AUBERT Antoine

Thèse

Devenir(s) révolutionnaire(s). Enquête sur les intellectuels "marxistes" en France (années 1968-années 1990). Contribution à une histoire sociale des idées.

Directrice de thèse : Frédérique Matonti

Thèse soutenue le 17 décembre 2020, en ligne.
Membres du jury : Jean-Numa Ducange, Annie Collovald, Laurent Jeanpierre,
Gisèle Sapiro, Boris Gobille.

Formation

  • Depuis Décembre 2020 Docteur en Science Politique de l’Université Paris-1 Panthéon Sorbonne
  • Depuis Octobre 2013 Université Paris-1 Panthéon Sorbonne (UFR11, Science Politique). Préparation au doctorat en science politique.
  • Master 1 et 2 de Science Politique, option « Sociologie des Institutions Politiques », Université Paris 1
  • Master 1 et 2 de Philosophie, option « Philosophie et Société », Université Paris 1
  • Licence de Sciences politiques, Université Paris 1

Contrats et financements de la recherche

  • Depuis septembre 2016 : ATER à l’université Paris 1
  • Contrat doctoral avec missions d’enseignement, Université paris Panthéon Sorbonne, rattaché à l’Ecole doctorale de Science Politique de Paris 1 et au Centre Européen de Sociologie et de Sciences Politiques (CESSP)

Organisation d’événements et responsabilités scientifiques

  • Depuis 2020 : Représentant (doctorants et docteurs) de l’axe « Production et diffusion des savoirs et biens culturels » au sein du Centre Européen de Sociologie et de Science Politique.
    -* Depuis 2019 : Membre du bureau du Réseau Thématique (RT) 27, « Sociologie des intellectuels et de l’expertise » de l’Association Française de Sociologie (AFS).

Organisation d’événements

  • Co-organisation du colloque du CESSP « Dévaluations et contestations des savoirs légitimes », avec Thibaud Boncourt, Jean-Michel Chahsiche, Quentin Fondu, Arnaud Saint-Martin, Gisèle Sapiro. Prévu en juin 2020 et reporté les 7 et 8 septembre 2021 pour cause de crise sanitaire.
  • Co-organisateur et discutant pour le RT 27 de l’AFS de deux sessions thématiques intitulées « Intellectuel•les et expert•es face au(x) changement(s) » et « Les changements de la sociologie des intellectuel•les et de l’expertise ».
  • Co-Organisation de la Journée d’Etude « L’exploitation des archives d’auteurs, d’éditeurs et d’intellectuels en sociologie », vendredi 22 janvier 2016, salle Jean-Pierre Vernant, EHESS, Avenue de France.
  • Co-Organisation du colloque de l’Ecole Doctorale de Sciences Politiques de Paris 1 et du Centre Européen de Sociologie et de Sciences Politiques intitulé « Humour et pouvoir. Dominations et résistances », 12 et 13 novembre 2015, Amphithéâtre Furet, EHESS, Boulevard Raspail.
  • Co-Organisation (2014-2016) d’un séminaire mensuel « Sociologie des intellectuels et des élites », avec Amine Brahimi et Amin Pérez. Invités en 2015 : Mathieu Hauchecorne, Julien Duval, Etienne Ollion, François Denord, Sophie Noël, Marco Santoro.

