CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Permanents > DENORD François

DENORD François

Chargé de recherche, CNRS


Centre européen de sociologie et de science politique
CSE – EHESS
Bureau 507
190-198 avenue de France
75013 Paris

Contact : denord@msh-paris.fr
Tel : 01 49 54 20 91


Thèmes de recherche

  • Sociologie historique
  • Sociologie économique
  • Sociologie des élites

Responsabilités scientifiques

  • Rédacteur en chef d’Actes de la recherche en sciences sociales

Publications

Ouvrage

  • Le concert des puissants, Paris, Paris, Liber, Raisons d’Agir, 2016 (avec Paul Lagneau-Ymonet).
  • La sociologie de C. Wright Mills, Paris, La découverte, 2014 (avec Bertrand Réau).
  • L’Europe sociale n’aura pas lieu, Paris, Liber, Raisons d’Agir, 2009 (avec Antoine Schwartz).
  • Néo-libéralisme version française. Histoire d’une idéologie politique, Paris, Demopolis, 2007 ; Le néo-libéralisme à la française. Histoire d’une idéologie politique (2e édition revue et actualisée), Marseille, Agone, 2016

Articles

  • « Pourquoi rééditer l’Elite au pouvoir ? », Gouvernement et action publique, n°4, 2013, p. 676-679.
  • « Comment lier l’économique et le social ? Une analyse structurale des lieux d’expertise sous le régime de Vichy », Gouvernement et action publique, n°2, 2013, p. 183-219. (avec Paul-André Rosental).
  • « Entreprendre et dominer. Le cas des consultants », Sociétés contemporaines, n°89, 2013, p. 73-99. (avec Sylvain Thine, Paul Lagneau-Ymonet et Rémy Caveng).
  • « Les idéologies économiques du patronat au 20e siècle », Vingtième Siècle, n°114, 2012, p. 171-182.
  • « Le champ du pouvoir en France », Actes de la recherche en sciences sociales, n°170, 2011, p. 24-57 (avec Paul Lagneau-Ymonet et Sylvain Thine)
  • « Social Capital in the field of power. The Norwegian case », Sociological Review, n°1, 2011 p. 105-127. (avec Johannes Hjellbrekke, Olav Korsnes, Frédéric Lebaron et Brigitte Le Roux)
  • « L’économie (très) politique du traité de Rome », Politix, n°89, 2010, p. 35-56. (avec Antoine Schwartz).
  • « Vom Neoliberalismus im Allgemeinen und in Frankreich im Besonderen », Denknetz Jacbuch, 2008, p. 202-215.
  • « Néo-libéralisme et « économie sociale de marché » : les origines intellectuelles de la politique européenne de la concurrence », Histoire, économies et sociétés, n°1, mars 2008, p. 23-34.
  • « La « modernisation » avant la lettre : le patronat français et la rationalisation (1925-1940) », Sociétés contemporaines, n°68, 2007, p.83-104 (avec Odile Henry).
  • « Le prophète du néo-libéralisme français »,Philosophia Scientiae, Special issue, 2007, p. 121-133.
  • « « Révolutionnairement votre ». Economie marxiste, militantisme intellectuel et expertise politique chez Charles Bettelheim », Actes de la recherche en sciences sociales, n°158, 2005, p. 8-29 (avec Xavier Zunigo).
  • « La conversion au néo-libéralisme. Droites et libéralisme économique dans les années 1980 », Mouvements, n°35, septembre-octobre 2004, p. 17-23.
  • « Le prophète, le pèlerin et le missionnaire. La circulation internationale du néo-libéralisme et ses acteurs », Actes de la recherche en sciences sociales, n°145, décembre 2002, p. 9-20.
  • « Aux origines du néo-libéralisme en France. Louis Rougier et le Colloque Walter Lippmann de 1938 », Le Mouvement social, n°195, avril-juin 2001, p. 9-34

