DAHO Grégory

Distinctions

  • Lauréat de la bourse C5P Bruxelles de l’Association Française de Science Politique en 2011
  • Finaliste du concours d’attribution du label d’excellence du ministère des armées 2017-2019
  • Nominé au prix littéraire « La plume et l’épée » 2018

Publications

Ouvrage

  • La transformation des armées. Enquête sur les relations civilo-militaires en France, éditions de la MSH, collection le (bien) commun, décembre 2016.

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • "France : Civil-Military Relations in the anti-terrorist frame", Oxford Encyclopedia of the Military in Politics, Oxford University Press, à paraitre 2020
  • « De la professionnalisation à l’anti-terrorisme. L’évolution des relations politico-militaires en France », État des lieux de la sociologie militaire – héritages, enjeux actuels et nouvelles perspectives, à paraitre 2020
  • « Reconversions, mobilisations et institutionnalisation d’une doctrine militaire », in J. Siméant, (dir.), Handbook des sciences sociales de l’international, éditions du CNRS, Paris, 2015, 312-314

Directions de numéro spéciaux de revues à comité de lecture

  • « Les territoires du secret. Confidentialité et enquête dans les mondes pluriels de la sécurité », avec Emmanuel-Pierre Guittet et Julien Pomarède, Cultures § Conflits, 2020
  • "Political Sociology of International Interventions. Peacebuilders and the Ground", avec Nathalie Duclos et Cécile Jouhanneau, Journal of Intervention and Statebuilding, vol 13-3, 2019, 249-262.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « La désectorisation des politiques de sécurité. Le cas du recentrage interministériel du Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale », Revue Française d’Administration Publique, 170, 651-668, 2019.
  • « Dans la confidence » ? Dispositifs d’enquête, relations de pouvoir et espaces de transaction avec les acteurs de la défense », Cultures & Conflits, 114-115, automne 2019, 269-273.
  • “A revenge of the generals. The rebalancing of the civil-military relations in France”, Journal of Intervention and Statebuilding, vol 13-3, 2019, 304-322.
  • « Le cabinet ministériel comme espace frontière. Les collaborateurs ministériels passés par la sphère privée sous la présidence de François Hollande », avec Natacha Gally, Revue Française d’Administration Publique, n°168, 2018, 851-876.
  • « Faire parler les généraux. Retour sur quelques usages des techniques d’entretien en milieux militaires », Interrogations, L’enquêteur face au secret, 22, juin 2016.
  • « La socialisation entre groupes professionnels de la politique étrangère. Le cas de l’institutionnalisation des activités civilo-militaires françaises en ex-Yougoslavie », Cultures & Conflits, 98, « Les élites transnationales », été 2015, pp 101-131.
  • « L’érosion des tabous algériens. Une autre explication de la transformation des organisations militaires en France », Revue Française de Science Politique, vol 64-1, février 2014, pp 57-78
  • « Les réseaux militaro-industriels français et la prospection des marchés de la reconstruction en ex-Yougoslavie », Les Champs de Mars, n° 22, 2011, pp 133-151.
  • « Nouvelles menaces », « nouvelles guerres » : la construction des discours sur le désordre international », Les Champs de Mars, n° 20, avril 2009, pp 109-130.

Actes de colloques

  • « Conclusion », avec Alya Aglan, Arme et culture aérienne, CERPA, à paraitre 2020.
  • « Réflexions sur quelques transformations structurales du champ de la défense », Laboratoire de l’Irsem, n°2, Les Engagements stratégiques français : nouveaux regards, 2011, 13-19

Recensions

  • Chistian Lequesne, Ethnographies du quai d’Orsay. Les pratiques des diplomates français, CNRS Editions, Paris, 2017, Gouvernement et action publique, 2018/3, n°3, 126-130
  • Stephanie Carvin and Michael John Williams, Law, Science, Liberalism and the American Way of Warfare, Revue Française de Science Politique, 66-1, 2016, p 158.
  • Paul Haéri, De la guerre à la paix. Pacification et stabilisation post-conflit, Institut de Recherche International et Stratégique, novembre 2009.

