CIRSTOCEA Ioana

Mes recherches portent sur la production politique des savoirs sur la société, sur la construction sociale des identités et des positions intellectuelles, sur l’histoire sociale et politique des institutions savantes. Centrées sur des terrains est-européens et des objets transnationaux, elles mobilisent la sociologie critique et le genre, l’approche sociohistorique et biographique, la sociologie politique des circulations internationales et des réseaux. Dans mes publications j’ai abordé la sociogenèse des études sur le genre en Europe de l’Est, les processus de libéralisation des universités postsocialistes, la production des savoirs académiques sur le (post)socialisme ; la transnationalisation des mobilisations et des répertoires féministes rattachés aux programmes d’aide internationale à la démocratisation ; l’élaboration et les usages des normes globalisées et globalisantes ayant trait à l’égalité des sexes et promues par des organismes internationaux depuis la fin de la Guerre froide.

Publications récentes

Ouvrages

  • La fin de la femme rouge ? Fabriques transnationales du genre après la chute du Mur, Rennes, Presses Universitaires de Rennes (collection « Res Publica »), 2019, monographie, 306 pages

Direction d’ouvrages et numéros de revues

  • Globalization of Gender. Mobilizations, Frameworks of Action, Knowledge (avec Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (eds.), Londres, Routledge (collection « Routledge Studies in Gender and Global Politics »), 2019, volume collectif, 249 pages
  • La globalisation du genre : mobilisations, cadres d’action, savoirs (avec Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (éds.)), Rennes, Presses Universitaires de Rennes (collection « Archives du féminisme »), 2018, volume collectif, 290 pages
  • « Penser le pluralisme dans les mouvements féministes contemporains », dossier thématique, L’Homme et la société, 198, 4, 2015 (avec Isabelle Giraud)
  • « Europeanization, Internationalization and Higher Education Reforms in Central and Eastern Europe », dossier thématique, European Journal of Higher Education, 1, 2015 (avec Dorota Dakowska et Robert Harmsen)

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Challenges and Pitfalls of Feminist Sisterhood in the Aftermath of the Cold War : The Case of the Network of East-West Women », Aspasia. The Yearbook of Women’s and Gender History in South-Eastern Europe, 2020, 14, p. 1-19
  • « Se faire une voix. La production internationale du féminisme est-européen des années 1990-2000 », L’Homme et la société, 198, 2015, p. 35-56
  • Avec Isabelle Giraud, « Pluralisme dans les mouvements féministes contemporains », L’Homme et la société, 198, 4, 2015, p. 29-49
  • « La ‘sororité’ à l’épreuve – pratiquer l’internationalisme féministe au lendemain de la guerre froide », Critique internationale 66, 2015 (dossier thématique « Communismes et circulations transnationales »), p. 85-104

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • « ‘Global Feminism’ as a Transnational Assemblage. Geopolitics of Women’s Rights in the (post)Cold War (1975-1995), in Janet Conway, Pascale Dufour, Dominique Masson éds.), Cross-border Solidarities in 21st century contexts : feminist perspectives and activist practices (chapitre accepté par les éditrices ; ouvrage en voie d’évaluation)
  • « Entre vocation militante et profession émergente : l’expertise de genre en contexte postsocialiste », in Christine Verschuur (dir.), Savoirs féministes au Sud. Expertes en genre et tournant décolonial (=Cahiers genre et développement, 11, 2019) Paris, L’Harmattan, 2019, p. 179-204
  • « Gender : A Transnational Feminist Socialization ‘Platform’ (Eastern Europe, 1990-2000) », in Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (eds.), Globalization of Gender. Mobilizations, Frameworks of Action, Knowledge, Londres, Routledge, 2019, p. 19-38
  • Avec Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu, « Introduction. Gender, a Globalized Category of Knowledge and Policy Production », in Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (eds.), Globalization of Gender. Mobilizations, Frameworks of Action, Knowledge, Londres, Routledge, 2019, p. 1-16
  • Avec Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu, « Conclusion. Gender, a ‘Useful Category’ for the Sociology of Globalization », in Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (eds.), Globalization of Gender. Mobilizations, Frameworks of Action, Knowledge, Londres, Routledge, 2019, pp. 243-246
  • « Le genre comme ‘plateforme’ transnationale de socialisation féministe (Europe de l’est, 1990-2000) », in Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (éds.), La globalisation du genre : mobilisations, cadres d’action, savoirs, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 25-43
  • Avec Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu, « Introduction : Le genre : catégorie globalisée d’action publique et de production de savoirs », in Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (éds.), La globalisation du genre : mobilisations, cadres d’action, savoirs, Rennes, Presses de l’Université de Rennes, 2018, p. 7-22
  • Avec Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu, « Conclusion. Le genre, une ‘catégorie utile’ pour la sociologie politique de la globalisation », in Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (éds.), La globalisation du genre : mobilisations, cadres d’action, savoirs, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 271-275
  • « ‘Peut-on être démocratique tout en étant réaliste ?’ ou comment se formalise un projet féministe transnational », in Petra Meier, David Paternotte (éds.), La professionnalisation des luttes pour l’égalité des sexes, Louvain-la-Neuve, Academia L’Harmattan, 2017, p. 109-128