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • « 1983. La rigueur des temps », in Patrick Boucheron (dir.), Histoire mondiale de la France, Paris, Editions du Seuil, 2017, p. 734-738.
  • « La longue marche du néolibéralisme français », in Clarisse Berthezène et Jean-Christian Vinel (dir.), Conservatismes en mouvement. Une approche transnationale au XXe siècle, Paris, Editions EHESS, 2016, p. 45-65. A paraître également en Anglais, « The Long Road of French Neoliberalism », in Clarisse Berthezène and Jean-Christian Vinel (ed.), Postwar Conservatism, a Transnational Investigation : Britain, France, and the United States 1930-1990 (Palgrave, 2017).
  • « Géométrie des réseaux sociaux », in Frédéric Lebaron et Brigitte Le Roux (dir.), La méthodologie de Pierre Bourdieu en action, Paris, Dunod, 2015, p. 59-78.
  • « Les néolibéraux de l’entre-deux-guerres face au marché », in François Bayard, Patrick Fridenson et Albert Rigaudière (dir.), Genèse des marchés, Paris, CHEFF, 2015, p. 237-246.
  • « Préface », in David Harvey, Brève histoire du néolibéralisme, Paris, Les prairies ordinaires, 2014, p. 7-11.
  • « Les élites du Grenelle : des élites d’Etat ? », in Daniel Boy, Mathieu Brugidou, Charlotte Halpern et Pierre Lascoumes (dir.), Le Grenelle de l’environnement. Acteurs, discours, effets, Paris, Armand Colin, 2012, p. 86-90.
  • Charles Wright Mills, L’élite au pouvoir, Marseille, Agone, 2012, 580 p. (Préface, révision du manuscrit, traduction d’une postface inédite)
  • « Les droites parlementaires et le libéralisme économique au début des années 1980 », in Olivier Dard et Gilles Richard (dir.), Les droites et l’économie en France au XXe siècle, Paris, Riveneuve éditions, 2011, p. 17-26.
  • « Les rénovateurs du libéralisme », in Laurent Bonelli et Willy Pelletier (dir.), L’État démantelé, Paris, La Découverte, 2010, p. 21-31.
  • « Max Hermant » (p. 354-356), « Patronat et libéralisme » (p. 1022-1027), « Patronat et corporatisme » (p. 1018-1022), in Alain Chatriot, Jean-Claude Daumas, Danièle Fraboulet, Patrick Fridenson, Hervé Joly (dir.), Dictionnaire historique des patrons français, Paris, Flammarion, 2010.
  • « French neo-liberalism and its divisions. From the Colloque Walter Lippmann to the 5th Republic », in Philip Mirowski, Dieter Plehwe (eds), The Road from Mont-Pèlerin. The making of the neoliberal thought collective, Cambridge, MA : Harvard University Press, 2009, p. 45-67.
  • « Bettelheim, Charles », in Claude Pennetier (dir.), Le Maitron. Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, 1940-1960, Paris, Editions de l’Atelier, 2007, p. 133-134. (avec Xavier Zunigo)
  • « La postérité des relèves néolibérales en France au tournant des années cinquante », in Olivier Dard et Etienne Deschamps (dir.), Les relèves en Europe d’un après-guerre à l’autre. Racines, réseaux, projets et postérités, Bruxelles, Peter Lang, 2005, p. 393-408.
  • « Réseaux sociaux. (Théorie des) », Notionnaire de sciences sociales. Dictionnaire des idées, Paris, Encyclopedia Universalis, Paris, 2005, p. 697-699.

Notes de lecture

  • Compte-rendu du livre de Régis Boulat, (Jean Fourastié, un expert en productivité. La modernisation de la France (années trente – années cinquante), Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2008, 460 p.) dans Travail et Emploi, n°117, janvier-mars 2009, p. 93-94.
  • Compte-rendu du livre de Daniel Fraboulet (Quand les patrons s’organisent. Stratégies et pratiques de l’Union des industries métallurgiques et minières 1901-1950, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2007, 370 p. (avec CD Rom)), dans Les Annales.
  • Compte-rendu du livre de Daniel Benamouzig (La santé au miroir de l’économie, Paris, PUF, 2005), dans Histoire et mesure, XXII - N° 2, 2007, p.179-181.
  • Compte-rendu du livre dirigé par Dieter Plehwe, Bernhard Walpen and Gisela Neunhöffer (Neoliberal Hegemony. A Global Critique. London and New York : Routledge, 2006) dans Political Studies Review, n°2, mai 2007.

Articles de presse

  • « Dès les années 1950, un parfum d’oligarchie », Le Monde diplomatique, juin 2009 (avec Antoine Schwartz).
  • « Et la droite française devint libérale », Le Monde diplomatique, mars 2008.