Membre de comités de lecture

  • Les Champs de Mars. Revue d’étude sur la guerre et la paix, Presses de Science Po

Evaluateur externe

  • Critique Internationale
  • Cultures & Conflits
  • Revue Française de Science Politique
  • Revue internationale de politique comparée

Responsabilités pédagogiques

  • Co-responsable du Master 2 de Science Politique parcours Relations Internationales, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2015-2019)
  • Responsable de la spécialité Relations Internationales en M1 de Science Politique, depuis 2015
  • Responsable de la coordination des enseignements méthodologiques en Licence et bi-licence Science Politique, Histoire et Economie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, depuis 2015

Cours magistraux

  • Introduction aux Relations Internationales, Double L1, Université Paris 1

• Cet enseignement vise à initier les étudiants à l’analyse des Relations Internationales, c’est-à-dire à la compréhension et l’explication des rapports de force au sein de l’espace mondial. Il a vocation à familiariser les étudiants avec les courants, les auteurs et les concepts centraux. A travers la présentation et la discussion transversale des principaux paradigmes, la finalité est d’offrir aux étudiants les clés d’une réflexion autonome sur les phénomènes internationaux.

  • Sociologie politique des relations internationales, M1 Science Politique parcours Relations Internationales, Université Paris 1

• Après un cadrage présentant la spécificité des théories portant sur la politique internationale et restituant de façon synthétique leurs principaux débats inter-paradigmatiques, ce cours se propose de discuter les principales évolutions de l’analyse relations internationale marquée depuis une vingtaine d’années par une très forte injonction à l’interdisciplinarité. La sociologie des relations internationales se propose de revitaliser l’analyse de la politique internationale en favorisant l’importation de concepts et de méthodes d’investigation « ordinaires » issus des sciences sociales et en s’attachant à affermir la dimension empirique du travail d’enquête sur les groupes internationalisés.

Séminaires de recherche

  • Analyse des politiques étrangères, M2 Science Politique parcours Relations Internationales, Université Paris 1

• Ce séminaire vise à discuter l’évolution des théories et des méthodes d’analyse des politiques étrangères dans un cadre interdisciplinaire tout en présentant les techniques d’enquêtes dans les milieux de la politique internationale. Centré sur les acteurs, leurs croyances, leurs pratiques et les effets de leurs interactions, sa vocation est de fournir aux étudiants une base théorique et une "boite à outils" efficace pour observer et expliquer les phénomènes liés aux transformations de l’action extérieure des Etats dans l’espace mondial.

  • Séminaire de professionnalisation, M2 Science Politique parcours Relations Internationales, Université Paris 1

• Ce séminaire se donne un double objectif : présenter aux étudiants un panel des métiers de l’international tout en valorisant l’employabilité des savoir-faire du chercheur en sciences sociales dans différents secteurs du marché du travail. Chaque séance sera l’occasion de recevoir des professionnels qui reviendront sur leurs parcours et leurs activités. L’organisation vise à encourager le dialogue entre intervenants et étudiants

  • Les bureaux de l’international. Entrer et rester au Mali, Ecole Normale Supérieure (ENS), avec Florent Pouponneau et Johanna Siméant, depuis 2017

• Ce séminaire se propose de mobiliser, entre autres, le legs des travaux d’Allison en matière de bureaucratic politics en essayant de travailler collectivement à l’analyse d’une séquence de décisions relative à ce qui est parfois désigné comme de la « haute » politique (la guerre, les interventions internationales…), en en considérant que cette politique, parfois jugée comme relevant de l’exceptionnalité, relève tout autant que d’autres secteurs du gouvernement de logiques ordinaires, d’oppositions bureaucratiques, de carrières spécifiques au sein de l’administration, de solutions déjà là pour faire face à des problèmes.


Encadrement de mémoires

  • 42 dossiers de recherche de Master 1 depuis 2014
  • 23 rapports de stage de Master 2 depuis 2016
  • 22 mémoires de recherche de Master 2 depuis 2014 dont un 3e prix 2017 de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, Hélène Mangold, "Décider de l’exportation d’armes, définir les relations à l’international : dans le sillage de la vente française des Mistrals à la Russie", 2017.

