CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Permanents > MASCLET Camille

MASCLET Camille

Chargé de recherche, CNRS

Domaines de recherche

  • Socialisations, socialisation politique, transmissions intergénérationnelles
  • Sociologie et histoire du féminisme
  • Genre
  • Mouvements sociaux, action collective, militantisme

Thèse soutenue

Sociologie des féministes des années 1970. Analyse localisée, incidences biographiques et transmission familiale d’un engagement pour la cause des femmes en France

Thèse de science politique et de sociologie réalisée en cotutelle entre l’Université Paris 8 et Université de Lausanne, sous la direction de Michèle Ferrand (CRESPPA-CSU) et Olivier Fillieule (IEPHI-CRAPUL). Soutenue le 20 juin 2017 à l’Université de Lausanne.

Ouvrages collectifs, directions d’ouvrages et de numéros de revue

  • Yassin Boughaba, Alexandre Dafflon, Camille Masclet (dir.), Dossier « Socialisation (et) politique », Sociétés contemporaines, 2018/4, n°112.
  • Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le - Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • Collectif de la Grande Côte, Lyon en luttes dans les années 68. Lieux et trajectoires de la contestation, Lyon, PUL, 2018.
  • Martina Avanza, Olivier Fillieule et Camille Masclet (dir.), Dossier « Ethnographie du genre », SociologieS, mai 2015.

Articles

  • avec Yassin Boughaba et Alexandre Dafflon, « Socialisation (et) politique. Intériorisation de l’ordre social et rapport politique au monde », Sociétés contemporaines, 2018/4, n°112, p. 5-21.
  • avec Alban Jacquemart, « Mixités et non-mixités dans les mouvements féministes des années 1968 », CLIO. Femmes, genre, histoire, 2017, n°46, p.217-244.
  • « Le féminisme en héritage ? Enfants de militantes de la deuxième vague », Politix, 2015/1, n°109, p.45-68. [Article traduit dans l’édition internationale de CAIRN : « Inherited Feminism ? Children of Second-Wave Feminist Activists »]
  • avec Martina Avanza et Olivier Fillieule, « Ethnographie du genre. Petit détour par les cuisines et suggestion d’accompagnement », SociologieS, mai 2015.
  • « La quête des féministes. Techniques et enjeux de reconstruction d’un mouvement social », Genèses, 2014/2 n° 95, p. 120-135.
  • « Normes scolaires et normes de genre : la construction des déviances féminines dans la discipline scolaire », Revue ¿ Interrogations ?, n°8, Juin 2009.

Chapitres d’ouvrages

  • « Féminismes. Un mouvement mosaïque », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lucie Bargel), « Les espaces politiques locaux, laboratoires de l’institutionnalisation du féminisme ? », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lucie Bargel et Bleuwenn Lechaux), « Des féministes à la conquête de l’espace », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lucie Bargel et Lydie Porée), « “Le privé est politique”. Des sexualités, conjugalités et maternités féministes ? », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille - Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Helen Ha et Lucia Valdivia), « Rester féministe ? Reflux, maintien et transformations des engagements », dans Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille - - — Masclet, Isabelle Sommier (dir.), avec le Collectif Sombrero, Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France, Arles, Actes Sud, 2018.
  • (avec Lilian Mathieu), « Ni carriéristes, ni renégat.e.s : les devenirs politiques et professionnels des militant.e.s lyonnais.es », dans Collectif de la Grande Côte, Lyon en luttes dans les années 68. Lieux et trajectoires de la contestation, Lyon, PUL, 2018, p.341-361.
  • « “Debout mères et ménagères !” Les mobilisations féministes lyonnaises », dans Collectif de la Grande Côte, Lyon en luttes dans les années 68. Lieux et trajectoires de la contestation, Lyon, PUL, 2018, p.97-157. Notices « Geneviève Baudino », « Paris / “province” », et (avec Marion Charpenel) « - - Transmission » dans Bard Christine et Chaperon Sylvie (dir.), Dictionnaire des féministes, Presses Universitaires de France, Paris, 2017.
  • « Examining the intergenerational outcomes of social movements : the case of feminist activists and their children », in Bosi Lorenzo, Giugni Marco et Uba Katrin (dir.), The Consequences of Social Movements, Cambridge, Cambridge University Press, 2016, p.106-129.
  • (avec Olivier Fillieule), Notice « Mouvements sociaux », In Achin Catherine & Bereni Laure (dir.), Dictionnaire genre et science politique. Concepts, objets, problèmes, Paris, Presses de Sciences Po, 2013 - p. 344-356.

Comptes rendus

  • Compte rendu de « Christine Bard (dir.), Les féministes de la deuxième vague, Presses Universitaires de Rennes, 2012 », « Chronique bibliographique : le genre », Revue française de science politique, vol.63, 2013/2.
  • Compte rendu de « Giraud Isabelle, Dufour Pascale, Dix ans de solidarité planétaire. Perspectives sociologiques sur la Marche mondiale des femmes, Montréal, Editions du remue-ménage, 2010 », « Chronique bibliographique : le genre », Revue française de science politique, vol.61, 2011/5.

Rapport de recherche

Camille Masclet, Procédures disciplinaires et élèves exclus de l’institution scolaire : quels rapports entre exclusion et déscolarisation ?, Rapport de recherche pour l’Observatoire de la vie scolaire (Mairie de Saint-Denis et Ministère de l’Éducation Nationale), 2009.

Autres articles

  • 2018 « Camille Masclet et la transmission familiale du féminisme », Entretien avec Françoise Messant et Marianne Modak, Nouvelles Questions Féministes, 2018/1, vol.37, p.124-134.

Engagements institutionnels et académiques

  • depuis 2017 – Membre du bureau du RT50 « Socialisations » de l’Association française de sociologie (AFS).
  • 2013-2017 – Membre du projet de recherche ANR SOMBRERO « Sociologie du militantisme : biographies, réseaux, organisations ». Coordinatrice de l’équipe de recherche sur le féminisme au sein du projet.
  • 2010-2012 – Co-direction du Centre de Recherche sur l’Action Politique de l’Université de Lausanne (CRAPUL).

Organisation d’activités scientifiques

  • 2010-2016 : Co-responsable du séminaire de recherche annuel « Genre, féminisme et mobilisations collectives », EHESS/Efigies.
  • 2014 - Organisation de la Journée d’études « Questionner la notion de socialisation politique. Définitions, usages et repérages », Université de Lausanne, 23 et 24 janvier (avec Yassin Boughaba et Alexandre Dafflon).
  • 2013 - Organisation de l’atelier « Analyser la socialisation », Chantier doctoral VI, Programme doctoral romand en sociologie, Université de Fribourg, 7 mai (avec Alexandre Dafflon, Jonathan Miaz et Eric Zuffery).
  • 2011 - Organisation de la Journée d’études « Observer les rapports sociaux de sexe. Questions de méthode », Université de Lausanne, 7 Décembre (avec Martina Avanza et Olivier Fillieule).
  • 2011 - Organisation du panel « Beyond generations. Transmitting feminism in France from Simone de Beauvoir to the present », Social Science & History Association, 36th annual meeting, « Generation to generation », Boston, USA, 17-20 novembre (avec Marion Charpenel, Alban Jacquemart et Bibia Pavard).

Autres activités académiques

  • Participation au séminaire informel des doctorant.e.s en sociologie de suisse romande, séminaire mensuel de discussion de textes, 2010 - 2013
  • Participation au séminaire des doctorant.e.s du CRAPUL « Les aspects concrets de la thèse » et à sa mise en place en 2011.

Enseignement

  • 2018-2019 : Chargée de cours, département d’Études de genre, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
  • Socio-histoire des féminismes, Séminaire, Master en Études de genre (M1 et M2), 36h
  • 2017-2018 : Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (temps plein), département de science politique, Université Paris Nanterre
  • La politique en France (de 1945 à nos jours), CM, L2, science politique, 36h Sociologie des partis politiques, CM, L3, science politique, 36h
  • Sociologie du droit, CM, L3, science politique, 36h
  • 2009-2015 : Assistante d’enseignement à l’Institut d’Études Politiques Historiques et Internationales de l’Université de Lausanne
  • Introduction à la sociologie politique, TD, L1, sciences sociales et politique 2014-2015 : Chargée de 2 TD (2x 28h). 2010-2011 : Chargée de 2 TD (2x 56h). 2009-2010 : Chargée de 2 TD (2x 56h).
  • Méthodes qualitatives. TD, L2, sciences sociales et politique. Thème : Mobilisations autour des questions sexuelles et reproductives. 2012-2013 : Chargée de 28h (sur 56).
  • Atelier pratique de la recherche, Master, TD, 112h, science politique. Thème : Observer les rapports sociaux de sexe.
  • 2011-2012 : Co-animation avec Olivier Fillieule et Martina Avanza.

Formation, diplômes

  • 2008-2009 – Master 2 recherche, Sociologie, Université de Paris 8.
  • 2007-2008 – Master 2 recherche, Sociologie, mention “Politiques et sociétés en Europe”, Observatoire sociologique du changement, Institut d’Etudes Politiques de Paris.
  • 2003-2007 – Diplôme de l’Institut d’Etudes Politique de Lyon.