CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Permanents > GEORGAKAKIS Didier

GEORGAKAKIS Didier

Professeur de science politique, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne


Université Paris 1
Département de science politique
14 rue Cujas
75005 Paris

Tél. : +33 (0)1 40 46 28 28
Contact : didier.georgakakis@univ-paris1.fr

Site personnel : http://univ-paris1.academia.edu/Did...

Didier Georgakakis est professeur de science politique au département de science politique de l’Université Paris I – Panthéon-Sorbonne et professeur visitant au Collège d’Europe de Bruges. Membre du Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP – Paris 1/EHESS/CNRS), il est actuellement responsable du master joint « action publique en Europe » (Ecole Nationale d’Administration/Paris 1).

Il a notamment publié La République contre la propagande. L’échec originel de la communication d’État en France (1918-1940) et dirigé six ouvrages collectifs dont, récemment, The political uses of governance avec Marine de Lassalle et Le champ de l’Eurocratie, Une sociologie du personnel de l’UE, et sa version anglaise, écrite et complétée avec Jay Rowell, The Field of eurocracy. Mapping the EU Staff and professionals. Il a également coordonné plusieurs numéros de revues scientifiques dont, en 2010, les numéros que la Revue française d’administration publique et French Politics ont consacré à l’Union européenne, et publié une cinquantaine de contributions dans des revues à comité de lecture de premier plan ainsi que dans de nombreux ouvrages collectifs en France et à l’étranger. Il communique enfin régulièrement dans les congrès internationaux de sa discipline (CES, EUSA, UACES, ECPR, APSA) et est fréquemment invité à présenter ces travaux dans de nombreux centres de recherches universitaires en France et à l’étranger, comme récemment à Oxford, King’s College, Princeton, IUE Florence, Berlin, Potsdam, Bruxelles, Copenhague, Louvain, etc.


Thèmes de recherche

  • Sociologie politique de l’Union Européenne
  • Spécialisation politique et transformations des formes de gouvernement et d’administration.
  • Histoire et sociologie de la fonction publique européenne et des reconfigurations de l’espace administratif et institutionnel de l’UE depuis 20 ans.
  • Histoire et sociologie de la communication politique

Fonctions

  • Professeur de science politique à l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne
  • Membre du Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CNRS-Paris 1-EHESS)
  • Responsable du master « Action publique en Europe » (Paris 1/Ecole nationale d’administration)
  • Professeur visitant au Collège d’Europe de Bruges

Enseignement

Cours enseignés

  • Depuis 2012 : Cours de Forces Politiques et sociales (L2-L3, Droit, SP, Hist).
  • Cours d’institutions et de politiques européennes (master « gouvernance européenne »)
  • Cours de science politique de l’UE (magistère MRIAE)
  • Séminaires de recherche en masters de science politique (SPIE, RI).

Professeur visitant

  • Depuis 2008 : Collège d’Europe de Bruges
  • Missions d’enseignements à l’Université du Caire (Egypte 2015), de Galatasaray (Turquie 2007), Université de Tampere (Finlande 2005 et 1999), de Wroclaw (Pologne, 1998-2008).
  • Interventions pour le Centre des Etudes Européennes de Strasbourg (devenue DAE de l’ENA) et l’Ecole Nationale d’Administration.

Formation à la recherche

  • 3 directions de thèse en cours, 3 soutenues ; encadrement des mémoires au sein des masters de Paris 1 (SPIE, RI).
  • Organisation avec A Vauchez et J. Rowell de l’école thématique du CNRS sur les nouvelles approches historiques et sociologique de la construction européenne (Paris 1- Strasbourg, CNRS), formation doctorale et postdoctorale.

Responsabilités académiques

Responsabilités d’intérêt général

  • Depuis 2014 : Membre du bureau de l’European Alliance for Social Sciences and Humanities. Cette dernière regroupe plus de 40 associations de sciences sociales européennes, du type de l’ECPSA, l’ECPR ou l’ESA par ex.
  • Depuis 2011 : Représentant de l’ECPSA aux assemblées et au travail de l’Alliance européenne.
  • Depuis octobre 2010 : Vice-président de la Confédération européenne des associations de science politique (ECPSA), représentant de l’AFSP au conseil de l’ECPSA depuis 2009. Membre nommé puis élu du bureau de l’ECPSA.
  • Depuis juin 2006 : Membre du conseil de l’Association Française de Science Politique. Vice-président entre 2012 et 2014.
  • Secrétaire général puis Vice-président de l’Association Nationale des Enseignants et des Chercheurs en Science Politique (AECSP) de 1998 à 2006.
  • Membre du comité de l’alliance Athena (CPU/CNRS pour les SHS).
  • Membre du groupe de réflexion (GEMO) de l’alliance sur l’internationalisation des SSH (CPU, MESR, CNRS)