Jury de spécialistes et de thèses

  • Evaluation de demande de soutien du CESSP aux candidatures du concours CNRS CR2 2020
  • Membre du comité de sélection du poste MCF sociologie politique de l’international, terrains Sud, Paris 8, mai 2020
  • Membre du jury de thèse d’Izadora Xavier, Université Paris 8, 25 juin 2019
  • Membre du comité de sélection du poste MCF action publique territoriale, Paris 1, mai 2017
  • Membre du jury de thèse de Fuad Pashayev, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 7 novembre 2017
  • Evaluation de demande de soutien du CESSP aux candidatures du concours CNRS CR2 2016

Responsabilités administratives

  • Porteur de la candidature de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne à l’attribution du label centre d’excellence du ministère de la Défense (300 000 €/an)

• Projet présélectionné : L’emploi de la force armée au prisme des nouveaux défis sécuritaires. Saisir l’évolution des organisations militaires par leur environnement opérationnel, décisionnel et professionnel.
• Création d’un post-doctorat (120 000 €) : Julie Le Mazier, Quand l’État mobilise. Les dispositifs d’encadrement et de recrutement de non-professionnels par les armées : garde nationale et service national universel
• Obtention d’un financement au titre de la politique scientifique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 2019-2020 (6 000 €)

  • Coresponsable de l’Axe de recherche « Going Global ? Processus d’internationalisation et d’européanisation », avec Ioana Cirstocea et Dominique Marchetti, Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP, UMR 8209), depuis 2016

• II s’agit de l’un des axes de recherche du CESSP animé par un séminaire mensuel et des travaux collectifs sous la forme de publications, de journées d’études et de colloques. Le séminaire de l’axe s’organise autour d’une « sociologie de l’international », marquée par l’analyse des processus de mondialisation et à la circulation des acteurs dans l’espace mondial et accordant une attention particulière aux méthodes réflexives et à l’encrage empirique des enquêtes. Il se déroule une fois par mois au second semestre autour de l’invitation d’un chercheur senior et d’un doctorant du CESSP. Les intervenants présentent leurs travaux en cours qui donnent lieu à des échanges avec les participants.

  • Coresponsable du séminaire Approches sociologiques des armées, CESSP/CSU-cresppa, avec Angeliki Drongiti et Mathias Thura, http://calenda.org/389038, 2016-2018

• Rarement étudiées de près, les appareils militaires demeurent généralement conçus comme de vastes boîtes noires. Les politologues s’intéressent à leurs élites ou aux effets de l’emploi de l’appareil militaire par l’autorité politique et plus rarement à leurs mécanismes concrets de fonctionnement. La sociologie militaire s’est centralisée sur des problématiques de recrutement et de professionnalisation, endossant souvent implicitement l’idée que l’institution militaire forme une sorte d’isolat social. Ce séminaire a été conçu avec pour souci de valoriser des enquêtes empiriques permettant de constituer des matériaux d’enquête exploitables, mais aussi de “désexoticiser” l’objet armée et ses composantes connexes, afin d’en réinscrire l’étude dans les problématiques portées par les sciences sociales.

  • Membre du conseil scientifique du Secrétariat Général à la Défense et à la Sécurité Nationale (SGDSN), depuis 2017

• Les chercheurs réunis au sein du Conseil Scientifique, historiens et politistes, ont pour objectif de produire un travail collectif sur l’histoire du SDGSN depuis 1906. Les travaux seront restitués sous forme de colloques et d’un ouvrage collectif mettant en avant l’évolution d’une institution à mi-chemin des enjeux de politique gouvernementale et de sécurité internationale.

  • Membre du Conseil d’Administration de l’Association pour les Etudes sur la Guerre et la Stratégie (AEGES), http://www.aeges.fr/, depuis 2017

• L’AEGES se donne pour but de contribuer au rapprochement entre les administrations, les industries et les chercheurs impliqués dans les études stratégiques et de défense. Avec des séminaires et des colloques internationaux, la constitution d’un répertoire de spécialistes, le soutien à la recherche doctorale via les subventions de publications et la mise en place d’un prix de thèse, les activités de l’AEGES contribuent à donner de la visibilité aux travaux d’une nouvelle génération de chercheurs en sciences sociales travaillant sur les phénomènes guerriers et sécuritaires.

