BEAUBATIE Emmanuel

Emmanuel Beaubatie est chargé de recherche au CNRS (section 36) au CESSP depuis 2021, enseignant à l’EHESS et à Sciences Po. Il travaille à partir de méthodes mixtes, à la fois qualitatives et quantitatives. Intitulé « Transfuges de sexe », son doctorat (EHESS, 2017) était consacré aux parcours trans’ en France. Sa recherche actuelle porte sur la diversité et les mobilités de genre à l’échelle de l’ensemble de la population. Ce travail propose de penser le genre comme un espace social multidimensionnel au sein duquel les positions des individus sont à la fois plurielles, composites et mobiles au cours de la vie. En s’appuyant sur un module de l’enquête « Contexte de la sexualité en France 2022 » et sur des entretiens biographiques, il vise à cartographier et explorer l’espace social du genre, tout en examinant l’analogie et l’intrication entre genre, classe et race.

Publications

Ouvrage

  • 2021, Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre, Paris, La Découverte.

Articles

  • 2022, « Aux frontières du genre. Non-binarité et transformations de l’ordre sexué », Monde commun, à paraître.
  • 2021, « Le genre pluriel. Approches et perspectives pour complexifier le modèle femme/homme en sciences sociales », Cahiers du genre, vol. 1, n° 70, p. 51-74.
  • 2021, « Qui a le droit d’étudier le genre et comment ? Réflexions sur le point de vue situé et la catégorisation du sexe à partir d’une enquête par méthodes mixtes sur les trans’ », Bulletin de méthodologie sociologique, en ligne (SAGE OnlineFirst).
  • 2020, « La multiplicité du genre », La Vie des idées, 6 mars [En ligne].
  • 2020, « Des trans’ chez les féministes. Retour critique sur cinquante ans de controverse », Revue du crieur, vol. 2, n° 16, p. 140-147.
  • 2019, « Changer de sexe et de sexualité. Les significations genrées des orientations sexuelles », Revue française de sociologie, vol. 60, n° 4, p. 621-649.
  • 2019, « L’espace social du genre. Diversité des registres d’action et d’identification dans la population trans’ en France », Sociologie, vol. 10, n° 4, p. 395-414.
  • 2019, « L’aménagement du placard. Rapports sociaux et invisibilité chez les hommes et les femmes trans’ en France », Genèses. Sciences sociales et histoire, vol. 1, n° 114, p. 32-52.
  • 2016, « Psychiatres normatifs versus trans’ subversifs ? Controverse autour des parcours de changement de sexe », Raisons politiques, vol. 2, n° 62, p. 131-142.
  • 2014, « Gender identities and sex reassignment surgery in the Trans population : a survey study in France », Archives of sexual behavior, vol. 43, n° 8, p. 1491-1501. Avec Alain Giami.
  • 2011, « Caractéristiques sociodémographiques, identifications de genre, parcours de transition médico-psychologiques et VIH/sida dans la population trans. Premiers résultats d’une enquête menée en France en 2010 », Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n° 42, p. 433-437. Avec Alain Giami et Jonas Le Bail.

Chapitres

  • 2022, « Catégoriser le sexe. Réflexions théoriques et méthodologiques sur le genre à partir d’une enquête sur les trans’ », in Rault W. et Trachman M., Minorités de genre et de sexualité. Objectivation, catégorisations et pratiques d’enquêtes, Éditions de l’INED, à paraître.
  • 2021, « Les trans’, la médecine et le droit. Une approche sociologique du changement de sexe en France », in Brunet L. Catto M. et Mazaleigue-Labaste J., L’identité sexuée. Apparence, corps, assignations, Paris, Éditions Mare et Martin.
  • 2016, « Trans’ », in Rennes J. (dir.), Encyclopédie critique du genre. Corps, sexualité, rapports sociaux, La Découverte.

Comptes rendus

  • 2020, Sophie Vignon, Les femmes dans les manades en Camargue. « Faire comme un homme » et « garder sa féminité », Paris, L’Harmattan, 2018, Cahiers du genre, vol. 1, n° 68, p. 285-291.
  • 2019, Rommel Mendès-Leite, Des mots, des pratiques et des risques. Études sur le genre, les sexualités et le sida, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2016, Travail, genre et société, vol. 1, n° 41, p. 208-211.
  • 2018, Marie Duru-Bellat, La Tyrannie du genre, Paris, Sciences Po Les Presses, 2017, Sociologie, vol. 9, n° 3, p. 331-334.