Responsabilité dans l’établissement d’appartenance

  • Responsable du master joint action publique en Europe (Paris 1- Ecole Nationale d’administration), depuis la rentrée 2013.
  • Point de contact pour le réseau Europaeum (P1, Oxford, Bologne, Prague, Cracovie, etc.).
  • Divers tâches en lien avec la future responsabilité du master d’affaires publiques européenne (prochain contrat quadriennal).

Responsabilité scientifique, expertise, valorisation

  • Membre du jury de l’Institut Universitaire de France (campagne Junior, Mars 2012, 2014, sénior 2015).
  • Membre de commissions de spécialistes de science politique, d’histoire et d’histoire du droit, de science de l’Information et de la Communication (18 recrutements de MCF, 4 de PR depuis 1996).
  • 2013-2014 : Membre du groupe d’expert pour la réforme du concours de l’ENA — questions européennes et internationales.
  • Depuis 2011 : Membre des groupes de réflexion associant les représentants du monde académique et de la société civile auprès du Secrétariat Général des Affaires Européennes.
  • Expertises pour la DG Recherche de la Commission européenne 2012, 213, 2014, l’Agence Nationale de la Recherche, l’AERES, le Fond National de la Recherche Scientifique belge (régulières depuis 2008), le Fond National de la Recherche luxembourgeois (régulière depuis 2010) ainsi que, d’autres agences plus occasionnellement (Rep Tchèque, Danemark, régions, etc.).
    — * Membre du Conseil scientifique de la MSH de Bretagne (depuis 2008).

Edition scientifique

  • Membre du Comité de rédaction de la Revue Française d’Administration Publique, depuis fin 2009. Evaluations pour Genèses, Revue internationale de politique comparée, Actes de la recherche en sciences sociales, Critique internationale, Gouvernement et action publique, Journal of Common Market Studies, Public administration, European societies, etc.

Publications

Ouvrages

  • La République contre la propagande. Aux origines perdues de la communication d’État en France (1918-1940), Paris, Economica, coll. « études politiques », 2004, 289 p.

Direction d’ouvrages

  • Science des médias, jalons pour une histoire politique (en co-direction avec Jean-Michel Utard) Paris, L’Harmattan, coll. « médias et civilisation », 2001, 250 p.
  • Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de la construction européenne, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, coll. » sociologie politique européenne », 2002, 330 p.
  • Les républiques en propagandes, en co-direction avec Yves Deloye et Denis Rolland, l’Harmattan, 2006.
  • La « nouvelle gouvernance européenne ». Les usages politiques d’un livre blanc, en co-direction avec Marine de Lassalle, Presses universitaires de Strasbourg, coll « sociologie politique européenne », 2007.
  • Le champ de l’Eurocratie. Une sociologie politique du personnel de l’UE, Paris, Economica, 2012.
  • The political uses of governance. Studying a White Paper, Leverkusen, Barbara Budrich, 2012.
  • The Field of eurocracy. Mapping the EU Staff and professionals, avec Jay Rowell. Palgrave, coll. European administrative governance, 2013. [Version remaniée et traduite de Le champ de l’Eurocratie. Une sociologie politique du personnel de l’UE]

