BEAUBATIE Emmanuel

Emmanuel Beaubatie est chargé de recherche au CNRS (section 36) depuis 2021 et enseignant à l’EHESS et à Sciences Po. Il travaille à partir de méthodes mixtes, à la fois qualitatives et quantitatives. Intitulé « Transfuges de sexe », son doctorat (EHESS, 2017) était consacré aux parcours trans’ en France. Sa recherche actuelle porte sur la diversité et les mobilités de genre à l’échelle de l’ensemble de la population. Ce travail propose de penser le genre comme un espace social multidimensionnel au sein duquel les positions de genre sont à la fois plurielles, composites et mobiles au cours de la vie. En s’appuyant sur un module de l’enquête « Contexte de la sexualité en France 2022 » et sur des entretiens biographiques, il vise à cartographier et explorer l’espace social du genre, tout en examinant l’analogie et l’intrication entre genre, classe et race.

Publications

Ouvrage

  • 2021, Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre, Paris, La Découverte.

Articles

  • 2022, « Savoirs multisitués. Le terrain trans’ et les reliefs de la positionnalité », Raisons politiques, vol. 2, n° 86, à paraître.
  • 2022, « Apprendre à faire genre. Discriminations et stratégies d’usagers.ères trans’ dans les services publics », Gouvernement et action publique, vol. 11, n° 1, p. 109-130.
  • 2022, « Aux frontières du genre. Non-binarité et transformations de l’ordre sexué », Monde commun, n° 7, p. 32-47.
  • 2021, « Le genre pluriel. Approches et perspectives pour complexifier le modèle femme/homme en sciences sociales », Cahiers du genre, vol. 1, n° 70, p. 51-74.
  • 2021, « Qui a le droit d’étudier le genre et comment ? Réflexions sur le point de vue situé et la catégorisation du sexe à partir d’une enquête par méthodes mixtes sur les trans’ », Bulletin de méthodologie sociologique, vol. 153, n° 1, p. 106-126.
  • 2020, « La multiplicité du genre », La Vie des idées, 6 mars [En ligne].
  • 2020, « Des trans’ chez les féministes. Retour critique sur cinquante ans de controverse », Revue du crieur, vol. 2, n° 16, p. 140-147.
  • 2019, « Changer de sexe et de sexualité. Les significations genrées des orientations sexuelles », Revue française de sociologie, vol. 60, n° 4, p. 621-649.
  • 2019, « L’espace social du genre. Diversité des registres d’action et d’identification dans la population trans’ en France », Sociologie, vol. 10, n° 4, p. 395-414.
  • 2019, « L’aménagement du placard. Rapports sociaux et invisibilité chez les hommes et les femmes trans’ en France », Genèses. Sciences sociales et histoire, vol. 1, n° 114, p. 32-52.
  • 2016, « Psychiatres normatifs versus trans’ subversifs ? Controverse autour des parcours de changement de sexe », Raisons politiques, vol. 2, n° 62, p. 131-142.
  • 2014, « Gender identities and sex reassignment surgery in the Trans population : a survey study in France », Archives of sexual behavior, vol. 43, n° 8, p. 1491-1501. Avec Alain Giami.
  • 2011, « Caractéristiques sociodémographiques, identifications de genre, parcours de transition médico-psychologiques et VIH/sida dans la population trans. Premiers résultats d’une enquête menée en France en 2010 », Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n° 42, p. 433-437. Avec Alain Giami et Jonas Le Bail.

Chapitres

  • 2022, « Renseigner et catégoriser le genre. Leçons tirées d’une enquête sur les trans’ », in Rault W. et Trachman M., Minorités de genre et de sexualité. Objectivation, catégorisations et pratiques d’enquêtes, Éditions de l’INED, à paraître.
  • 2021, « Les trans’, la médecine et le droit. Une approche sociologique du changement de sexe en France », in Brunet L. Catto M. et Mazaleigue-Labaste J., L’identité sexuée. Apparence, corps, assignations, Paris, Éditions Mare et Martin.
  • 2021, « Le genre précède le changement de sexe », in Clochec P. et Grunenwald N., Matérialismes trans, Éditions Hystériques et associé.e.s.
  • 2022 (2016), « Trans’ », in Rennes J. (dir.), Encyclopédie critique du genre. Corps, sexualité, rapports sociaux, La Découverte.

Comptes rendus

  • 2020, Sophie Vignon, Les femmes dans les manades en Camargue. « Faire comme un homme » et « garder sa féminité », Paris, L’Harmattan, 2018, Cahiers du genre, vol. 1, n° 68, p. 285-291.
  • 2019, Rommel Mendès-Leite, Des mots, des pratiques et des risques. Études sur le genre, les sexualités et le sida, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2016, Travail, genre et société, vol. 1, n° 41, p. 208-211.
  • 2018, Marie Duru-Bellat, La Tyrannie du genre, Paris, Sciences Po Les Presses, 2017, Sociologie, vol. 9, n° 3, p. 331-334.