Manifestations scientifiques

Organisation

  • Regards croisés sur l’évolution des relations civilo-militaires, Université Paris 1, 20 décembre 2019
  • Le phénomène guerrier au prisme des sciences sociales. Enjeux, méthodes et renouvellement des perspectives de recherche", Assises de la recherche, Université Paris 1, 14 décembre 2018
  • "Le sociologue en globe-trotter. Réceptions et usages des travaux d’Yves Dezalay", CESSP, Université Paris 1, avec Antoine Vauchez, 18-19 janvier 2018 ;
  • "Le soldat et le citoyen. Quelles évolutions du rôle des armées professionnelles", colloque annuel de l’AEGES, CESSP, Chaire des études stratégiques, Université Paris 1, 13-14 décembre 2017.
  • Congrès AFSP 2015, « Sociologie politique des interventions internationales : ce que les ’terrains’ font aux acteurs de la paix », Section thématique 51, avec Nathalie Duclos et Cécile Jouhanneau, 22 juin 2015.
  • Ecole Doctorale de Science Politique de l’Université Paris 1, Journée d’études, 9 novembre 2011 : « La construction sociale du post-conflit à travers les jeux d’acteurs ».
  • Ecole Doctorale de Science Politique de l’Université Paris 1, Atelier, 2009-2012 : « Post-conflit »

Membre de comités d’organisation

  • Colloque, Gagner la guerre ou gagner la paix, Institut Catholique de Lille, AEGES, 5-6 décembre 2018.
  • Journée d’études, Influences, dépendances et interdépendances dans les espaces coloniaux et postcoloniaux du XXe siècle à nos jours, Université Paris 1, Université Paris 8, 18 mai 2017
  • Journée d’études, Ethnographie des professionnels de l’international, CERI, Ethnopol, Triangle, Science Po Lyon, 4-5

