MASCLET Camille

Camille Masclet est chargée de recherche au CNRS et rattachée au CESSP depuis 2019, chercheuse associée à l’Ined. Sa recherche doctorale (Universités de Lausanne et Paris 8, 2017) a porté sur l’engagement féministe dans les années 1970 en France et les incidences biographiques de cet engagement sur les militantes et leurs enfants. Ses travaux actuels s’intéressent aux socialisations familiales “inversées ”. Ils visent à comprendre comment les parcours des enfants, devenus adultes, peuvent avoir des effets socialisateurs sur leurs parents, en particulier sur leur rapport au politique. Elle travaille aujourd’hui cette problématique à partir d’un premier cas d’études, celui des personnes LGBT et leurs parents.

Publications depuis 2015

Ouvrages collectifs, directions d’ouvrages et de numéros de revue

  • Yassin Boughaba, Alexandre Dafflon, Camille Masclet (dir.), Dossier « Socialisation (et) politique », Sociétés contemporaines, 2018/4, n°112.
  • Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • Collectif de la Grande Côte, Lyon en luttes dans les années 68. Lieux et trajectoires de la contestation, Lyon, PUL, 2018.
  • Martina Avanza, Olivier Fillieule et Camille Masclet (dir.), Dossier « Ethnographie du genre », SociologieS, mai 2015.

Articles

  • avec Yassin Boughaba et Alexandre Dafflon, « Socialisation (et) politique. Intériorisation de l’ordre social et rapport politique au monde », Sociétés contemporaines, 2018/4, n°112, p. 5-21.
  • avec Alban Jacquemart, « Mixités et non-mixités dans les mouvements féministes des années 1968 », CLIO. Femmes, genre, histoire, 2017, n°46, p.217-244.
  • « Le féminisme en héritage ? Enfants de militantes de la deuxième vague », Politix, 2015/1, n°109, p.45-68. [Article traduit dans l’édition internationale de CAIRN : « Inherited Feminism ? Children of Second-Wave Feminist Activists »]
  • avec Martina Avanza et Olivier Fillieule, « Ethnographie du genre. Petit détour par les cuisines et suggestion d’accompagnement », SociologieS, mai 2015.
  • « La quête des féministes. Techniques et enjeux de reconstruction d’un mouvement social », Genèses, 2014/2 n° 95, p. 120-135.
  • « Normes scolaires et normes de genre : la construction des déviances féminines dans la discipline scolaire », Revue ¿ Interrogations ?, n°8, Juin 2009.

Chapitres d’ouvrages

  • « Féminismes. Un mouvement mosaïque », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lucie Bargel), « Les espaces politiques locaux, laboratoires de l’institutionnalisation du féminisme ? », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lucie Bargel et Bleuwenn Lechaux), « Des féministes à la conquête de l’espace », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lucie Bargel et Lydie Porée), « “Le privé est politique”. Des sexualités, conjugalités et maternités féministes ? », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille - Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Helen Ha et Lucia Valdivia), « Rester féministe ? Reflux, maintien et transformations des engagements », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lilian Mathieu), « Ni carriéristes, ni renégat.e.s : les devenirs politiques et professionnels des militant.e.s lyonnais.es », dans Collectif de la Grande Côte, Lyon en luttes dans les années 68. Lieux et trajectoires de la contestation, Lyon, PUL, 2018, p.341-361.
  • « “Debout mères et ménagères !” Les mobilisations féministes lyonnaises », dans Collectif de la Grande Côte, Lyon en luttes dans les années 68. Lieux et trajectoires de la contestation, Lyon, PUL, 2018, p.97-157.
    Notices « Geneviève Baudino », « Paris / “province” », et (avec Marion Charpenel) « Transmission » dans Bard Christine et Chaperon Sylvie (dir.), Dictionnaire des féministes, Presses Universitaires de France, Paris, 2017.
  • « Examining the intergenerational outcomes of social movements : the case of feminist activists and their children », in Bosi Lorenzo, Giugni Marco et Uba Katrin (dir.), The Consequences of Social Movements, Cambridge, Cambridge University Press, 2016, p.106-129.
  • (avec Olivier Fillieule), Notice « Mouvements sociaux », In Achin Catherine & Bereni Laure (dir.), Dictionnaire genre et science politique. Concepts, objets, problèmes, Paris, Presses de Sciences Po, 2013 - p. 344-356.

Autres articles

  • « Camille Masclet et la transmission familiale du féminisme », Entretien avec Françoise Messant et Marianne Modak, Nouvelles Questions Féministes, 2018/1, vol.37, p.124-134.