Enseignements

  • 2018-2023, CM « Les grandes questions de la sociologie au prisme du genre », licence 2, Sciences Po Paris, 192h.
  • 2022-2023, cours-séminaire « Genre et sexualité. Théories féministes, méthodes, enquêtes », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Isabelle Clair.
  • 2022-2023, cours-séminaire « Diversité et mobilité sexuelle et de genre : enjeux théoriques, méthodologiques et de catégorisation », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Nathalie Bajos.
  • 2021-2022, cours-séminaire « Enquêter sur le genre : enjeux théoriques, méthodologiques et de catégorisation », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Nathalie Bajos.
  • 2021-2022, cours-séminaire « Genre et sexualité au fil de la vie. Recompositions du féminisme et empreinte de la génération », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon et Isabelle Clair.
  • 2021-2022, TD « Genre, sexualité et organisations », master 2, Sciences Po, Paris, 24h. Avec Émilie Biland-Curinier.
  • 2020-2021, cours-séminaire « Genre et sexualité au temps des mobilisations féministes et LGBT. Ruptures, recompositions, résistances », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2019-2020, cours-séminaire « Genre, sexualité et institutions : régulations et subjectivations », master 1 et 2, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2018-2019, cours-séminaire « Passer les frontières du genre et de la sexualité », master 1 et 2, sociologie, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2017-2018, cours-séminaire « Ce que les marges font à la sexualité et au genre », master 1 et 2, sociologie, EHESS (mention Genre), 24h. Avec Michel Bozon.
  • 2016-2017, TD « Introduction à la sociologie », licence 1, Sciences Po, 48h.
  • 2016-2017, TD « La sociologie au prisme du genre », licence 2, Sciences Po, 24h. Avec Marta Dominguez-Folgueras.
  • 2013-2014, CM « Genre et santé », licence 3, sciences sanitaires et sociales, Université Paris 13, 21h.
  • 2012-2013, TD « Introduction à la sociologie », licence 1, administration économique et sociale, Université Paris 10, 36h.
  • 2010-2011, TD « Méthodologie du mémoire de recherche », licence 3, sociologie, Université d’Evry Val d’Essonne.

Responsabilités scientifiques

  • Depuis 2022, membre du comité de lecture des Cahiers du genre.
  • Depuis 2022, co-responsable du groupe de travail "Trans" de l’action coordonnée 46 "Sciences sociales et santé publique" de l’ANRS.
  • Depuis 2021, membre du conseil pédagogique du master Genre de l’EHESS.
  • Depuis 2021, membre du conseil scientifique du programme de recherche ANRS-FOREST.
  • Depuis 2021, membre du conseil scientifique du programme de recherche « Plateforme trajectoires trans », APHP.
  • Depuis 2020, membre du conseil scientifique de l’enquête « Santé des minorités sexuelles et de genre », IRESP, INSERM.
  • Depuis 2020, membre du conseil scientifique du projet « Trans’ et VIH », ANRS, INSERM.
  • Depuis 2020, membre du conseil scientifique de l’enquête « Les garçons, les filles et les autres. Une sociologie de la non-conformité de genre durant l’enfance en France et au Québec », Université de Montréal.
  • Depuis 2018, membre de l’équipe de l’enquête « Contexte de la sexualité en France 2022 », INSERM (en partenariat avec l’INED, l’Université Paris 1 Sorbonne, l’Université de Strasbourg, Santé publique France, l’École d’économie de Paris, Johns Hopkins University).
  • 2010-2015, membre de l’équipe de l’enquête « Trans’ et santé sexuelle », INSERM.

Encadrement

  • Encadrement de mémoires à l’EHESS (Genre, Sociologie).

Parcours

  • Depuis 2021, chargé de recherche au CNRS (section 36), Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP, UMR 8209).
  • 2021, post-doctorant à l’Université de Genève (Suisse), Institut des études genre.
  • 2018-2020, post-doctorant à l’Institut national d’études démographiques (INED), UR04 « Genre, sexualité, inégalités ».
  • 2017, soutenance de la thèse « Transfuges de sexe. Genre, santé et sexualité dans les parcours d’hommes et de femmes trans’ en France », sociologie, EHESS (dir. Michel Bozon).
  • 2016-2017, attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à Sciences Po, Paris.
  • 2011-2016, doctorant contractuel en sociologie, EHESS, financement ANRS.
  • 2011-2015, doctorant associé à l’équipe « Genre et santé sexuelle » de l’INSERM (U1018).
  • 2010, M2 de sociologie à Sciences Po, Paris.