Participation à des colloques et journées d’études

  • Journée d’études, Le monopole de la violence en partage ? Désingulariser la participation de non-professionnels au maintien de l’ordre, conclusion scientifique, Julie Le Mazier, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 23 janvier 2020.
  • Séminaire Sociologie Politique de l’International, « Construction d’un objet de recherche ‘international’ », avec Florent Pouponneau, 15 janvier 2020.
  • Colloque Sorbonne War Studies, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, « La socialisation avec les hauts fonctionnaires en cabinets et en administrations centrales », Regards croisés sur l’évolution des relations civilo-militaires, 20 décembre 2019.
  • Colloque de l’Association pour les Etudes sur la Guerre et la Stratégie, « La conduite d’entretiens semi-directifs avec les officiers », 19 décembre 2019.
  • Colloque du laboratoire Triangle, Lyon 2, Idex Lyon, « Qu’est-ce que le cadrage anti-terroriste fait aux relations civilo-militaires ? » Gouverner la violence ? Dynamiques normatives autour de la violence contemporaine, Cyril-Magnon-Pujo, Sylvain Antichan, 8 novembre 2019.
  • Association Française de Science Politique, « Réceptions et réactions à la hausse du financement de la recherche en sciences sociales par les Armées. Une opportunité d’objectivation du jeu académique », Bordeaux, 2 juillet 2019
  • Séminaire de recherche de l’Observatoire Critique du Terrorisme, de l’Antiterrorisme et des Violences (OCTAV), « Trouble dans l’étude de la guerre et les études stratégiques. Retour réflexif sur un débat majeur », 4 avril 2019.
  • Colloque de l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire et du CREC Saint-Cyr (le Centre de Recherche des Écoles de Coëtquidan), « L’évolution des relations civilo-militaires en France au prisme du contexte anti-terroriste », La sociologie militaire : un état des lieux, 12 décembre 2018.
  • Service Historique de la Défense, « Les opérations civilo-militaires en ex-Yougoslavie et en Afghanistan : continuité des usages, rupture des représentations », Les Opex : du terrain à l’histoire, 20 novembre 2018.
  • Séminaire de recherche de l’Observatoire Critique du Terrorisme, de l’Antiterrorisme et des Violences (OCTAV), « Les relations civilo-militaires à l’épreuve de l’anti-terrorisme », 6 novembre 2018.
  • Université Saint-Andrews, "The rebalancing of the Civil-Military Relations in France", seminar of the Institute for the Study of War and Strategy, 15 octobre 2018.
  • Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre Etudes, Réserves et Partenariats de l’Armée de l’air, Conclusion scientifique, Fait aérien, arme aérienne et culture, 26 septembre 2018.
  • Université Libre de Bruxelles (ULB), « L’enquêteur et la relation de confidentialité », Les territoires du secret, colloque organisé par le laboratoire Recherche et Etudes en Politique Internationale (REPI), 24 mai 2018.
  • Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), « L’évolution récente des relations civilo-militaires en France », séminaire Guerres, conflits et sociétés au XXIe siècle, 13 avril 2018.
  • Université Paris 8, CSU-CRESPPA, « La transformation des armées. Séminaire Enquête sur les relations civilo-militaires en France », Séminaire Approches sociologiques des forces armées, 11 janvier 2018.
  • Ecole Nationale d’Administration (ENA), Université Paris 1, « La transformation du Secrétariat Général à la Défense et à la Sécurité Nationale (SGDSN) à l’interface de la sécurité intérieure et extérieure », groupe de recherche TEPSIS sur la sociologie politique du gouvernement, coordonné par Delphine Dulong, 15 décembre 2017.
  • Introduction, colloque « Le soldat et le citoyen. Quelles évolutions du rôle des armées professionnelles ? » AEGES, chaire des Etudes Stratégiques, CESSP, Université Paris 1, 13 décembre 2017.
  • Université Paris 1, animation de la table ronde sur le lien Armées-Nation, colloque « Le soldat et le citoyen. Quelles évolutions du rôle des armées professionnelles ? » AEGES, Université Paris 1, 14 décembre 2017.
  • Colloque Dynamiques sociales des guerres civiles, discussion d’interventions, 7 & 8 décembre 2017, Centre Culturel Irlandais, Université Paris 1
  • Association Française de Sociologie, "Qui "gèrent" les crises internationales ? Ce que la division interministérielle du travail nous apprend de la structuration d’un champ de la sécurité", Amiens, 5 juillet 2017
  • Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, 102e séminaire « Jeunes », « Evolution de la conflictualité : comment fait-on la guerre aujourd’hui », 3 juillet 2017.
  • Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire (IRSEM), séminaire jeunes chercheurs, « La transformation des armées. Enquête sur les relations civilo-militaires en France », 17 octobre 2017.
  • Ecole Normale Supérieure, "Les officiers des armées professionnelles : carrières, représentations et mobilisations", séminaire Les professionnels de l’international, 12 mai 2017.
  • Journée d’étude, Ethnographie des professionnels de l’international, discussion d’interventions, CERI, Ethnopol, Triangle, Science Po Lyon, 4-5 mai 2017
  • Ecole doctorale de Science Politique, Université Paris 1, présentation de l’ouvrage La transformation des armées, discutée par Natalia Frozel-Baros et Johanna Siméant, 21 avril 2017.
  • Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux, présentation de l’ouvrage La transformation des armées, discuté par Alina Surubaru, 17 mars 2017.
  • Université Lille 2, "Passage par le privé", Journée d’étude, Les élites gouvernementales, 30 mars 2017.
  • Science Po Paris / CERI, "Faire parler les généraux. Retour sur quelques techniques d’entretiens en marge des prescriptions usuelles", 14 décembre 2016.
  • Journée d’étude, Le capital social à l’épreuve du terrain, discussion d’interventions, Ecole doctorale de Science Politique, Université Paris 1, doctorants et jeunes chercheurs du CESSP, 2 novembre 2016
  • Université Paris 2, "Ce que la managérialisation de la « gestion » des crises nous apprend de l’évolution des interventions internationales", La guerre comme enjeu de politiques publiques, 20 septembre 2016.
  • Centre Européen de Sociologie et de Science Politique, Séminaire principal, "La socialisation entre groupes professionnels de la politique étrangère", 7 janvier 2016.
  • Centre de Recherches sur l’Action Politique en Europe, "Stratégies d’alliances entre acteurs humanitaires et militaires de l’administration française", Science Po Rennes, 8-9 octobre 2015.
  • Institut de Recherches Historiques du Septentrion, Lille 3, "Redécouverte et légitimation des techniques contre-insurrectionnelles en Afghanistan, Argumenter la guerre de l’Antiquité à nos jours, 16 avril 2015
  • Association Française de Science Politique, « Conquérir les cœurs et les esprits. Les techniques contre-insurrectionnelles en Afghanistan », Paris, 11 juillet 2013
  • International Political Science Association, “The Diffusion of Multilateral Military Standards and Practices within the French Armies”, Military’s role in democratization, Madrid, 8-12 juillet 2012
  • Institut Français des Relations Internationales, « Les outils « ordinaires » de la sociologie interactionniste et la dénaturalisation des transformations de la défense. Le cas de la sociogenèse de la fonction CIMIC en France »,16 décembre 2011
  • Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire, « Le continuum Défense-Sécurité. Réflexions sur quelques transformations structurales du champ militaire en France », 17 novembre 2011
  • Association Française de Science Politique, « Les officiers civilo-militaires : dynamiques intersectorielles à l’oeuvre dans l’autonomisation d’un groupe professionnel », « Les effets de l’objectivation des discours sur le « désordre international » sur les transformations de la Défense », Strasbourg, 1er septembre 2011
  • Association Française de Sociologie, « Mobilisations et transformations organisationnelles au sein des armées françaises. Le cas de l’émergence du groupe civilo-militaire », Grenoble, 6 juillet 2011
  • Ecole doctorale de l’Université Paris 1, « La construction des ingénieries pacificatrices par le prisme des engagements individuels et des mobilisations intersectorielles. Le cas du groupe CIMIC », 24 mai 2011
  • Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Journée d’études, « La grande muette est bavarde. Pour une démystification de la culture du secret en milieu militaire », 3 mai 2011
  • Société Québécoise de Science Politique, « Vers une « otanisation » des dispositifs nationaux de coopération civilo-militaire ? Le cas des Armées françaises », Québec, 21 mai 2010
  • Centre de Recherche en Sciences Sociales de la Défense, « La formalisation du concept d’« action civilo-militaire » au sein des Armées françaises », Frédéric Charillon, Niagalé Bagayoko, séminaire jeunes chercheurs, 23 janvier 2009