Autres publications

  • « Féminisme (droits des femmes) », in Chantal Delsol, Joanna Nowicki (éds.), L’Autre Europe. Vie de l’esprit après 1945 (Encyclopédie de l’Europe médiane), Paris, Robert Laffont, 2021 (contribution à un ouvrage de synthèse, acceptée, à paraître)
  • Kristen Ghodsee, Second World, Second Sex. Socialist Women’s Activism and Global Solidarity during the Cold War, Duke University Press, 2019 (306 pages), Critique Internationale, 2020 ; compte-rendu critique d’ouvrage (à paraître)
  • Jill Massino, Ambiguous Transitions : gender, the state, and everyday life in socialist and postsocialist Romania, New York, Oxford, Berghahn Books, 2019, 453 p., Clio. Femmes, Genre, Histoire, 2020/1 (n° 51), p. 338 ; compte-rendu critique d’ouvrage
  • Monique de Saint-Martin, Grazia Scarfo Ghellab, Kamal Mellakh (dir.), Etudier à l’Est. Expériences de diplômés africains, Karthala, FMSH, Paris, 2015, 298 pages (L’Homme et la société, 203-204, 1-2, 2017, p. 365-369) ; compte-rendu critique d’ouvrage
  • Christine M. Hassenstab, Sabrina Ramet (eds.), Gender Inequality and Gender Politics in Southeastern Europe. A Question of Justice, Londres, Palgrave Macmillan, 2015, 380 pages (Revue française de science politique, 67, 3, 2017, p. 588-589 ; compte-rendu critique d’ouvrage
  • Rapport final du programme ANR « GLOBALGENDER. Regards croisés sur la globalisation du genre », 2016, 37 pages

