitarnej przeszlości : instytutcje i ulice (La gestion du passé totalitaire : les institutions et la rue), ISP-PAN, Varsovie, pp.11-48.

Responsabilités scientifiques

  • 2013-2017 Membre du Comité de pilotage du GDR “Connaissance de l’Europe médiane”, coordonné par Antoine MARES, CNRS.
  • Membre du comité de rédaction de la Revue Internationale de Politique comparée et de la Revue d’Etudes comparatives Est-Ouest

Valorisation de la recherche

  • 2014-2017 : Participante au programme de recherche franco-polonais “Punishment, memory and politics : settling accounts with the past since WWII” coordonné par Andrzej Paczkowski, Pawel Machcewicz et Georges Mink.
  • 2013-2017 : Membre du comité de pilotage du GDR « Connaissance de l’Europe médiane » coordonné par Antoine Mares (Université Paris 1)
  • 2012-2016 : Représentante de la France dans le Management Committee et membre du Working Group « Politics of Memory », Action COST « In Search of Transcultural Memory in Europe » financée par l’Union européenne, coordonnée par Barbara Törnquist-Plewa (Université de Lund).
  • 2011-2013 : Co-fondatrice du programme de formation-recherche du CIERA « L’académie en chantier. Transformations des universités centre-est européennes depuis 1989 », avec Dorota Dakowska, Carole Sigman, Ioana Cirstocea et Anja Röcke.
  • 2005-2008 : Co-fondatrice du groupe de recherche Jeunes Chercheurs « Reconfiguration des jeux politiques populistes en Europe », avec Frédéric Zalewski et Antoine Roger, financé par l’ANR, laboratoire SPIRIT, IEP Bordeaux.
  • 2004-2007 : Membre du groupe de l’ACI Prosodies « Grammaires internationales de la réconciliation », coordonné par Sandrine Lefranc, Université Paris 10 Nanterre.
  • 2004-2008 : Participante du réseau d’excellence « Efficient and Democratic Governance in a Multi-level Europe » (CONNEX) du VIème Programme Cadre de Recherche de l’Union européenne coordonné par le MZES (Mannheimer Zentrum für Europäische Sozialforschung).

Organisation de colloques récents

  • 2019 Co-organisation (avec Raluca Grosescu et Eva-Clarita Pettai) de la conférence « Transnational Dimensions of Dealing with the Past in ‘Third Wave’ Democracies. Central Eastern Europe and the Former Soviet Union in Global Perspective », Bucarest, 01-04.2019.
  • 2018 Co-organisation (avec Frédéric Zalewski, James Mark, Federica Rossi, Sophie Baby et Raluca Grosescu), de la conférence internationale "Criminalising Violent Pasts : Multiple Roots and Forgotten Pathways 1950s-2000s", Londres, 15-16 novembre 2018.
  • 2018 Organisation du panel « The memory of Communism : transnational aspects », 23ème Convention annuelle, Association for the Study of Nationalities (ASN), Columbia, 03-05.05.2018.
  • 2017 Co-organisation (avec Muriel Blaive) du séminaire de recherche du projet LABEX “Criminalisation des passés dictatoriaux en Europe et en Amérique latine dans une perspective globale”, Prague 06.10.2017.
  • 2017 Co-organisation (avec Frédéric Zalewski, James Mark et Raluca Grosescu), de la conférence internationale “Transnational and Global Dimensions of Justice and Memory Processes in Europe and Latin America”, Paris, 8-9 juin 2017.
  • 2016 Co-organisation (avec Frédéric Zalewski, Raluca Grosescu et James Mark) des séminaires internes du projet LABEX “Criminalisation des passés dictatoriaux en Europe et en Amérique latine dans une perspective globale” (Exeter 07-08.03.2016, Nanterre 23-24.05.2016, Exeter 07-08.11.2016).
  • 2015 Organisation du panel “The memory of communism in Europe”, IXème Congrès de l’International Council for Central and Eastern European Studies 2015, 3-8 août 2015, Makuhari, Japon.
  • 2015 Co-organisation (avec Pascal Bonnard) de la Section thématique « Les études sur la mémoire comme sous-champ de la science politique francophone ? », Lausanne, 5-7 février 2015.
  • 2014 Co-organisation (avec Pascal Bonnard, Cécile Jouhanneau et Georges Mink) de la conférence internationale « The Memory of Communism in Europe : Actors, Norms, Institutions », Paris, 15-16 mai 2014.

Communications récentes dans des colloques et conférences

  • 2019 “The memory of Communism in European institutions : political struggles and institutional logics", conference “Memory laws and Beyond : towards ethical governance of historical narratives”, University of Kent (Brussels School of International Studies), Bruxelles, 24 mai 2019.
  • 2019 “Transatlantic memory activism after the Cold War : a case study of the Victims of Communism Foundation”, conférence “Transnational Dimensions of Dealing with the Past in ‘Third Wave’ Democracies. Central Eastern Europe and the Former Soviet Union in Global Perspective”, Université de Bucarest, 1er avril 2019.
  • 2018 (avec Valentin Behr, Muriel Blaive, Anemona Constantin et Maté Zombory) “The Black Book of Communism and the criminalization of Communism after the Cold War : a pan-European perspective”, conférence “Criminalising Violent Pasts : Multiple Roots and Forgotten Pathways : 1950s – 2010s“, London South Bank University, 15-16 novembre 2018
  • 2018 “Le nazisme et le stalinisme dans la politique de mémoire européenne“, Colloque international Walter Benjamin 2018 “Les voies du souvenir et de la réparation dans la surmodernité : mémoire, post-mémoire et histoire critique“, Université de Gérone, 4-6 octobre 2018.
  • 2018 “Framing the ‘crimes of Communism’ in European remembrance policy : the program Europe for Citizens", 25th International Conference of Europeanists, Council for European Studies, Chicago, 28-30 mars 2018.
  • 2018 « Transatlantic memory activism : a case study of the Victims of Communism Foundation », 23ème Convention, Association for the Study of Nationalities, Columbia University, 3-5 mai 2018.
  • 2017 « Czech impulses to transnational anti-Communist activism in the European Union : a case study of the Platform for European memory and conscience”, 22ème Convention, Association for the Study of Nationalities, Columbia University, 4-6 mai 2017.
  • 2017 “Remembrance of Nazi and Communist crimes in Central European museums and transnational networks”, Journée d’études « Museums and the Memory of Nazi-Fascism, the Holocaust and World War II : Toward a Shared European History ? », Centre Primo Levi, New York, 24 janvier 2017.

Enseignements à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

  • Political analysis (L3 et doubles licences de science politique)
  • Construction européenne (L3 et doubles licences de science politique)
  • Introduction to post-socialist Europe (M1 de science politique)
  • Political science (M1 de science politique)
  • Relations extérieures de l’Union européenne (M1 de science politique)
  • Politiques de l’élargissement et du voisinage (M2 de science politique)
  • La politique communautaire d’aide au développement (M2 de science politique)

Parcours

  • 2016 Habilitation à diriger des recherches, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
  • 2002 Docteur en science politique de l’Institut d’Etudes politiques de Paris, mention « Science politique », spécialisation « Europe post-communiste ».
  • 1997 Master d’Etudes européennes approfondies, Collège d’Europe, Natolin, Pologne.
  • 1996 DEA de l’Institut d’Etudes politiques de Paris, Cycle d’Etude comparée de la Transition démocratique dans l’Europe post-communiste.
  • 1995 Diplôme de l’Institut d’Etudes politiques de Paris, Section internationale.

Publications récentes