JEANPIERRE Laurent

Après une formation en économie, en histoire et un doctorat de sociologie portant sur l’émigration politique et intellectuelle française aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale (EHESS, 2004), mes travaux contribuent, dans les divers sous-domaines de la science politique, à une sociologie historique du changement politique et du changement social.

Ils ont porté sur : 1) les mondialisations plurielles et ce que j’appelle les politiques de la société transnationale au vingtième siècle (fondations philanthropiques, mobilisations et participation politique de réfugiés et de diasporas, communautés et dominations épistémiques, asymétries et relations centre-périphérie en matière de mondialisation des savoirs et des cultures, hégémonie et pouvoir symbolique international) et sur les conditions de la cosmopolitique ; 2) les conjonctures de crise politique ou de révolution (Seconde Guerre mondiale, mai 68 et « années 68 », révoltes arabes de 2011), leurs logiques sociales et leurs conséquences historiques ; 3) les mouvements sociaux contemporains (comme celui des « gilets jaunes » en France en 2018-2019) et leur place dans une histoire plus longue des mobilisations ; 4) la place des intellectuels, des sciences sociales et des idées politiques dans la société et la vie publique des deux derniers siècles, l’histoire de la sociologie et de la science politique, ainsi que 5) le néolibéralisme, sa socio-histoire et ses techniques de gouvernement.

Mes recherches actuelles s’inscrivent dans un programme scientifique de plus long terme, soutenu par un séminaire régulier (depuis 2018), qui traite des politiques préfiguratives, des utopies réelles, en particulier des alternatives écologiques et post-capitalistes. Il s’agit de déterminer les conditions sociales et politiques de la transition à partir d’une enquête sur les possibles, de mettre la science politique au service d’un utopisme critique. C’est dans ce cadre que, de 2019 à 2021, j’ai enquêté, au sein d’un collectif de chercheurs et par observation directe, sur la Convention citoyenne sur le climat qui s’est tenue en France et, à partir de ce terrain, sur les possibilités actuelles d’un approfondissement de la démocratie écologique et sociale.

Avant de rejoindre le Centre européen de sociologie et de science politique et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2020, j’ai enseigné en lycée, en école supérieure d’enseignement artistique (à Annecy) ainsi qu’à l’Université Paris-Est, l’Université de Strasbourg, l’Université Paris 8 à Saint-Denis et au College of Europe à Natolin (Pologne). J’ai été jeune chercheur invité à l’Université de Chicago, la New School for Social Research et New York University et professeur invité à l’Université du Chili.

Publications

Ouvrages récents

  • 2019. In Girum. Les leçons politiques des ronds-points, Paris, La Découverte, 2019.
  • 2016. La vie intellectuelle en France 1. Des lendemains de la Révolution à 1914. 2. De 1914 à nos jours, Paris, Le Seuil, 2 volumes, dirigé avec Christophe Charle. Édition de poche. 2018. La vie intellectuelle en France, Paris, Le Seuil, Points Histoire, 3 vols.

Articles scientifiques dans des revues à comité de lecture (sélection récente)