Communications récentes dans des colloques

  • « Le postsocialisme à l’aune du genre. Enjeux et objets d’un champ de recherche », journée d’études « La course aux paradigmes. Comprendre et expliquer l’après-1989 », Paris, Institut d’études slaves (Groupement de recherche no. 3607 du CNRS « Connaissance de l’Europe médiane »), le 17.01.2020
  • « Faire des études sur le genre. Une expérience multi-située », communication au colloque international « Le devenir de la démocratie et la responsabilité des sciences sociales », Université de Bucarest (Saison franco-roumaine), les 3-7.07.2019
  • « Making Global Feminism (1975-1995). Sociology of a (post)Cold War Transnational Object », communication au colloque « International Mobilizations on Women’s Rights Issues during the Cold War », EHESS, le 28.06.2019
  • « Producing a “Southern View” on the UN Women’s Decade. A Research Note on the Geopolitics of Transnational Feminist Networking », communication au colloque international « Fabrique et circulation du genre dans les pays du Sud/ Production and Circulation of Knowledge on Gender in the Global South », Paris, EHESS, les 28.02-1.03.2019
  • « “Global feminism” as a “transnational formation” : Actors, networks and power in a (post)Cold War geopolitical frame (1975-1995) », communication au symposium « Transnational Objects, Activist Solidarities, Feminist Analytics », Ottawa, Université d’Ottawa, les 5-7.12.2018
  • « Le féminisme global comme objet transnational : acteurs, réseaux et pouvoir dans un contexte géopolitique (post)Guerre froide (1975-1995) », Colloque franco-polonais « International Circulation of Knowledge and Culture/Circulations internationales des savoirs et de la culture », Paris, EHESS, le 29.10.2018
  • « Un espace transnational de pratiques et de savoirs dans la géopolitique de (l’après)Guerre froide : le « féminisme global » (1975-1995) », 8e Congrès international des recherches féministes francophones, Université Paris Nanterre, le 28.08.2018
  • « Constructions transnationales des études sur le genre après le socialisme », atelier « Area studies versus approches disciplinaires ? Un faux dilemme », Fondation des Treilles, les 10-15.07.2017
  • « Constructions transnationales des savoirs féministes après la Guerre froide : l’héritage yougoslave comme ressource critique », colloque international « Les transformations des sciences humaines et sociales dans l’espace (post)yougoslave depuis 1990 », EHESS, Paris, le 19.05.2017
  • « Constructions transnationales du genre comme nouveau domaine de production de savoirs en contexte postsocialiste », journée d’études « Construction des savoirs en sciences humaines et sociales » du Groupement de recherche « Connaissance de l’Europe médiane », Paris, Institut d’études slaves, le 25.11.2016
  • « Internationalisme féministe et émergence de l’expertise en genre en contexte postsocialiste : le cas du Network of East-West Women (1990-2000) », journée d’études du Groupement de recherche « Connaissance de Europe médiane », Strasbourg, BNUS, le 29.01.2016
  • « Devenir experte des droits des femmes et de l’égalité des sexes. Une analyse sur le terrain est-européen saisi à travers des configurations transnationales », 6e Congrès du réseau des associations francophones de science politique, Lausanne, les 5-7.02.2015

Responsabilités scientifiques récentes

Au sein du laboratoire

  • 2013-2016 : coordonnatrice du programme ANR « GLOBALGENDER. Regards croisés sur le genre et la globalisation »
  • 2017- : coresponsable de l’axe de recherche « Going Global. Processus d’internationalisation et d’européanisation » du Centre européen de sociologie et de science politique CESSP
  • 2019- : membre élue du conseil de laboratoire du Centre européen de sociologue et de science politique (équipe CSE)

Au-delà du laboratoire

  • 2014 : membre du comité de rédaction de la revue L’Homme et la société
  • 2017- membre du comité de pilotage du GDR 3607 Connaissance de l’Europe médiane (CNRS)
  • 2019 : membre du conseil pédagogique du master Genre, politique, sexualités (actuellement Etudes sur le genre), EHESS, Paris

Organisation de manifestations scientifiques

  • 1. Journée d’études « La course aux paradigmes. Comprendre et expliquer l’après-1989 », Paris, Institut d’études slaves (Groupement de recherche no. 3607 Connaissance de l’Europe médiane), le 17.01.2020 (co-organisation)
  • Atelier de recherche « Travailler avant, travailler après 1989. Objets et sources de la recherche sur l’Europe médiane », Paris, Institut d’études slaves (Groupement de recherche no. 3607 Connaissance de l’Europe médiane), le 20.09.2019 (co-organisation)
  • Atelier thématique « Le genre – une technologie émancipatrice globalisée et ses usages situés », dans le cadre du 2e Congrès international de l’Institut du Genre, Université d’Angers, les 27-30.08. 2019 (co-organisation)
  • Colloque international « Le devenir de la démocratie et la responsabilité des sciences sociales », EHESS-Université de Bucarest (Saison franco-roumaine), Bucarest, les 3-7.07.2019 (co-organisation)
  • « International Mobilizations on Women’s Rights Issues during the Cold War », colloque international, EHESS, Paris, le 28.06.2019 (organisation)
  • Journée d’études internationale « Ressaisir les circulations en sciences sociales entre la France et la Roumanie », Paris, le 14.12.2018 (co-organisation)
  • Colloque international « Circulations internationales des savoirs et de la culture/International Circulations of Knowledge and Culture », Paris, EHESS - Académie polonaise des sciences, les 29-30.10.2018 (co-organisation)
  • Colloque international « Genre et globalisation : circulations, mobilisations, cadres d’action »), Paris, Université Paris Diderot, les 26-28.11.2015 (coordination, co-organisation)
  • Session thématique « Transnationalisation et hybridation des discours et pratiques liés au genre : outils, méthodes, épistémologies » au 6e Congrès du réseau des associations francophones de science politique, Lausanne, les 5-7.02.2015 (co-organisation)