Communications récentes

Conférences, colloques et journées d’études

  • « Du politique au sexuel. Contestations de la norme hétérosexuelle chez les féministes des années 1970 », Congrès de l’Association Française de Science Politique, ST « Pour une sociologie politique des minorités sexuelles et de genre », Bordeaux, 3-5 juillet 2019.
  • « Au-delà du couple hétérosexuel monogame. Appréhender la diversité des parcours affectifs des féministes des années 1970 dans une enquête par questionnaire », CUDEP, 18e Colloque national de démographie, Dijon, 21-24 mai 2019.
  • « Quand la vague se retire. Devenirs militants des féministes françaises depuis les années 1970 », Conférence du Centre en Etudes Genre et le Centre de recherche sur l’action politique de l’Université de Lausanne, 6 mars 2019.
  • « “Ne pas jouer les anciennes combattantes” ? Les rapports au passé des féministes des années 1970 au prisme de leurs pratiques mémorielles dans la sphère familiale », 8e Congrès International des Recherches Féministes Francophones, Université Paris Nanterre, 29 août 2018.
  • « Des archives personnelles aux archives administratives : les sources multiples d’une analyse historique du féminisme des années 1970 », 8e Congrès International des Recherches Féministes Francophones, Université Paris Nanterre, 31 août 2018.
  • « “Garder l’œil ouvert”. Socialisation féministe et rapports ordinaires au genre chez les militantes de la deuxième vague et leurs enfants », Colloque Rapports ordinaires au genre, Rennes, 19 octobre 2018.
  • « Conjuguer carrière et trajectoire : une approche processuelle et dispositionnelle pour étudier les effets des engagements au sein du mouvement féministe français des années 1970 », Workshop Comment articuler carrières et trajectoires ?, HETS Genève, 26 juin 2018.
  • « Socialisation féministe et transformation du genre », Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT50 Socialisations, Amiens, 5 juillet 2017.
  • « Saisir et comparer les féminismes de la deuxième vague dans cinq villes françaises : l’enquête Sombrero », Journée d’études Aux marges de la capitale ? Mouvements féministes et homosexuels en régions, Université de Toulouse Jean-Jaurès, 15 décembre 2016.
  • « Diffusion ou institutionnalisation du féminisme ? L’espace de la cause des femmes au tournant des années 1980 », Journées d’études Interroger l’institutionnalisation de l’espace de la cause des femmes. Dynamiques, enjeux, effets, Site Pouchet CNRS Paris, 1er et 2 décembre 2016.
  • « Le professionnel est politique ? Engagements féministes et continuités dans le travail », Journée d’études Travail et rapports ordinaires au politique, Université de Fribourg, 17 mai 2016.

Séminaires

  • « Parents de LGBT. Étudier des socialisations familiales “inversées” à travers des groupes de parole associatifs », Séminaire de l’Unité Genre, sexualité et inégalités, Ined, 3 septembre 2020.
  • « Contester le couple hétérosexuel monogame en pratiques. Le cas des féministes françaises des années 1970 », Séminaire de l’équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, Centre Max Weber, Lyon, 14 février 2020.
  • « Rejeter ou réinventer le couple ? Les parcours affectifs des féministes françaises des années 1970 », Séminaire Famille et Individus en Europe, de la première modernité à nos jours, LARHRA, Lyon, 18 novembre 2019.
  • « Le féminisme en héritage ? Socialisation politique des enfants de militantes des années 1970 », Séminaire général du CESSP, Paris, 7 novembre 2019.
  • « Enquêter sur les socialisations, mobiliser l’histoire », Séminaire Enquêtes et pratiques de la sociologie, Master Genre, politique et sexualités, EHESS, 20 mai 2019.
  • « Les féministes françaises des années 1970 face à la maternité : théories et pratiques », Séminaire du Centre en Études Genre, Université de Lausanne, 7 mars 2019.
  • « Le féminisme en héritage ? Les socialisations de genre des enfants de militantes de la deuxième vague », Séminaire de l’Unité de recherche Genre, démographie et société, Ined, 7 février 2019.
  • « Rapport affectif ou rapport politisé au féminisme ? Les héritages politiques pluriels des enfants des militantes de la deuxième vague », Séminaire Genre féminismes et mobilisations collectives, EHESS, 18 janvier 2019.
  • « Une histoire décentrée de la deuxième vague en France : les mobilisations féministes lyonnaises et grenobloises des années 1970 », Séminaire « Genre et sociétés » du LAHRA, Lyon, 22 novembre 2018.
  • (avec l’équipe Sombrero de Rennes), « Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 », Séminaire général d’ARENES, Rennes, 5 juin 2018.
  • « Des rapports ordinaires au genre comme empreintes du politique ? La socialisation politique des féministes des années 1970 et de leurs enfants », Chantier Rapports ordinaires au genre, IEP de Rennes, 4 juin 2018.
  • « Écrire l’histoire des féministes “ordinaires” des années 1970 : approche et sources », Module doctoral d’histoire contemporaine Histoire récente et nouveaux matériaux pour la recherche : « les années 68 » en Suisse et ailleurs, Université de Genève, 7 novembre 2017.
  • « Cesser de militer, demeurer féministe ? Les effets à long terme de la socialisation féministe chez les militantes de la deuxième vague », Séminaire Genre, féminismes et mobilisations collectives, Efigies/EHESS, Paris, 21 avril 2017.
  • (avec Lilian Mathieu), « Analyse croisée de parcours militants lyonnais dans les années 1970 », Séminaire Action collective, Centre Max Weber/Triangle, Lyon, 11 avril 2016.