  • 2021. « La circulation des idées dans l’art contemporain. Entretien avec Laurent Jeanpierre » par Nicolas Heimendinger, Marges, « Circulations des idées dans l’art contemporain », 32, avril 2021, p. 121-135.
  • 2021. « Commune de Paris et Commune des ronds-points », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, « La Commune est vivante ! », 148, 2021, p. 109-122.
  • 2020. Didier Bigo, Afrânio Garcia, Laurent Jeanpierre, Ron Levi, Johanna Siméant-Germanos, Grégory Daho et Antoine Vauchez, « Les ficelles de l’enquête globale », Cultures & Conflits, 119-120, automne-hiver 2020, p. 115-149.
  • 2020. « Exils de Pascale Casanova », COnTEXTES, 28, 2020, mis en ligne le 29 septembre 2020.
  • 2020. « Destinies of Artistic Activity : Visual Artists’ Plural Forms of Employment and Trade-offs in a French Region », Sociologia del Lavoro, « Artistic Work in Contemporay Capitalist Societies », 157, 2020, p. 125-144 (avec Isabelle Mayaud).
  • 2018. « Rêves adolescents à Santiago du Chili », Sensibilités, « La société des rêves », 4, pp. 28-43 (avec Esteban Radiszcz, Pablo Reyes).
  • 2018. « Voyage au bout de l’enfer. Une lecture de “Hell is Truth Seen Too Late” de Philip Mirowski », Zilsel, 3, janvier 2018, pp. 207-223.
  • 2017. « L’économie, l’international et la sociologie : combinaisons et variations », Cultures et Conflits, 108, Hiver 2017, p. 7-14 (avec Laurent Bonelli).
  • 2017. « Excentrée ou Excentrique ? Positions de l’Université de Vincennes dans la science politique française des années 1970 », Revue française de science politique, vol. 67, n°1, février 2017, p. 121-144 (avec Christelle Dormoy-Ramjaranan).
  • 2016. « Révolutions et crises politiques au Maghreb et au Machrek », Actes de la recherche en sciences sociales, 221, mars 2016, p. 4-23 (avec Choukri Hmed).

Direction et co-direction de numéros de revue scientifique (sélection récente)

  • 2017. « Terrains économiques. Savoirs, acteurs, méthodes », Cultures et Conflits, 108, Hiver 2017 (avec Laurent Bonelli).
  • 2016. « Révolutions et crises politiques. Maghreb/Machrek », Actes de la recherche en sciences sociales, 211-212, mars 2016 (avec Choukri Hmed).

Direction et co-direction de numéros de revue généraliste (sélection récente)

  • 2021. « Démocraties : la peau de chagrin », Critique, 889-890, juin-juillet 2021 (avec Pierre Birnbaum, Philippe Roger)
  • 2018. « La Corée, combien de divisions ? », Critique, 848-849, janvier-février 2018 (avec Benjamin Joinau)
  • 2017. « Michelle Perrot, l’histoire ouverte », Critique, 843-844, août-septembre 2017 (avec Pierre Birnbaum, Philippe Roger).

Chapitres d’ouvrages (sélection récente)

  • 2021. « Un écrivain dans le rang. Entraves au travail intellectuel et représentations du peuple dans le Journal de Guerre (1939-1940) de Jean Malaquais », dans Brigitte Gaïti, Nicolas Mariot (dir.), Intellectuels empêchés. Empêchement intellectuel, Lyon, Presses de l’ENS de Lyon.
  • 2020. « Temps de l’art vivant de 1791 à nos jours. Régimes d’historicité dans la collection nationale d’art de l’État français », dans François Jarrige, Julien Vincent (dir.), « La modernité dure longtemps ». Penser la discordance des temps avec Christophe Charle, Paris, p. 239-261.
  • 2020. « Imaginer à nouveau le socialisme », postface de Erik Olin Wright, Stratégies anticapitalistes pour le XXIème siècle, Paris, La Découverte, p. 165-179.
  • 2018. « Western References in Asian Social Sciences (Japan and South Korea) », dans Johan Heilbron, Gustavo Sora, Thibaud Boncourt (eds.), The Social and Human Sciences in Global Power Relations, London, Palgrave Macmillan, p. 333-368 (avec Thomas Brisson et Kil-Ho Lee).
  • 2018. « Préface », dans Luc Sigalo Santos, L’Administration des vocations. Enquête sur le traitement du chômage artistique en France, Paris, Dalloz, « Nouvelle bibliothèque des thèses. Science politique, p. XI-XIV (avec Vincent Dubois).
  • 2018. « 9 juillet 1968. Les leçons de Christian Fouchet », dans Philippe Artières, Emmanuelle Giry (dir.), 68. Les Archives du pouvoir. Chroniques inédites d’un État face à la crise, Paris, Archives nationales/L’Iconoclaste, p. 246-248.
  • 2016. « La “dialectique de la raison” situationniste. Guy Debord face à l’essor des sciences de l’homme » dans Emmanuel Guy, Laurence Le Bras, Patrick Marcolini (dir.), Lire Debord, Montreuil, L’Échappée, p. 401-414.