Comités de manifestations scientifiques

  • Colloque « Transferts, exports-imports, circulations. Quels paradigmes pour la science politique ? », CERAPS, Université de Lille, le 19-20.12.2019
  • Colloque international « Le sociologue en globe-trotter. Hommage à Yves Dezalay », CESSP, Paris, les 18-19.01.2018
  • Journées d’étude « Interroger l’institutionnalisation de l’espace de la cause des femmes. Dynamiques, enjeux, effets », CRESPPA, CNRS, les 1-2.12.2016

Jurys

  • Pauline Vallot, thèse de doctorat « Une immigration déqualifiée. Diplômé.es d’études longues à la périphérie des professions supérieures françaises et allemandes », sous la direction d’Anne-Catherine Wagner et Silke Hans, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et Université Georg-Augustus de Göttingen, le 9.09.2020
  • Wiebke Keim, mémoire pour l’habilitation à diriger des recherches, « Les savoirs des sciences sociales à l’international. Séquences empiriques, débats théoriques, enjeux épistémologiques », Université Paris Descartes, le 15.11.2019 (rapporteure)
  • Alexandra Ana, thèse de doctorat « Street Movement versus NGO-ization. Contemporary Feminism in Romania and Belgium », sous la direction de Donatella Della Porta, Scuola Normale Superiore, Florence (Italie), le 30.09.2019 (rapporteure)
  • Izadora Xavier do Monte, thèse de doctorat « BON BAGAY et BANDIDOS. Genre, race, nationalité et les Casques bleus brésiliens en Haïti », sous la direction de Jane Freedman, Université Paris 8, le 25.06.2019 (rapporteure)
  • Camelia Runceanu, thèse de doctorat « Les intellectuels et la recomposition de l’espace public roumain après 1989. Le cas du Groupe pour le Dialogue Social », sous la direction de Gisèle Sapiro, EHESS, le 21.12.2018
  • Elodie Voisin, thèse de doctorat « Les violences de genre en contexte de migrations forcées : les réfugié.e.s rohingyas de Birmanie. Sociologie critique de l’aide humanitaire en Malaisie », sous la direction de Jane Freedman, Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis, le 20.12.2018 (rapporteure)
  • Lison Guignard, thèse de doctorat « La fabrique de l’égalité par le droit. Genèse et usages transnationaux du protocole de Maputo sur les droits des femmes de l’Union africaine », sous la direction de Benoît Bastard, Ecole normale supérieure Paris-Saclay, le 2.07.2018 (rapporteure)
  • Marilia Moschovich, thèse de doctorat « Feminist Gender Wars : The reception of the concept of ‘gender’ in Brazil (1980s-1990s) and the global dynamics of production and circulation of knowledge », sous la direction de Anamaria Alameida, Faculté des sciences de l’éducation, Université d’Etat de Campinas (Brésil), le 22.06.2018
  • Marie Saiget, thèse de doctorat « Programmes internationaux et politisation de l’action collective des femmes dans l’entre-guerres. Une sociologie des interventions sur le genre et les femmes au Burundi (1993-2015) », sous la direction de Guillaume Devin, Institut d’études politiques de Paris, le 23.06.2017 (rapporteure)
  • Iman Karzabi, thèse de doctorat « Le privé est politique. L’action politique et le militantisme associatif en faveur de l’égalité femmes-hommes dans les pays post-soviétiques : Ukraine et Bélarus, 1990-2013 », sous la direction de Georges Mink, Institut d’études politiques, Paris, le 30.01.2017 (rapporteure)