Coordination de numéros de revues scientifiques

  • En codirection avec Delphine Dulong. « l’Europe en formation (s) », Politix - sciences sociales du politique, troisième trimestre 1998.
  • En co-direction avec Andy Smith et Céline Belot. « Enseigner l’Europe », Politique européenne, n°14, automne 2004.
  • « Sur l’Europe », Regards sociologiques, n° 27-28, 2004.
  • « Où en est l’administration de la Commission européenne », Revue Française d’administration publique, n°133, mai 2010.
  • Symposium « French historical and political sociology of the EU : some theoretical and methodological challenges for institutional analysis », French Politics (Palgrave) vol. 8, n°2 and 3, 2010.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Un prophète construit par ses censeurs ? Bernard Cathelat et les « socio-styles », entre controverse et succès », Politix - Travaux de Science Politique, n° 19, troisième trimestre 1992, p. 158-174.
  • « Comment enseigner ce qui ne s’apprend pas. Rationalisations de la « communication de masse » et pratiques pédagogiques en école privée », Politix - Travaux de Science Politique, n° 29, premier trimestre 1995, p. 158-185.
  • « La double figure des conseils en communication politique. Mises en scène des communicateurs et transformations du champ politique », Sociétés contemporaines, n° 24, décembre 1995, p.77-94.
  • « Le Commissariat Général à l’Information et la drôle de guerre », in Mélanges de l’Ecole française de Rome. Italie et méditerranée, tome 108 - 1, 1996, p. 39-54.
  • « Aux ’origines’ de la communication gouvernementale : socio-histoire d’un oubli », Quaderni, n°33, automne 1997, p. 33-58.
  • « Une science en décalage. Genèses et usages des ’socio-styles’ du Centre de Communication Avancée », Genèses, n°29, décembre 1997, p. 51-74.
  • « La République contre la propagande ? Création et échec du Commissariat Général à l’Information », Revue Française de Science Politique, n° 5, octobre 1998, p. 606-624.
  • « La démission de la Commission européenne : scandale et tournant institutionnel (oct. 1998 - mars 1999) », Cultures et conflits, n°38 & 39, 2001, p. 39-71.
  • « La nature « antirépublicaine » de la propagande d’Etat : du mythe mobilisateur à sa réalisation (1919-1944) », Les Cahiers d’histoire, 2002, p. 29-48.
  • Avec Marine de Lassalle. « Les directeurs généraux de la Commission européenne : premiers éléments d’une enquête prosoppographique », Regards Sociologiques, n°27 & 28, 2004, p. 6-33.
  • Avec Marine de Lassalle. « Les très hauts fonctionnaires de la Commission européenne : genèse et structure d’un capital institutionnel européen », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 166-167, mars 2007, p. 39-53.
  • « La sociologie historique et politique de l’UE : un point d’ensemble et quelques contrepoints », Politique européenne, n° 25, printemps 2008, p. 53-85.
  • « The Historical and political sociology of the EU : a uniquely French methodological approach ? », French Politics, vol. 7, Issue 3-4 (September/December 2009), 2009, p .437-455.
  • Avec Julien Weisben. « From above and from below : a political sociology of european actors », Compararative European Politics (Palgrave), 8 (1), april 2010, p. 93-109.
  • « Do the skill kill ? Les enjeux sociopolitiques de la définition des compétences des eurofonctionnaires », Revue française d’administration publique, n°133, mai 2010, p. 61-80.
  • « Tension within eurocracy : a sociomorphological view », French Politics, 8, 2010, p. 116–144
  • « Don’t throw up the ‘Brussels Bubble’ with the bathwater : from the EU institutions to the field of eurocracy », International Political Sociology forum of the special issue ‘Bourdieu and the International’, sept. 2011.
  • « À la fois pilote et victime de l’austérité ? Les transformations de l’administration de l’Union européenne sous l’effet de la crise économique et financière », Revue française d’administration publique, vol. 3, n° 151-152, 2014, p. 805-824.
  • « How public administrations lose their sacred part : EU civil servants from mission to management », 32 p. double interligne.