Valorisation de la recherche

  • France culture, Le temps du débat, 11 novembre 2019 : Pourquoi la France continue-t-elle à faire la guerre à l’extérieur de ses frontières ?
  • Observer la guerre avec les lunettes des sciences sociales, avec Julie Le Mazier, #1287, Sorbonne Magazine n°2, décembre 2019.
  • Table ronde sur les relations civilo-militaires, Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), 72e session nationale, 5 octobre 2019.
  • « Sahel. Les militaires évincent le quai d’Orsay », Le monde diplomatique, interview de Rémy Carayol, juillet 2019.
  • Entretien avec Mme la Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées sur la mise en œuvre d’une service civil universel, 28 novembre 2017
  • Maison des Sciences de l’Homme, présentation de l’ouvrage La transformation des armées. Enquête sur les relations civilo-militaires en France, discuté par M. Thura, 27 juin 2017
  • Conférence, "A la conquête des cœurs et des esprits. La redécouverte de la contre-insurrection en Afghanistan", GSI consulting, 10 mars 2017
  • Interview, "L’évolution des relations civilo-militaires", Accès défense, 6 mars 2017
  • Interview, Christophe Forcari, « Les gradés ouvrent la boîte des pandores », Libération, 13 avril 2016
  • Conférence "La violence et son rôle en politique", ASH de la Sorbonne, 22 mars 2016
  • Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire : Les nouvelles menaces à l’horizon 2020, Mission Lille Euro métropole Défense Sécurité, 5 mai 2010, rédaction de la synthèse des débats
  • Cabinet du ministre de la défense : Table ronde sur les travaux préparatoires du livre blanc, présidée par J-C Mallet, conseiller du ministre de la Défense, 13 novembre 2012
  • Etat-major des Armées : les évolutions des activités civilo-militaires, Influence des modèles britannique et américain, Constantes opérationnelles, les niveaux de responsabilité, novembre 2013

Formation

  • 2015 : Elu Maître de Conférences en Science Politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2006-2013 : Allocataire de recherche doctorale DGA/CNRS
  • 2005 : DEA de Relations Internationales, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2004 : Maîtrise de Science Politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2003 : Licence de Science Politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2000-2002 : Hypokhâgne/Khâgne, équivalence DEUG Histoire, Université Paris IV