Colloques et journées d’études

  • « Comment devient-on un “intellectuel révolutionnaire’’ ? Retour sur des socialisations paradoxales », dans le cadre du RT 50 « Socialisations » de l’Association Française de Sociologie lors du congrès 2021 de l’AFS, 8 Juillet 2021.
  • « Les médias, principaux acteurs de la révolution conservatrice des années 1980 ? », dans le cadre du RT 37 « Sociologie des médias » de l’Association Française de Sociologie lors du congrès 2021 de l’AFS, 8 Juillet 2021.
    — * « Les intellectuels révolutionnaires de l’après-1968 face au changement des années 1980. Retour sur une enquête », dans le cadre du RT 27 « Sociologie des intellectuels et de l’expertise » de l’Association Française de Sociologie, congrès 2021 de l’AFS, 6 Juillet 2021.
  • « Paris, capitale mondiale des intellectuels “révolutionnaires’’ ? », participation au colloque « Étudiants, intellectuels et artistes étrangers en France en mai-juin 1968 » organisé par Françoise Blum et le Centre d’histoire sociale des mondes contemporains/Campus Condorcet – 93000 Aubervilliers, 26 mai 2021.
  • Participation à la table ronde « Le CERM (Centre d’études et de recherches marxistes), 1959-1979. Réflexions sur les corpus, l’indexation et les apports des recherches (témoignages, entretiens, archives) organisé par Jean-Numa Ducange (Université de Rouen) dans le cadre des ateliers « Histoire des communismes : entre histoire globale et histoire nationale » co-organisés par l’Université de Rouen, la MSH de Dijon et la Fondation Gabriel Péri, 19 mars 2021.
  • « Des intellectuels “ éphémères’’ dans les “années 1968’’ ? Retour sur une enquête », journée d’études « Intellectuel : une catégorie éphémère ? Définitions, identités sociales, contextes transnationaux » organisée par Daria Petushkova et Marion Labey, Laboratoire Identités Cultures Territoires, Université Paris Diderot, 4 décembre 2020.
  • « Les idées “révolutionnaires’’ dans les années 1970 : retour sur une profusion de “livres politiques’’ » dans le cadre de la ST « Livres politiques, livres de politiques », juillet 2019, Congrès de l’AFSP, Bordeaux.
  • « Quelle sociologie des intellectuels révolutionnaires ? Retour sur une enquête sur les “années 1968’’, dans le cadre du RT 27 « Subvertir les hiérarchies intellectuelles ? », août 2019, Congrès de l’AFS, Aix-en-Provence.
  • Intervention à une table-ronde lors de la journée d’études autour du cinquantenaire de Mai 1968 organisée par la Fondation Gabriel Péri et intitulée « Revisiter la période et penser l’événement, à la lumière des sciences humaines et sociales », 2 mai 2018.
  • Communication sur « Yvon Bourdet, penseur de l’autogestion. Un "marxiste anti-autoritaire" face aux partis de gauche (1960-1980) », Colloque « Des Idées et des Partis » organisé par le groupe HiSoPo de l’AFSP, 23-24 mai 2017.
  • Communication à l’AFSP sur « Une production souterraine d’idées politiques : les séminaires marxistes au cours des années 1980 », dans le cadre de la ST 74 intitulée "Le séminaire, un nouvel objet pour l’histoire des idées politiques", Montpellier, juillet 2017.
  • Communication à l’AFSP sur "Le luxemburgisme en France : une difficile « mise en tradition »", dans le cadre de la ST 3 sur les "traditions politiques, Montpellier, juillet 2017.
  • Communication intitulée “Archives and the sociology of intellectuals. Relevance and limits in the case of a research on French Marxism during the 80’s”, dans le workshop « Sociology of Intellectuals », organisé par Amine Brahimi, Marcos Gonzalez Hernando, Kate Williams et Gisèle Sapiro
  • Communication sur « Histoire sociale des idées et archives. Enjeux et limites de la combinaison des fonds privés, éditoriaux et institutionnels » lors de la JE « L’exploitation des archives d’auteurs, d’éditeurs et d’intellectuels en sociologie » co-organisée le 22 janvier 2016.
  • Intervention sur « Spinoza et la révolution : une appropriation dans l’après-68 » aux Doctoriales de l’Association Française de Sciences Politiques, au sein du groupe HiSoPo (Histoire sociales des idées politiques), 22 juin 2016, Science Po Paris.
  • Communication intitulée « Les « éditeurs indépendants critiques » au tournant des années 1970/1980 », dans le colloque Culture et (in)dépendances. Les enjeux de l’indépendance dans les industries culturelles, organisé par le labex ICCA et le LabSIC les 26 et 27 novembre à la MSH Paris-Nord.
  • Communication intitulée « Multitudes : histoire sociale d’une revue critique », au RT 27 de l’Association Française de Sociologie