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • « Différenciation administrative de la propagande et conjonctures de la République », in M. Kaluszynski et S. Wahnich, (dir.) L’Etat contre la politique ?, Paris, L’Harmattan, 1998, p. 303-320.
  • « Les réalités d’un mythe : figure de l’eurocrate et institutionnalisation de l’Europe politique », in Delphine Dulong et Vincent Dubois, (dir.), La question technocratique, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, collection « science politique de l’Europe », 1999, p. 109-128.
  • « Les instrumentalisations de la morale. Lutte anti-fraude, scandale et nouvelle gouvernance européenne », in Jean-Louis Briquet et Philippe Garraud, (dir.) Juger la politique, Presses universitaires de Rennes, coll « Res Publica », 2001, p. 263-286.
  • « Une mobilisation formatrice : les eurofonctionnaires contre la réforme du statut (printemps 1998) » in Didier Georgakakis, (dir.) Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de l’Union européenne, Strasbourg, PUS, 2002, p. 55-84.
  • « Le gouvernement des esprits : concurrence internationale, comparatisme et développement de la propagande d’Etat en Europe (1917-1940) », in Olivier Ihl, Martine Kaluszynski, et Gilles Pollet (dir.), Les sciences de gouvernement en Europe, Economica, « études politiques », 2003, p. 53-57.
  • « Was it really just ‘poor communication’ ? Lessons from the Santer Commission’s resignation » in Andy Smith (ed.), Politics and the European Commission. Actors, interdependence, legitimacy, London, Routledge, 2004, p. 119-133.
  • « Les acteurs de la propagande d’Etat dans la France de l’entre deux guerres : quelques éléments de prosopographie » in Yves Deloye, Didier Georgakakis et Denis Rolland (dir.), Les républiques en propagande, Paris, l’Harmattan, 2006, p. 209-222.
  • Avec Marine de Lassalle. « L’européanisation du personnel politico-administratif européen : sociographie des directeurs généraux de la Commission européenne », in Olivier Baisnée et Romain Pasquier (dir.), L’européanisation des sociétés nationales, Paris, CNRS, 2006, p. 55-75.
  • « La gouvernance de la gouvernance ou le leadership politique contrarié de la Commission européenne », in Didier Georgakakis et Marine de Lassalle (dir.), La nouvelle gouvernance européenne. Les usages politiques d’un livre blanc, Presses universitaires de Strasbourg, coll. « sociologie politique européenne », 2007, p. 175-206.
  • « Les syndicats de fonctionnaires et la fonction publique européenne au prisme de ses syndicats : contribution à une sociologie de la formation du groupe des eurofonctionnaires », in Olivier Costa et Paul Magnette, Une Europe des élites, éditions de l’Université de Bruxelles, coll. « Etudes européennes », 2007, p. 89-114. [Actes du colloque de la journée d’études de la SEE]
  • Avec Jean-Michel Eymeri. « Les haut-fonctionnaires de l’Europe », in Céline Belot, Paul Magnette, Sabine Saurugger (dir.), Science politique de l’Europe, Economica, 2008, p. 285-312.
  • « European Civil Service as Group : Sociological Notes about the ‘Eurocrats’ Common Culture », in Joachim Beck et Franz Thedieck (dir.), The European Dimension of Administrative Culture, Baden Baden, Nomos-Verlag, 2008, p. 283-298.
  • Avec Michel Mangenot et Jay Rowell. « European Civil Servants », in Akira Iriye and Pierre-Yves Saunier (ed.), The Palgrave Dictionary of Transnational History, Londres, Palgrave-Macmillan, 2008.
  • « De la technocratie à la bureaucratie ? Sur quelques changements récents de la fonction publique européenne » in Pascal Mbongo (dir.), Le phénomène bureaucratique européen, Bruxelles, Bruylant, 2009, p. 95-109.
  • « Comment les institutions (européenne) socialisent. Quelques hypothèses fondées sur le cas des fonctionnaires européens », in H. Michel et C. Robert (dir.) La fabrique des européens. Processus de socialisation et construction européenne, PUS, 2010, p. 129-167.
  • Avec Marine de Lassalle. « Making top civil servants : europeaness as an identity and resource », in Jay Rowell, Michel Mangenot (dir.), A Political Sociology of the European Union, Manchester University Press, 2010, p. 25-45.
  • « Une commission sous tension ? La singulière différenciation des hauts-fonctionnaires et des membres de la Commission », in Didier Georgakakis (dir.), Le champ de l’Eurocratie, op. cit, p. 43-84., traduit « Tension within eurocracy », in Didier Georgakakis and Jay Rowell, The field of eurocracy, op. cit, p. 35-60.
  • « The governance of the new european governance », in Didier Georgakakis et Marine de Lassalle (dir.), The political uses of governance. Studying a White Paper, op.cit, p. 21-44.
  • Avec Marine de Lassalle. « Where have all the lawyers gone ? Structure and transformations of the top European Commission officials’ legal training », in Bruno De Witte et Antoine Vauchez, Lawyering Europe : European Law as a Social Field, Oxford, Hart Publishing, 2013, p. 137-152.
  • « Transnational elites in protest : socio-political perspectives on the building of eurocivil servants as a corps », in Niilo Kauppi et Mikael Rask Madsen (ed.), Transnational Power Elites : The New Professionals of Governance, Law and Security, London, Routlege, 2013, p. 36-64.
  • « Technocracy is dead, long life bureaucratie », in Michele Chang and Björn Monar (dir.), The european commission in the post Lisbon era of crises. Between Political leadership and policy management, Bruxelles, Peter lang, College of europe studies, 2013, p. 53-66.
  • « What Is Happening to the Staff of the European Institutions ? A Cross-Disciplinary View », in Bob Reinalda (ed.), Routledge Handbook of International Organization, London, Routledge, 2013, p. 287-298.
  • Avec Antoine Vauchez. « Le concept de champ à l’épreuve de l’Europe », in Johanna Siméant et Bertrand Réau (dir.), Enquêtes globales en sciences sociales, ed CNRS 2015.

