CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Permanents > SOMMIER Isabelle

SOMMIER Isabelle

Professeure, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne


Centre européen de sociologie et de science politique
CRPS - Université Paris 1
Département de science politique
14 rue Cujas
75005 Paris

Contact : sommier@univ-paris1.fr

Isabelle Sommier est directrice adjointe du CESSP depuis septembre 2017, elle a également été directrice du CRPS d’ octobre 2002 à décembre 2009 et Professeure de sociologie au Département de science politique. Son doctorat, obtenu en décembre 1993, portait sur « La forclusion de la violence politique : ouvriers/intellectuels en France et en Italie depuis 1968 ».


Publications

Travaux en préparation

  • Breaking the Law. Violence and Civil Disobedience in Protest, avec Graeme Hayes et Sylvie Ollitrault, ouvrage à paraître en 2018 chez Amsterdam University Press (sous presse).

Ouvrages parus

  • Changer le monde, changer sa vie, en codirection avec Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet et collectif Sombrero, Arles, Actes Sud 2018.
  • Marseille, années 1968, en codirection avec Olivier Fillieule, Paris, Presses de Science Po, 2018.
  • La violence des marges politiques des années 1980 à nos jours, en codirection avec Nicolas Lebourg, Riveneuve, Paris, 2017.
  • Observing Protest from a Place : the World Social Forum in Dakar (2011), en co-direction avec Johanna Siméant et Marie-Emmanuelle Pommerolle, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2015, 271 p.
  • Les dimensions émotionnelles du politique. Chemins de traverse avec Philippe Braud, en co-direction avec Xavier Crettiez, Rennes, PUR, 2012, 358 p.
  • Penser les mouvements sociaux, en co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, La Découverte, collection Recherche, 2010, 330 p.
  • La violence révolutionnaire, Paris, Presses de Sciences Po, coll. Contester, 2008, 164 p. Traduit en espagnol chez Ediciones Nueva Vision, Buenos Aires, 2009 ; en italien chez DeriveApprodi, 2009 ; en grec, 2011 ; en turc 2012 ; en cours de traduction arabe et anglaise (publication prévue en janvier 2017).
  • Généalogie du mouvement antiglobalisation en Europe. Une perspective comparée, en co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, Paris, Karthala, 2008, 293 p.
  • Officier et communiste dans les guerres coloniales, avec Jean Brugié, Paris, Flammarion, 2005, 435 p.
  • Radiographie du mouvement altermondialiste, en co-direction avec Eric Agrikoliansky, Paris, La Dispute, 2005, 318 p.
  • Le renouveau des mouvements contestataires à l’heure de la mondialisation, Paris, Flammarion, Champs, 2003, 342 p. (version actualisée et doublée des nouveaux mouvements contestataires à l’heure de la mondialisation nominée pour participer au concours du livre politique de l’année, samedi 7 février 2004, à l’Assemblée nationale), réédition été 2005.
  • La France rebelle, en co-direction avec Xavier Crettiez, Paris, Michalon, 2002, 569 p. (2e édition actualisée et augmentée, octobre 2006, 700 p.)
  • Les nouveaux mouvements contestataires à l’heure de la mondialisation, Paris, Flammarion, Domino, 2001, 128 p.
  • Le terrorisme, Paris, Flammarion, Domino, 2000, 128 p.
  • Les mafias, Paris, Montchrestien, clef, 1998, 156 p.
  • La violence politique et son deuil. L’après 68 en France et en Italie, Presses Universitaires de Rennes, 1998, 253 p. (2e réédition 2008).