Comités de sélection pour contrats, bourses, appels à projets

  • Comité de sélection des candidats en master –M1 Etudes sur le genre, EHESS, Paris, le 1.07.2020
  • Comité de sélection des ATER, Master en sciences humaines et sociales de l’EHESS mentions Etudes sur le genre : Sociologie, histoire, anthropologie et Etudes sur le genre : Sociologie, histoire, anthropologie - Ecole Universitaire de Recherche Sciences sociales du genre et de la sexualité, EHESS, Paris, juin 2020
  • Programme de bourses doctorales du Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES), Prague, édition 2020-2021
  • Appel à projets « Initiative de Recherche Stratégique 2019-2020 » de l’IDEX Communauté Université Grenoble Alpes, janvier 2020
  • Contrats doctoraux TEPSIS 2019-2020, LabEx TEPSIS –« Transformation de l’Etat, politisation des sociétés, institution du social », EHESS, 2019
  • Programmes de bourses doctorales de la Commission franco-américaine Fulbright, 2018
  • Programme « Bourses et mandats » (bourses postdoctorales) de la Fondation nationale (belge) pour la recherche scientifique, 2018
  • Programme « Bourses et mandats » (bourses postdoctorales) de la Fondation nationale (belge) pour la recherche scientifique, 2017
  • Bourses d’excellence postdoctorale, Programme de bourses du Gouvernement français, Ambassade de France à Bucarest, Institut français de Roumanie, 2017
  • Bourses pour le doctorat en cotutelle, Programme de bourses du Gouvernement français, Ambassade de France à Bucarest, Institut français de Roumanie, 2017
  • Aide à la mobilité internationale postdoctorale du Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES, Prague) et de la Fondation Maison des sciences de l’homme, 2016
  • Bourses doctorales attribués par le Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES), Prague, 2016
  • Prix pour l’excellence dans la recherche de l’Association Ad-Astra (Roumanie), section sciences humaines et sociales, 2016

Evaluation de projets de publications

International

  • 1. Sextant (Belgique, 2019, article)
  • 2. Recherches féministes (Canada, 2019, article)
  • 3. Communiquer. Revue de communication sociale et publique (Canada, 2018, article)
  • 4. Routledge (Royaume-Uni, 2016, ouvrage monographique)
  • 5. Europe-Asia Studies (Royaume-Uni, 2016, article)

France

  • 6. Balkanologie (2019)
  • 7. Genre&Histoire (2019)
  • 8. Cultures & Conflits (2018)
  • 9. L’Homme et la société (2015 ; 2016 ; 2017 ; 2018 ; 2019 ; 2020)
  • 10. Revue d’études comparatives Est-Ouest (2007 ; 2015 ; 2017)
  • 11. Revue d’anthropologie des connaissances (2015 ; 2018)
  • 12. Actes de la recherche en sciences sociales (2015)

Autres activités de recherche

  • 1. 2018 : Radcliffe Institute, Harvard University, Etats-Unis, stage de recherche à Arthur Schlesinger Library ; visiting scholar ; programme « Fonds de préfiguration », TEPSIS ; recherches d’archives (1 mois)
  • 2. 2016 : Center for International Research in the Humanities and Social Sciences (CIRHUS, UMI 3199, CNRS-New York University) ; chercheure associée, bourse CIRHUS-NYU & Rockefeller Archive Center ; recherches d’archives (1 mois)
  • 3. 2016 : Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES), Prague, République Tchèque ; programme « Aide à la mobilité internationale des chercheurs » ; enquête de terrain (2 mois)