Introductions / Conclusions (ouvrages et numéros spéciaux de revues)

  • « Médias et “crise” de la santé publique », in Michel Mathien (dir.), Médias, Santé et politique, Paris, L’Harmattan, 1999, p. 221-237.
  • « L’Europe sur le métier. Pour une sociologie des professionnels des questions européennes », in Didier Georgakakis, (dir.), Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de l’Union européenne, Strasbourg, PUS, 2002, p. 9-32.
  • Avec Andy Smith. « Enseigner l’Europe », Politique européenne, n°14, automne 2004, p. 5-20.
  • « De l’espace des propagandes à l‘espace public européen », in Denis Rolland, Yves Deloye et Didier Georgakakis (dir.), Les républiques en propagande, Paris, l’Harmattan, 2006, p. 460-466.
  • « La nouvelle gouvernance européenne : de la critique du concept à l’analyse de ses usages, in Didier Georgakakis et Marine de Lassalle (dir.), La nouvelle gouvernance européenne. Les usages politiques d’un livre blanc, Presses universitaires de Strasbourg, coll « sociologie politique européenne », 2007, p. 9-48.
  • « Retour sur la crise et l’historiographie de l’UE. Quelques remarques conclusives », Sandrine Devaux, René Leboutte et Philippe Poirier, Le Traité de Rome. Histoires pluridisciplinaires, Peter Lang, 2009, p. 183-195.
  • « L’administration de la Commission à la croisée des chemins », Revue française d’administration publique, n°133, mai 2010, p. 5-16.
  • « French historical and political sociology of the EU : Some theoretical and methodological challenges for institutional analysis », French Politics, 8, 2010, p. 111–115.
  • « L’eurocratie, du sens commun à l’analyse d’un champ », in Didier Georgakakis (dir.), Le champ de l’Eurocratie, op.cit, p. 1-13
  • « Le champ de l’eurocratie : nouvelle carte, nouveaux horizons », in Didier Georgakakis (dir.), Le champ de l’Eurocratie, op.cit, p. 309-328 ; traduit the « The field of eurocracy, A few map for new research horizons », in Didier Georgakakis et Jay Rowell, op.cit.
  • « Studying the political uses of a white paper », in Didier Georgakakis et Marine de Lassalle, The political uses of governance. Studying a White Paper, op. cit, p. 9-19.
  • « The white paper on european governance, and beyond », ibid, p. 166-179
  • Avec Jay Rowell. « Eu institutions as a bureaucratic field », in Didier Georgakakis and Jay Rowell, The field of eurocracy, op. cit.
  • « Fields with fields, the EU civil society and the field of EU bureaucracy » in Hakan Johansson and Sara Kalm (ed.), EU Civil Society, Basingstoke, Palgrave, août 2015.

Notices et articles de vulgarisation (récentes)

  • « Pour aller plus loin : introduction à la littérature sur la fonction publique et l’administration européenne » et « les syndicats de la fonction publique européenne » in La fonction publique européenne, Edition du centre d’études européennes de l’ENA, 2008, successivement p. 125-132 et p. 173-187. Réédité en 2012 avec une nouvelle notice « à la recherche de l’Eurocrate ».
  • « Quel pouvoir de l’Eurocratie ? », Savoir/agir, mars 2012, p. 49-59.
  • « Commissaires européens », « fonctionnaires européens », « professionnels de l’Europe » in Elisabeth Lambert Abdelgawad, Hélène Michel (dir.), Dictionnaire des acteurs de l’Europe, Paris, Larcier, 2014.
  • « Jean-Claude Junker », Encyclopedia Universalis, Paris, 2014.
  • « Technocratie » et « Bureaucratie » in Pascal Mbongo, François Hervouët, Carlo Santulli (dir.), Dictionnaire encyclopédique de l’Etat, Paris, Berger-Levrault, 2015.
  • « Champ bureaucratique » in Le dictionnaire Bourdieu, à paraître 2015.
  • « Eurocratie » in C. Mestre (dir.), le Dictionnaire de la gouvernance européenne, à paraître.


CV à télécharger

PDF - 293.9 ko