Enseignements

  • 2018-2022, CM « Les grandes questions de la sociologie au prisme du genre », licence 2, Sciences Po (campus de Paris et campus franco-allemand de Nancy), 168h.
  • 2021-2022, cours-séminaire « Genre et sexualité au fil de la vie. Recompositions du féminisme et empreinte de la génération », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon et Isabelle Clair.
  • 2021-2022, TD « Genre, sexualité et organisations », master 2, Sciences Po, Paris, 24h. Avec Émilie Biland-Curinier.
  • 2020-2021, cours-séminaire « Genre et sexualité au temps des mobilisations féministes et LGBT. Ruptures, recompositions, résistances », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2019-2020, cours-séminaire « Genre, sexualité et institutions : régulations et subjectivations », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2018-2019, cours-séminaire « Passer les frontières du genre et de la sexualité », master 1 et 2, sociologie, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2017-2018, cours-séminaire « Ce que les marges font à la sexualité et au genre », master 1 et 2, sociologie, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2016-2017, TD « Introduction à la sociologie », licence 1, Sciences Po, 48h.
  • 2016-2017, TD « La sociologie au prisme du genre », licence 2, Sciences Po, 24h. Avec Marta Dominguez-Folgueras.
  • 2013-2014, CM « Genre et santé », licence 3, sciences sanitaires et sociales, Université Paris 13, 21h.
  • 2012-2013, TD « Introduction à la sociologie », licence 1, administration économique et sociale, Université Paris 10, 36h.
  • 2010-2011, TD « Méthodologie du mémoire de recherche », licence 3, sociologie, Université d’Evry Val d’Essonne.

Responsabilités scientifiques

Engagements institutionnels et académiques

  • Depuis 2022, membre du comité de lecture des Cahiers du genre.
  • Depuis 2021, membre du conseil pédagogique du master Genre de l’EHESS.
  • Depuis 2021, membre du conseil scientifique du programme de recherche ANRS-FOREST.
  • Depuis 2021, membre du conseil scientifique du programme de recherche « Plateforme trajectoires trans », APHP.
  • Depuis 2020, membre du conseil scientifique de l’enquête « Santé des minorités sexuelles et de genre », IRESP, INSERM.
  • Depuis 2020, membre du conseil scientifique du projet « Trans’ et VIH », ANRS, INSERM.
  • Depuis 2020, membre du conseil scientifique de l’enquête « Les garçons, les filles et les autres. Une sociologie de la non-conformité de genre durant l’enfance en France et au Québec », Université de Montréal.
  • Depuis 2018, membre de l’équipe de l’enquête « Contexte de la sexualité en France 2022 », INSERM (en partenariat avec l’INED, l’Université Paris 1 Sorbonne, l’Université de Strasbourg, Santé publique France, l’École d’économie de Paris, Johns Hopkins University).
  • 2010-2015, membre de l’équipe de l’enquête « Trans’ et santé sexuelle », INSERM.

Encadrement

  • Encadrement de mémoires à l’EHESS (Genre, Sociologie, Études politiques).

Parcours

  • Depuis 2021, chargé de recherche au CNRS (section 36), Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP, UMR 8209).
  • 2021, post-doctorant à l’Université de Genève (Suisse), Institut des études genre.
  • 2018-2020, post-doctorant à l’Institut national d’études démographiques (INED), UR04 « Genre, sexualité, inégalités ».
  • 2017, soutenance de la thèse « Transfuges de sexe. Genre, santé et sexualité dans les parcours d’hommes et de femmes trans’ en France », sociologie, EHESS (dir. Michel Bozon).
  • 2016-2017, attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à Sciences Po, Paris.
  • 2011-2016, doctorant contractuel en sociologie, EHESS, financement ANRS.
  • 2011-2015, doctorant associé à l’équipe « Genre et santé sexuelle » de l’INSERM (U1018).
  • 2010, M2 de sociologie à Sciences Po, Paris.