Responsabilités scientifiques

Engagements institutionnels et académiques

  • Responsable du séminaire général du Centre européen de sociologie et de science politique (avec Anne-France Taiclet), depuis septembre 2020.
  • Membre du bureau du RT50 « Socialisations » de l’Association française de sociologie (AFS). Membre du bureau exécutif depuis 2019.
  • Coordinatrice de la chronique bibliographique sur le genre de la Revue française de science politique (avec Lucie Bargel, Marion Charpenel et Alban Jacquemart) depuis 2019.
  • Membre du projet de recherche ANR SOMBRERO « Sociologie du militantisme : biographies, réseaux, organisations ». Responsable scientifique de l’équipe sur le militantisme féministe au sein du projet (2013-2017).

Organisation d’activités scientifiques

  • Organisation de l’atelier « Socialisations de genre au cours de la vie : transformations et tensions », IIe Congrès international de l’Institut du Genre, Angers, 27-30 août 2019 (avec Clémentine Comer).
  • Organisation de la journée d’études « Questionner la notion de socialisation politique. Définitions, usages et repérages », Université de Lausanne, 23 et 24 janvier 2014 (avec Yassin Boughaba et Alexandre Dafflon).

Autres activités

Encadrement

  • Encadrement et jury de mémoires de Master (Université Paris 8, EHESS) et de stage (Sciences Po Saint-Germain-en-Laye)
  • Évaluation : Referee pour les revues Genre, sexualité et société, Actes de la recherche en sciences sociales, Recherches féministes, PArtecipazione e COnflitto, Revue suisse de sociologie.

Diffusion et valorisation de la recherche

  • Interventions publiques (Université des femmes de Bruxelles, Maison des passages, Université tous âges de Lyon, Rendez-vous de l’éthique à Évry, etc.) et contributions médiatiques (La Fabrique de l’histoire, Causette, Pikara)

Enseignements

  • Chargée de cours, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye (depuis 2019) : Genre, politique et société, CM, Master 1, 21h
  • Intervention dans la Préparation à l’agrégation de sciences économiques et sociales, ENS de Lyon (depuis 2019) : Socialisation politique, CM, 6h
  • Chargée de cours, département d’Études de genre, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (2018-2020) : Socio-histoire des féminismes, CM, Master en Études de genre, 36h
  • Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (temps plein), département de science politique, Université Paris Nanterre (2017-2018)
    • La politique en France (de 1945 à nos jours), CM, L2, science politique, 36h
    • Sociologie des partis politiques, CM, L3, science politique, 36h
    • Sociologie du droit, CM, L3, science politique, 36h
  • Co-responsable du séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives », Master Genre, politique et sexualité EHESS (2010-2016)

Parcours

Fonctions

  • Depuis 2019 Chargée de recherche au CNRS (section 40), Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP- UMR 8209), EHESS/Université Paris 1/ CNRS.
  • 2018-2019 Post-doctorante à l’Institut national d’études démographiques (Ined), unité de recherche « Démographie, genre et société »
  • 2017-2018 Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (temps plein), département de science politique, Université Paris Nanterre.
  • 2009-2015 Assistante d’enseignement, faculté des sciences sociales et politiques, Université de Lausanne

Formation universitaire

  • 2017 Doctorat en science politique et en sociologie, en cotutelle avec l’Université de Lausanne (CRAPUL-IEPHI) et l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis (CRESPPA-CSU) sous la direction d’Olivier Fillieule et Michèle Ferrand.
  • Sociologie des féministes des années 1970. Analyse localisée, incidences biographiques et transmission familiale d’un engagement pour la cause des femmes en France.
  • Prix de thèse de la Faculté des sciences des sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne en 2018. Mention spéciale du jury du Prix de Thèse PSL (Paris Sciences et Lettres) en sciences humaines et sociales 2018 (catégorie sciences sociales).
  • 2014 Visiting scholar à l’Institut de Sociologie de l’Université de Munich (un semestre) et au département de science politique de l’Université de Berkeley (un semestre). Bourse Doc Mobility, Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique.
  • 2009 Master 2 recherche, Sciences humaines et sociales, mention Sociologie, Université de Paris 8.
  • 2008 Master 2 recherche, mention “Politiques et sociétés en Europe”, spécialité Analyse sociologique du changement, Institut d’Études Politiques de Paris.
  • 2003-2007 Diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Lyon.

Publications récentes

  • "Changer le monde, changer sa vie"

    Sous la direction d’Olivier Fillieule, Isabelle Sommier, Sophie Béroud, Camille Masclet, Thomas Hirsch avec le collectif Sombrero, Arles, Actes Sud 2018.
    Cinquante ans après (...)