Activités pédagogiques

Enseignements

  • 2020 (février) – conférence invitée et rencontres pédagogiques à l’Université libre de Bruxelles (programme « Chercheurs invités » de la Maison des Sciences Humaines de l’ULB)
  • 2019 (octobre) : « Genre et politique », cours condensé modulaire dans le cadre du master franco-roumain « Politique en Europe. Etats, frontières et sociétés », Faculté de Science Politique de l’Université de Bucarest et EHESS Paris
  • 2018-2020 : « Savoirs critiques, savoirs d’institution. Sociologie des circulations du genre », EHESS (enseignement d’option inscrit au programme du master Genre, politique, sexualités, mention Sociologie ; master Etudes sur le genre depuis la rentrée 2019)
  • 2017-2018 : « Production et usages des normes internationales sur le genre », EHESS (séminaire de recherche, enseignement d’option inscrit au programme du master Genre, politique, sexualités, mention Sociologie)
  • 2017- : « Circulations internationales et (sorties de) Guerre froide », EHESS (séminaire de recherche, enseignement d’option inscrit au programme du master Etudes politiques) ; co-organisation avec Ioana Popa (CNRS, ISP)
  • 2017-2019 : Séminaire de recherche inter-axes, Centre européen de sociologie et science politique CESSP (co-organisation avec Dominique Marchetti (CNRS, CESSP), Pascal Barbier (Université Paris 1), Delphine Dulong (Université Paris 1) et, depuis 2018, les doctorants représentants des axes : Pierre Alayrac, Lola Avril, Guillaume Petit, Claire Ruffio (CESSP)
  • 2012-2017 : « Regards croisés sur le genre et la globalisation », EHESS, Paris (séminaire de recherche, enseignement d’option inscrit au programme du master Genre, politique, sexualités, mention Sociologie) ; co-organisation avec Delphine Lacombe et Elisabeth Marteu, dans le cadre du projet ANR « GLOBALGENDER »

Interventions invitées occasionnelles dans des séminaires de recherche

  • « (Re)faire le genre, (dé)faire l’"Europe de l’Est". Autour de l’ouvrage La fin de la femme rouge ? », séminaire « Comment le genre fabrique l’espace. Perspectives sud-est européennes », CETOBAC, EHESS, le 28.11.2019
  • Autour de l’ouvrage La fin de la femme rouge ?, Séminaire de l’axe 3 « Production, circulation et critique des savoirs » de SAGE (UMR 7363), Université de Strasbourg, le 18.10. 2019
  • « Assignations et identifications ‘régionales’ dans le féminisme postsocialiste », séminaire « Jeux d’échelles en Europe médiane » du GDR « Connaissance de l’Europe médiane », ENS, Lyon, le 5.04.2019
  • « Le genre et les organisations internationales », séminaire « Penser le multilatéralisme » du Groupe de recherche sur l’action multilatérale (GRAM), Institut d’études politiques, Paris, le 21.03. 2019
  • « Sociologie politique d’une « formation transnationale » de Guerre froide - le ’féminisme global’ (1975-1995) », séminaire inter-axes du CESSP, Paris, le 21.02.2019
  • « La fin du ‘Deuxième Monde’ et la seconde vie de la ‘femme rouge’. Sociologie politique des constructions transnationales du genre en contexte postsocialiste », séminaire « Administration de la preuve », Ecole doctorale de science politique de l’Université Paris 1, le 6.06.2017
  • « La fin du ‘Deuxième Monde et la seconde vie de la ‘femme rouge’. Sociologie politique des constructions transnationales du genre en contexte postsocialiste », séminaire de l’axe « Pouvoir et rapports de domination » du CESSP, le 22.05.2017
  • « Féminisme et communisme : débats transnationaux sur l’expérience est-européenne », séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives », EHESS, le 18.11.2016
  • « Les gender studies », séminaire « Sociologie des studies », EHESS, le 11.03.2016
  • « Agents et instances de la globalisation du genre : le féminisme est-européen de la décennie 1990 », séminaire « Regards croisés sur le genre et la globalisation », EHESS, le 18.01.2016
  • Autour de l’article « La sororité à l’épreuve. Pratiquer l’internationalisme féministe au lendemain de la Guerre froide », séminaire général du CESSP, Paris, le 1.10.2015
  • « Configurations sociales et politiques transnationales au vu d’une innovation académique : les gender studies en Europe de l’Est, 1990-2000 », séminaire « Sociologie historique des sciences », EHESS, Paris, le 14.04.2015