Entrées de dictionnaire et d’encyclopédies

  • 2020. « Fétiche », « Hégémonie », « Marxisme », « Totalisation » dans Gisèle Sapiro (dir.), Dictionnaire international Bourdieu, Paris, CNRS Éditions, 2020.
  • 2020. « Mondialisations » (avec Béatrice Joyeux-Prunel), « Espace public intellectuel (Europe) », « Sociologie historique » dans Marie-Bénédicte Vincent, Nicolas Delalande, Béatrice Joyeux-Prunel, Pierre Singaravélou (dir.), Dictionnaire historique de la comparaison, Paris, Publications de la Sorbonne, 2020.

Communications dans des colloques

  • 2020. « Comment taxer l’automobile ? Opinions et débats », Convention Citoyenne pour le Climat. Premiers résultats de la recherche. Étude d’un dispositif et engagements citoyens, Colloque en ligne, 17-18 novembre 2020 (avec Bénédicte Apouey, Maxime Gaborit, Jean-François Laslier, Romane Rozencwajg).
  • 2020. « The Return of Small Scales. Contemporary Social Movements, Radical Democracy and the Decentralising Political Imaginary », International Conference, « New Political Imaginaries and Models in the 21st Century : A Global and Transnational Analysis », Oxford, 11-12 février 2020.
  • 2019. « Pascale Casanova face à l’exil », Journée « La littérature au-delà des nations. Hommage à Pascale Casanova (1959-2018) », École des hautes études en sciences sociales, 4 décembre 2019.
  • 2019. « Vers une relocalisation de la politique protestataire ? », GIS Démocratie et participation, « Localiser l’épreuve démocratique. Assemblages, circulations, imaginaires », Colloque international, 15 novembre 2019, MSH Paris-Nord.
  • 2019. « L’empreinte discrète de l’Année sociologique », Colloque « Durkheim au Collège de France », Colloque international organisé par Antoine Compagnon et Pierre-Michel Menger, 6-7 juin 2019, Collège de France.
  • 2018. « D’un ton apocalyptique adopté naguère dans le discours sur les intellectuels », Colloque international autour des travaux de Gérard Noiriel, Héritages et actualités de la socio-histoire, 14-15 juin 2018, EHESS.
  • 2018. « Les ficelles de l’enquête globale. Terrains et travaux », Table ronde de clôture du Colloque « Le sociologue en globe-trotter. Réceptions et usages de la sociologie d’Yves Dezalay », 18-19 janvier 2018.
  • 2017. « Leçons de la langue du Troisième Reich sur le langage et la politique », VI Coloquio chileno-francés de Psicoanálisis y Humanidades, « Políticas y poéticas de la lengua », 3-4 novembre 2017.

Responsabilités scientifiques

  • 2019-2020. Membre du Conseil scientifique du Campus Condorcet.

Autres activités de recherche

  • 2017-2019. « L’écosystème des artistes en Grand Est », Convention de recherche avec l’association Versant Est, réseau art contemporain en Alsace (avec Isabelle Mayaud)
  • 2016. « La collection du Centre national des arts plastiques. Éléments d’analyse quantitative ». Convention de recherche avec le Centre national des arts plastiques.
  • 2015-2017. « Pour une iconographie politique des dominé-e-s : objets, méthodes, enjeux », Projet de recherche soutenu par l’Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis.

Enseignements

Année universitaire 2021-2022

  • L1 Science politique, Histoire des médias.
  • M1 Science politique, Sociologie des organisations politiques et sociales.
  • M2 Sociologie et institutions du politique, Sociologie du conflit.
  • M2 Affaires publiques, Administration du politique, Formation continue Panthéon-Sorbonne, Nouvelles formes d’action collective
  • École doctorale de science politique, Politiques de l’enquête

Parcours académique

  • 2009. Agrégation de science politique
  • 2004. Doctorat, Sociologie, École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
  • 1996. Agrégation de sciences économiques et sociales
  • 1993. Diplôme d’études approfondies, Histoire, Écoles des hautes études en sciences sociales (EHESS)
  • 1991. Diplôme (MSc de Management) de l’École des Hautes Études Commerciales (HEC)