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Les gauches alternatives en France, du bouillonnement des années 1968 aux recompositions de la fin de siècle », avec Philippe Buton et Sébastien Repaire, La Revue historique, n° 684, octobre 2017.
  • « A la recherche du Graal. Retour sur l’expérience éphémère d’une « autre recherche possible », Ethnographiques, n° 32, 2016.
  • “French involvement in the global justice movement. From the European social forums to the world social forum in Dakar”, French Politics, 2016, p. 311-328.
  • « Sentiments, affects et émotions dans l’engagement à haut risque », in Terrains Théories (revue en ligne), n° 2, 2015.
  • « Penser la violence politique », entretien pour Tracés, hors série 2014, p. 73-83.
  • « Gli anni di piombo visti dalla Francia » “La Francia e gli “anni di piombo” : dalla “dottrina Mitterrand” al caso Battisti”, in Rivista di Politica, n° 2, 2013, p. 195-205.
  • “La extrema izquierda en Francia e Italia. Los diferentes devenires de una misma causa revolucionaria », in Ayer (revue espagnole d’histoire à comité de lecture), n° 92, 2013, p. 147-169.
  • « Généalogie du mouvement altermondialiste en France », avec Olivier Fillieule, in Cahier d’histoire immédiate, n° 41, 2012, p. 61-76.
  • « Engagement radical, désengagement et déradicalisation. Continuum et lignes de fracture », in Lien social et Politiques, n° 68, 2012, p. 15-35.
  • « Le renouveau de la critique sociale en France. Entre mythes et réalité », in Modern and Contemporary France, vol. 20, number 2, may 2012, p. 153-183.
  • Note bibliographique sur l’ouvrage de P. Barron et al. On bosse ici, on reste ici ! La grève des sans-papiers, in Sociologie du travail, vol. 54, n° 1, janvier – mars 2012, p. 138-139.
  • « Vers une approche unifiée de la conflictualité sociale », in Sociologie du travail, vol. 53, n° 2, avril – juin 2011, p. 176-180.
  • « Observer les mobilisations. Retour sur les ficelles du métier de sociologue des mouvements sociaux », co-écrit avec Hélène Combes, Choukri Hmed, Lilian Mathieu et Johanna Siméant, in Politix, n° 93, 2011, p. 7-27.
  • « Revolutionary groups after 1968 : Some lessons drawn from a comparative analysis », in Twentieth Century Communism, n° 2, 2010, p. 66-91.
  • « Italie. Genèse et acteurs de l’altermondialisme », in Grande Europe (revue numérique de la Documentation française), n° 16, janvier 2010, p. 39-45.
  • « Japon, années de plomb », in Le Mouvement social, n° 105, janvier-mars 2010, p. 242-244.
  • « Engagement et distanciation à Sauvons la recherche (SLR). Une sociologue des mouvements sociaux dans l’action », in Genèses, n° 7, décembre 2009, p. 137-151.
  • « Les processus de diffusion des révoltes juvéniles de 68 », in Histoire@politique (revue électronique du Centre d’histoire de Sciences po), n° 6, septembre-décembre 2008.
  • Note bibliographique sur l’ouvrage d’Enrico Fenzi, « Armes et bagages. Une histoire des Brigades rouges », in Le mouvement social. Le Mouvement Social, n° 219-220, avril-septembre 2008.
  • Note bibliographique sur l’ouvrage d’Hélène Hatzfeld, « Faire de la politique autrement. Les expériences inachevées des années 1970 », in Le Mouvement Social, n° 219-220, avril-septembre 2007, p. 233-236.
  • « L’altermondialisme », in Tracés, n° 11, 2006, p. 161-174.
  • « L’altermondialisme en réseaux. Trajectoires militantes, multipositionnalité et formes de l’engagement : les participants du contre-sommet du G8 d’Evian », co-écrit avec Eric Agrikoliansky, Philippe Blanchard, Mario Bandler, Olivier Fillieule et Florence Passy in Politix, n° 17, 2004, p. 13-48.
  • « Du ’terrorisme’ comme violence totale ? », in Revue internationale de sciences sociales, 2003, p. 525-533 (publié également en anglais : « ’Terrorism’ as total violence ? », in International social science journal, n° 174, décembre 2002, p. 473-481).
  • « Les attentats du 11 septembre : continuité et rupture des logiques du terrorisme », co-écrit avec Xavier Crettiez, in Annuaire français des relations internationales, 2002, p. 58-69.
  • « Repentir et dissociation : la fin des années de plomb en Italie ? », in Cultures et conflits, n° 40, automne 1999, p.43-62.
  • « L’attrait de la guerre révolutionnaire », in Sociétés et représentations, n° 6, juin 1998, p. 333- 350.
  • Note bibliographique sur l’ouvrage de Donatella Della Porta, « Social movements, political violence and the State. A comparative analysis of Italy and Germany », in Revue Française de Science Politique, 46, 5, octobre 1996.
  • « Les années 68 entre l’oubli et l’étreinte des années de plomb », in Politix, n° 30, 1995, p. 168-177.
  • « Mai 68 : sous les pavés d’une page officielle », in Sociétés contemporaines, n° 20, décembre 1994, p. 63-79.
  • « CGT : du service d’ordre au service d’accueil », in Genèses, n°12, mai 1993, p. 69-88.
  • « La scénographie urbaine des manifestations syndicales », in Les Annales de la Recherche Urbaine, n° 54, 1992, p. 105-112.
  • « La Résistance comme référence légitimatrice de la violence, le cas de l’extrême gauche italienne », in Politix, n°17, premier trimestre 1992, p. 86-103.

Chapitres d’ouvrages

  • « Les gauches alternatives vues de Province », in Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet et Isabelle Sommier (dir.), Changer le monde, changer sa vie, en codirection avec, Arles, Actes Sud 2018.
  • « Quand le je s’oppose au nous (et vice versa), avec Bleuwenn Lechaux, in Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet et Isabelle Sommier (dir.), Changer le monde, changer sa vie, en codirection avec, Arles, Actes Sud 2018.
  • « Déprises. Logiques du désengagement et évaluations rétrospectives », avec Olivier Fillieule in Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet et Isabelle Sommier (dir.), Changer le monde, changer sa vie, en codirection avec, Arles, Actes Sud 2018.
  • « Le devenir des utopies », avec Mathilde Pette, in Olivier Fillieule, Sophie Béroud, Camille Masclet et Isabelle Sommier (dir.), Changer le monde, changer sa vie, en codirection avec, Arles, Actes Sud 2018.
  • Introduction, avec Olivier Fillieule, in Olivier Fillieule et Isabelle Sommier (dir.), Marseille, années 1968, Paris, Presses de Science Po, 2018.
  • « Marseille en mutation, 1966-1989 », avec Olivier Fillieule et l’équipe marseillaise, in Olivier Fillieule et Isabelle Sommier (dir.), Marseille, années 1968, Paris, Presses de Science Po, 2018.
  • « Marseille est dans la rue. Mesures de la conflictualité sociale », avec Olivier Fillieule et l’équipe marseillaise, in Olivier Fillieule et Isabelle Sommier (dir.), Marseille, années 1968, Paris, Presses de Science Po, 2018.
  • « Les luttes des gauches alternatives » avec Laure Fleury, in Olivier Fillieule et Isabelle Sommier (dir.), Marseille, années 1968, Paris, Presses de Science Po, 2018.
  • « Le ventre mou de la radicalité politique contemporaine », in Nicolas Lebourg et Isabelle, La violence des marges politiques des années 1980 à nos jours, Paris, