CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Permanents > CIRSTOCEA Ioana

CIRSTOCEA Ioana

Chargée de recherche - CNRS

Centre européen de sociologie et de science politique
CSE-EHESS
Bureau 503
190-198 avenue de France
75244 Paris Cedex 13
Tél. : +33 (0)1 49 54 22 33

Contact : Ioana.Cirstocea@misha.fr


Formation

  • Juin 2004 : doctorat en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Paris, intitulée : « Contribution à une sociologie de la ‘transition’ roumaine à travers le prisme de la condition féminine et des représentations de la féminité », sous la direction de Francine Muel-Dreyfus (CSE-EHESS). Mention : Très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité et recommandation de publication et mention spéciale dans le cadre du concours Prix de la meilleure thèse soutenue à l’EHESS en 2004

Prix et distinctions

  • Prix de la Francophonie pour jeunes chercheurs édition 2012-2013
  • Lauréate du programme « Chercheurs » de la Commission franco-américaine Fulbright (2010)
  • Mention spéciale, Prix de la meilleure thèse soutenue à l’EHESS (2004)

Responsabilités scientifiques

  • Depuis le 1er octobre 2015 : chargée de recherche au CNRS, membre de l’UMR CESSP-CSE, CNRS-EHESS-Paris 1.
  • Novembre 2006-septembre 2015 : chargée de recherche au CNRS, membre de l’UMR 7363 SAGE Strasbourg (anciennement PRISME-GSPE Strasbourg, chargée de recherche de première classe depuis 2011.
  • 2014 (septembre-novembre) : Visiting Scholar au Center for European and Mediterranean Studies, New York University, New York
  • 2013 (mai) : Lauréate du programme « Soutien à mobilité internationale » du CNRS.
  • 2013-2016 : Responsable du programme ANR « Global Gender / Regards croisés sur la globalisation du genre » - Maison interuniversitaire des sciences de l’homme en Alsace MISHA Strasbourg - et coordinatrice d’une équipe pluridisciplinaire de 14 chercheurs basés à Strasbourg, Paris, Toulouse et Bordeaux travaillant sur des questions de production et diffusion internationales et multi-niveaux des normes d’égalité entre les sexes sur différents terrains géographiques et dans différents secteurs d’action publique.
  • 2013-2015 : Membre du Projet d’Excellence Ecole d’études européennes de Strasbourg / PROJEX « Europe », axe III - « Bologne par le bas. La production des réformes universitaires en Europe (responsable : Dorota Dakowska - Université de Strasbourg).
  • 2011-2013 : Coresponsable avec Dorota Dakowska d’un programme « L’Académie en chantier. Transformations des universités centre-est européennes depuis 1989 » (Université de Strasbourg, Université Paris 1, CERCEC-EHESS Paris et Université Humboldt de Berlin, avec l’appui du Programme formation-recherche du CIERA).
  • 2013-2015 : Membre du programme « Réformer l’Etat par le marché. L’’économisation’ du secteur public dans l’Europe postcommuniste » (responsable : Valérie Lozac’h - MISHA Strasbourg) - Appel à projets 2013-2017.
  • 2010-2013 : Membre du programme ANR « EureQUA. Quantifier l’Europe » (responsable : Martine Mespoulet - Université de Nantes).

Affiliations professionnelles

  • Société roumaine de sciences politiques, Bucarest (2001).
  • Société d’analyses féministes AnA, Bucarest (2000).
  • Association française de sociologie (2004).
  • Association internationale des sociologues de langue française (2004).
  • Association pour la promotion des études de genre en Alsace (2006).
  • Association française de science politique (2010).

Activités pédagogiques

  • Depuis 2014 : membre du corps de tutrices et tuteurs du master « Genre, politique, sexualités » (mention « Sociologie » de l’EHESS)
  • Depuis 2012 : organisation et animation du séminaire de recherche « Regards croisés sur la globalisation du genre », EHESS, Paris (avec Delphine Lacombe et Elisabeth Marteu, dans le cadre du projet ANR « GLOBALGENDER »).
  • 2010-2013 : co-organisation (avec Roland Pfefferkorn) d’un séminaire pluriannuel interlaboratoires (CSE-GSPE) sur le thème « Genre, citoyenneté, politiques publiques » dans le cadre d’un projet soutenu par l’Université de Strasbourg
  • 2008-2014 : Membre du corps enseignant de l’Université de Strasbourg, Institut d’études politiques : [« Initiation à la recherche en sciences sociales », Masters recherche de l’Institut d’études politiques de Strasbourg, (2008-2009)] ; [« Méthodes des sciences sociales », M1 Sciences sociales et politiques, Université de Strasbourg (2009-2010)] ; [« Genre et politique », 4e année de l’Institut d’études politiques de Strasbourg (2010-2014)]
  • Depuis 2010 : Coordination d’une dizaine de mémoires de recherche étudiants réalisés à l’Université de Strasbourg.
  • 2007-2010 : Co-responsable de l’organisation du séminaire de recherche du Groupe de sociologie politique européenne (GSPE-PRISME), Strasbourg
  • 2004-2005 : Chargée de cours attachée à la Faculté de Sciences politiques de l’Université de Bucarest, section francophone (enseignement : « Les transformations postcommunistes à la lumière de la sociologie critique du genre »)
  • Décembre 2004 : Maître de conférences invitée à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris (contact : Rose-Marie Lagrave, Centre d’Etudes des Mouvements Sociaux, Groupe de Recherches sur l’Europe Centrale et Orientale-GRECO)
  • 2002 - 2003 : tutrice au Collège Invisible de Bucarest - Société Roumaine de Science Politique, responsable d’un atelier intitulé « Quelles voies pour appréhender « le socialisme réel » en Roumanie ? » et d’un programme de recherche étudiante intitulé « Histoires familiales au XXe siècle ».

Participation à des jurys

  • Jury de thèse : Lucia Direnberger, « Le genre de la nation en Iran et Tadjikistan : (Re)constructions et contestations des hétéronationalismes » (thèse pour le doctorat en sociologie, Université Paris Diderot, le 11.12. 2014.
  • Jury de thèse : Emilia Plosceanu Corriger et protéger. La dynamique des réseaux réformateurs en Roumanie (1900-1950), thèse pour le doctorat en sociologie, EHESS, le 23.06.2014.

Autres activités de recherche

  • 2014 (septembre-novembre) : Visiting scholar, Center for European and Mediterranean Studies (CEMS), New York University (bourse de soutien à mobilité internationale accordée par le CNRS)
  • 2010 (septembre-octobre) : membre du programme « Visiting Global Scholars », Institute for Research on Women, Rutgers State University, New Jersey (bourse du programme Chercheurs de la Commission franco-américaine Fulbright)
  • 2008 (second semestre) : visiting scholar in residence, Central European University, Gender Studies Department, Budapest
  • 2005-2006 : stage de recherche postdoctoral à la Faculté des sciences sociales, politiques et économiques, Université libre de Bruxelles (GASPPECO - Groupe d’analyses sociopolitiques des pays d’Europe centrale et orientale) ; bourse de l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF (Bureau Europe Centrale et Orientale)
  • 2003-2006 : chercheure attachée à l’Institut d’Etudes Sud-Est Européennes, Bucarest
  • 2001-2002 : chercheure attachée à l’Institut d’Ethnologie et Folklore, Bucarest
  • 2001-2002 : chercheure attachée à l’Institut Roumain d’Histoire Récente (IRIR), Bucarest
  • 2000-2003 : allocataire de recherché au Centre de Sociologie Européenne, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris

Evaluation et expertise

  • Membre du comité scientifique de la revue L’Homme et la Société (depuis 2014)
  • Peer reviewer pour Revue d’études comparatives Est-Ouest (2007), Autrepart (2008), Aspasia. The Yearbook of Women’s and Gender History in South-Eastern Europe (2010) ; Studia Politica (2013) ; Journal des Anthropologues (2014) ; Revue d’études comparatives Est-Ouest (2015) ; Revue d’anthropologie des connaissances (2015) ; Actes de la recherche en sciences sociales (2015)
  • Evaluation dossiers de candidature : Programme de bourses postdoctorales « Fernand Braudel » de la MSH Paris (2012), Programme de grants de la Fondation tchèque pour la science (2012), Programme de bourses pour étudiants (undergraduate) de la Commission franco-américaine Fulbright (2013), Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme Nord.

Publications

A paraître

  • « ‘Peut-on être démocratique tout en étant réaliste ?’ ou comment se formalise un projet féministe transnational », in Petra Meier, David Paternotte (dir.), La professionnalisation des luttes pour l’égalité des sexes (actes de la Session homonyme du Congrès de l’Association belge francophone de sciences politiques 2014), Bruylant, Louvain-la-Neuve.
  • « Se faire une voix. Les féministes est-européennes de la décennie 1990 et le contexte de leur consécration internationale », in Ioana Cîrstocea et Isabelle Giraud (dir.), « Penser le pluralisme dans les mouvements féministes contemporains », L’Homme et la Société.
  • « Reinventing sisterhood after the Cold War : postcommunism and globalization of feminism », in Magali Della Sudda et al. (dir.), Women of the world. Women’s International Activism since 1945, Routledge University Press.
  • « Mapping the misunderstanding : a sociological insight into the post-communist East-West feminist exchanges », in Agnès Chetaille et alii (ed.), Contested Claims in Transnational Movements. Mobilizing for Recognition in 20th Century Europe (titre provisoire).
  • [Numéro spécial de revue] : avec Isabelle Giraud, « Penser le pluralisme dans les mouvements féministes contemporains », L’Homme et la Société, 4, 2015 (à paraître dernier trimestre 2015).

Ouvrages

  • Faire et vivre le postcommunisme. Les femmes roumaines face à la « transition, Editions de l’Université de Bruxelles, Bruxelles, 2006.
  • [Dir.]. Avec Ionela Băluţă. Direcţii şi teme de cercetare în studiile de gen în România, New Europe College et Ecole Doctorale Régionale en Sciences Sociales, Bucarest, 2003 [(Directions et thèmes de recherche dans les études sur le genre en Roumanie].
  • Avec Nicolae Videnie, Andreea Nastase et Stejarel Olaru. In Marius Oprea et Stejarel Olaru (coord.), Securistii partidului. Serviciul de Cadre al PCR ca politie politica. Studiu de caz : arhiva Comitetului Municipal de Partid Brasov, Iasi, Polirom, 2002 [Les policiers du parti. Le service du contrôle des cadres au sein du PCR. Etude de cas : les archives du Comité Municial du PCR Brasov].

Codirection et éditions de numéros de revues

  • Avec Dorota Dakowska et Robert Harmsen. « Europeanization, Internationalization and Higher Education Reforms in Central and Eastern Europe », European Journal of Higher Education, vol. 1, 2015.
  • Avec Dorota Dakowska et Carole Sigman. « Les transformations des espaces académiques centre-est-européens depuis 1989 », Revue d’études comparatives Est-Ouest, vol. 45, no. 1, mars 2014.

Articles et chapitres d’ouvrages collectifs

  • « La ‘sororité’ à l’épreuve – pratiquer l’internationalisme féministe au lendemain de la guerre froide », in Paul Boulland et Isabele Gouarné (coord.), « Communismes et circulations transnationales », Critique internationale 66, janvier-mars 2015, pp. 85-104
  • « ’Soi-même comme un autre’ : l’individu aux prises avec l’encadrement biographique communiste (Roumanie, 1960-1970) », pp. 59-78, in Bernard Pudal (dir.), Le sujet communiste. Identités militantes et laboratoires du « moi », Presses Universitaires de Rennes, 2014.
  • « Les restructurations de l’enseignement supérieur en Roumanie après 1990 : apprentissage international de la gestion, professionnalisation de l’expertise et politisation de l’enjeu universitaire », Revue d’études comparatives Est-Ouest, vol. 45, n°1, 2014, pp. 125-163.
  • Avec Dorota Dakowska et Carole Sigman. « Avant-propos » de « Les transformations des espaces académiques centre-est-européens depuis 1989 », Revue d’études comparatives Est-Ouest, vol. 45, n° 1, mars 2014, pp. 5-19.
  • « Après la chute du mur de Berlin : voies et formats du féminisme transnational », in Françoise Picq et Martine Storti (dir.), Le féminisme à l’épreuve des mutations géopolitiques. Congrès international féministe, Paris, décembre 2010, Paris, Editions ixe, 2012, pp. 160-169.
  • « Lieux et formes de transnationalisation du féminisme : le cas de l’Europe de l’Est depuis 1990 », in Marie-Pierre Arrizabalaga, Diana Burgos-Vigna et Mercedes Yusta (dir.), Femmes sans frontières : stratégies transnationales féminines face à la mondialisation (XVIIe-XXe siècles), Berne, Peter Lang, 2011, pp. 385-402.
  • « Genre, féminisme et promotion démocratique postcommuniste », Multitudes, n°47, hiver 2011, pp. 54-59.
  • « Cooptation et adhésion des femmes au Parti communiste roumain », in Rose-Marie Lagrave (dir.), Fragments du communisme en Europe centrale, Paris, Editions de l’EHESS, 2011, pp. 143-191.
  • « La différence est dans le passé. Vers un ‘Second World feminism’ en Europe de l’est postcommuniste », in Malika Benradi et alii (ed.), Le féminisme face aux défis du multiculturalisme. Actes du 5e congrès des recherches féministes dans la francophonie plurielle. Rabat, les 21-25 octobre 2008, pp. 99-116.
  • « The Transnational Feminism in the Making : the Case of Post-communist Eastern Europe », in Claudette Fillard et Françoise Orazi (dir.), Exchanges and Correspondence : the Construction of Feminism, Cambridge, Cambridge Scholars Publishing, 2010, pp. 64-83.
  • « Eléments pour une sociologie des études féministes en Europe centrale et orientale », International Review of Sociology/ Revue internationale de sociologie, vol. 20, n° 2, 2010, pp. 321-346.
  • « Du ‘genre’ critique au ‘genre’ neutre : effets de circulation », in Bérengère Marques-Perreira, Petra Meier et David Paternotte (dir.), Au-delà et en-deçà de l’Etat. Le genre entre dynamiques transnationales et multiniveaux, Louvain-la-Neuve, Academia Bruylant, 2010, pp. 183-196.
  • « Le féminisme en Europe de l’est postcommuniste : note sur une réalité ambigüe », in « Féminisme à l’Est », Chroniques féministes (Bruxelles), 102-103, janvier-juin, 2009, pp. 8-11.
  • Working paper : « Sociology of a new field of knowledge : gender studies in post-communist Eastern Europe », mis en ligne janvier 2009.
  • « ‘Between the Past and the West’ : le dilemme du féminisme en Europe de l’est postcommuniste », Sociétés contemporaines, 71, 2008, pp. 7-27. « L’égalité reinventée ? Investissements sur la ‘question femme’ en Roumanie postcommuniste », in Wieslaw Bokajly et Anna Paczesniak (ed.), Rownosc w Unii Europejskiej - teoria i praktyka, Atla2, Wroclaw, 2008, pp. 373-384.
  • « Usages du ‘genre’ à l’université : sur l’institutionnalisation des études féministes en Roumanie », Genre & Histoire, 1/2007.
  • « Splendeurs et misères d’un projet intellectuel : l’école monographique de Bucarest », Revue d’histoire des sciences humaines, n° 16/2007 (« Quelle sociologie derrière le « rideau de fer » ? 1950-1989 »), pp. 33-56.
  • « Le « ’monde disparu’ et la ‘société naissante’ : représentations savantes de la sortie du communisme en Roumanie », Revue d’études comparatives Est-Ouest, vol. 37, n° 3, septembre 2006, pp. 113-142.
  • « Présences du passé dans les nouvelles mobilisations pour la cause des femmes en Roumanie », in Sandrine Kott, Martine Mespoulet, Antoine Roger (ed.), Le postcommunisme dans l’histoire, Editions de l’université de Bruxelles, Bruxelles, 2006, pp. 151-162.
  • Avec Antoine Heemeryck. « Occurrences paradoxales du politique en Roumanie », Journal des Anthropologues, 102-103, avril 2005, pp. 371-409.
  • « Les sciences sociales et les sociétés postcommunistes : approches, difficultés, acquis, points aveugles », Revue des études sud-est européennes, XLIII, 1-4, 2005, pp. 419-442.
  • « Construction d’une identité partagée et formes d’actions collective autour d’une publication roumaine contemporaine », Balgarski Folklor (Sofia), n°1, 2005, pp. 30-41.
  • « L’enjeu du genre sur le marché intellectuel roumain postcommuniste », in « L’égalité des sexes en Europe centrale et orientale : entre espoir et déconvenues », Transitions, vol. 44, n°1 2004, pp.165-177.
  • « Raisons d’écrire, raisons de lire : la presse féminine en Roumanie postcommuniste », in « La Roumanie et l’intégration européenne », Transitions, vol. 41, n°1, 2002, pp. 153-179.
  • « Le devoir féminin entre norme communiste et pratique quotidienne. Une étude de cas », in Alexandra Ionescu, Odette Tomescu-Hatto (ed.), Politique et société dans la Roumanie contemporaine, L’Harmattan, Paris, 2003, pp. 25-50.
  • « Conceptul de gen, o categorie utilă pentru analiza socio-istorică a regimului comunist din România », in Ionela Băluţă, Ioana Cîrstocea (dir.), Direcţii şi teme de cercetare în studiile de gen în România, New Europe College, Bucarest, 2003, pp. 95-143.
  • « Formula As : la parole politique des sans voix », in Rose-Marie Lagrave et alii (dir.), Dissemblances. Jeux et enjeux du genre, Paris, L’Harmattan, 2002, pp. 225-238.
  • « Heurs et malheurs de la vie à deux dans la nouvelle presse féminine roumaine », Sud-Estul şi contextul european, Cupluri, familii, rudenii (Bulletin de l’Institut d’Etudes Sud-Est Européennes, XI) Bucarest, Editions de l’Université de Bucarest, Bucarest, 2001-2002, pp. 133-163.
  • « Inventer un acteur politique : le régime communiste roumain et la ‘question femme’ (1945-1965) », Revue des études sud-est européennes, vol. 40, n°1-2, 2002, pp. 233-256.
  • « Eşalonul de mijloc al partidului unic – norme şi practici de promovare » (L’échelon moyen du parti unique. Normes et pratiques de promotion), in Marius Oprea et alii (dir.), Securiştii partidului. Serviciul de Cadre al PCR ca poliţie politică. Studiu de caz : arhiva Comitetului Municipal de Partid Braşov, Iaşi, Polirom, 2002, pp. 46-79.
  • « La construction politique de l’identité féminine pendant le régime communiste roumain – 1945-1965 », IRIR work in progress series n° 5, 2002, 140 p.
  • « Despre femeia română într-un săptămânal de moravuri grele » (Des femmes roumaines dans un hebdomadaire satyrique), in AnAlize. Revistă de studii feministe, n° 11, 2002, pp. 7-14.

Comptes-rendus

  • Arlette Gautier, Marie-France Labrèque, « Avec une touche d’équité de genre ». Les politiques publiques dans le champ de la santé et du développement au Youcatan, (Presses de l’Université de Laval, 2013), Autrepart. Revue de sciences sociales au Sud, vol. 70, n°2, 2014, pp. 205-208.
  • Cornelia Moser, Féminismes en traductions. Théories voyageuses et traductions culturelles, (Paris, Editions des archives contemporaines, 2013), Revue française de science politique, vol. 64, n°5, 2014, pp. 993-995.
  • Bibia Pavard, ’Si je veux, quand je veux’. Contraception et avortement dans la société française (1956-1979), (Presses Universitaires de Rennes, 2012), Revue Française de Science Politique, 2013, pp. 402-403.
  • Antoine Heemeryck, L’importation démocratique en Roumanie. Une perspective anthropologique sur la construction d’une société pots-dictatoriale, (Paris, L’Harmattan, 2010), Revue des études sud-est européennes, Tome 49, n°1-4, 2011, pp. 339-344.

Notices, articles de dictionnaire

  • « Egalité des sexes/Gender equality », in Hélène Michel, Elisabeth Lambert Abdelgawad (dir.), Dictionnaire des acteurs de l’Europe, Bruxelles, Larcier 2014, pp. 134-136.
  • « Lobby européen des femmes/European Women’s Lobby », in Id., pp. 246-248.
  • « Transition, démocratisation », in Catherine Achin, Laure Bereni (dir.), Genre et science politique, Paris, Presses de Sciences Po, Paris, 2013, pp. 493-503.