Encadrement de recherches étudiantes

  • Lucia Cristina Popa, « L’art de l’Europe centrale et orientale à l’épreuve du néolibéralisme : exoticiser l’après-communisme. Stéréotypes et stratégies d’autoreprésentation dans la mondialisation », thèse de doctorat, EHESS, Ecole doctorale 286 (sociologie) (2018-)
  • Natasza Quelvennec, « L’ ‘enfant non né’ sous l’emprise du ‘totalitarisme’ : La politisation de l’avortement en Pologne (1989-2019) », master-M2 Etudes sur le genre, EHESS, 2019-2021
  • Shuyi Liu, « Apprendre les études sur les femmes/le genre en Chine. Choix, expériences et devenirs des étudiantes à l’Université des femmes de Chine », master-M2 Etudes sur le genre, EHESS, 2019-2021
  • Céline Chenot, « Féminismes et catholicismes : Rencontres, conflits et luttes communes au Mexique », master-M2 Sociologie, EHESS, 2019-2020
  • Andreea Broasca, « La femme artiste en Roumanie pendant le régime communiste », parcours franco-roumain Politique en Europe. Etats, frontières et sociétés, Faculté de Science politique de l’Université de Bucarest et Master-M2 Etudes politiques de l’EHESS, Paris, 2019-2020
  • Natasza Quelvennec, « Féminisme en exil. La cause des femmes au sein des mobilisations pro démocratie en Pologne et dans les diasporas polonaises dès 2015 à nos jours », master-M1 Genre, politique, sexualités, EHESS (2018-2019)
  • Shuyi Liu, « Etude sur la stigmatisation des féministes dans l’espace Internet chinois », master-M1 Genre, politique, sexualités, EHESS (2018-2019)
  • Florine Roos, « Violence politique des femmes et identités genrées pendant les ‘années de plomb’ », master-M2 franco-polonais, Institut d’études politiques de Strasbourg et Jagiellonian University Cracovie, 2016-2017 (Prix du meilleur mémoire)
  • Elena Polyakova, « Le "bodypostivisme" contre le "culte de la beauté" en Russie », master-M1 du Collège français universitaire de Saint-Pétersbourg (2017-2019)
  • Anouk Heili, « Les associations de femmes et leurs revendications auprès des organisations internationales. Le cas des rapports entre le Conseil de l’Europe et les ONG de femmes », mémoire de IVe année de l’Institut d’études politiques, Strasbourg, 2015

Parcours / Diplômes

  • 2017 : habilitation à diriger des recherches (HDR) à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • 2004 : doctorat en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS),
  • 2000 : diplôme d’études approfondies en sociologie (DEA) à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris
  • 1996 : master Etudes culturelles, Faculté des Langues et littératures étrangères, Université de Bucarest
  • 1995 : maîtrise, Faculté des Lettres, département roumain–français, Université de Bucarest
  • 1991 : baccalauréat scientifique, Lycée « I. L. Caragiale », Ploieşti, Roumanie

Expériences professionnelles depuis le recrutement au CNRS

  • 2006- : chargée de recherche au CNRS
  • 2006-2015 : membre de l’UMR 7363 SAGE et de l’UMR 7012 GSPE-PRISME, Strasbourg
  • 2014- : membre du corps de tutrices et tuteurs du master Genre, politique, sexualités, mention Sociologie (actuellement master Etudes sur le genre)
  • 2015- : membre du Centre européen de sociologie et de science politique, UMR 8209, CESSP, Paris (CNRS-EHESS-Université Paris 1), équipe CSE
  • 2017- : membre de l’école doctorale ED 286 (sociologie), EHESS, Paris
  • 2017- membre du comité de pilotage du GDR 3607 Connaissance de l’Europe médiane (CNRS)
  • 2020 : membre de l’équipe de tuteurs et tutrices du master Etudes politiques, EHESS, Paris

Distinctions

  • 2020 : Madeline L’engle Travel Research Fellowship, Special Collections, Smith College, Northampton (MA)
  • 2016 : CIRHUS-NYU & Rockefeller Archive Center Fellowship, New York
  • 2013 : Prix de la Francophonie pour jeunes chercheurs
  • 2010 : Fulbright Fellowship (Programme « Chercheurs »)
  • 2004 : Mention spéciale au concours « Prix de la meilleure thèse soutenue à l’EHESS »