Interventions en séminaire et discussions

  • Discussion des travaux de Camille Masclet sur les féministes de la deuxième vague dans le cadre du séminaire du CESSP, 7 novembre 2019.
  • « Politics and intellectual history : the lessons of the ʺNew Working Classʺ debate during the sixties », New York University, dans le cadre du projet Crossroads of Intellectual History organisé par Gisèle Sapiro et Stefanos Geroulanos, 2 juin 2018.
  • Intervention sur « Antonio Negri : la "multitude" contre "l’empire". Retour sur l’élaboration d’une pensée "post-marxiste », dans l’atelier de lecture « Du marxisme aux pensées critiques contemporaines, organisé par Modestos Siotos, 6 juin 2017 (à venir)
  • Présentation et discussion de ma thèse dans le cadre séminaire « Quanti IHMC » consacré à l’utilisation des méthodes quantitatives en histoire, séminaire organisé par Claire Zalc et Claire Lemercier, 21 Mars 2017, ENS Ulm.
  • Discussion en la présence de Roger Chartier, de son dernier ouvrage La Main de l’auteur et l’esprit de l’imprimeur, dans le cadre du séminaire de l’Ecole Doctorale de Science Politique de Paris 1, 5 décembre 2016, Paris, Centre Malher. Avec Frédérique Matonti et Antony Burlaud
  • Discussion en la présence de Julie Pagis, de son dernier ouvrage Mai 68 : un pavé dans leur histoire, dans le cadre du séminaire de l’Ecole Doctorale de Science Politique de Paris 1, 5 mars 2015, Paris, Centre Malher. Avec Nicolas Mariot.
  • Discussion en la présence de Fanny Bugnon de son dernier ouvrage Les « Amazones de la terreur ». Sur la violence politique des femmes, de la Fraction Armée Rouge à Action Directe, dans le cadre de l’atelier « La médiatisation du corps politique des femmes », atelier soutenu par le Labex TEPSIS. A la Sorbonne, 19 juin 2015.

Enseignements

Chargé de TD dans le cadre d’un doctorat avec mission d’enseignement, 186 heures, Université Paris 1, UFR de science politique, d’histoire et de droit.

  • 5 TD de Sociologie Politique - L1 Droit (4x18h) et L1 Bi-licence Histoire-Science Politique (1x18h). Responsables pédagogiques : Jean-Louis Briquet, Julie Gervais, Sandrine Lévêque et Julien Fretel.
  • 2 TD d’Histoire des Idées Politiques -L2 Bi-licence Histoire-Science Politique (2x18h).
    Responsable pédagogique : Paul Zawadzki
  • 4 TD de Techniques documentaires, d’enquêtes et initiation à la méthodologie - L1 Bi-licence Histoire-Science Politique (2x18h) ; L1 Science Politique (2x12h). Autonomie pédagogique totale.

Chargé de TD dans le cadre d’un contrat d’ATER, 204 heures, Université Paris 1, UFR de science politique, d’histoire et de droit.

  • 6 TD de Théorie et Philosophie Politique - Master 1 de Science Politique (66h). Responsables pédagogiques selon les années : Olivier Nay, Mathieu Hauchecorne, Samuel Hayat, David Smadja.
  • 2 TD d’Histoire des Idées Politiques - L2 Bi-licence Histoire-Science Politique (2x18h). Responsable pédagogique : Paul Zawadzki
  • 2 TD de Sociologie Générale et Techniques d’enquête - L3 Bi-Licence Histoire-Science Politique et Philosophie-Science Politique (2x24H). Introduction aux grandes idées et penseurs de la sociologie (Durkheim, Weber, Bourdieu, Goffman, etc…). Accompagnement des étudiants dans la construction d’une enquête collective sur la présidentielle de 2017.
    Responsables pédagogiques : Nicolas Hubé et Loïc Le Pape.

Vacations : (depuis septembre 2018). 249 heures d’enseignement, dont 39 heures de CM. Université Paris 1, UFR de science politique et d’histoire.

  • 1 Cours Magistral de sociologie de l’Etat – Licence 2 de Science Politique (39h).
  • 5 TD de Théorie et Philosophie Politique - Master 1 de Science Politique (66h). Responsables pédagogiques selon les années : Olivier Nay, Mathieu Hauchecorne, Samuel Hayat, David Smadja.
  • 2 TD d’Histoire des Idées Politiques - L2 Bi-licence Histoire-Science Politique (2x18h). Retour sur des textes classiques depuis le XVIe siècle. Responsable pédagogique : Paul Zawadzki.
  • 2 TD de Grandes controverses de la philosophique politique - L3 de Science Politique (2x18h). Responsable pédagogique : Frédérique Matonti.
  • 2 TD de sociologie des comportements politiques - L2 de Science Politique (2x18h).
    Responsable pédagogique : Thibaud Boncourt.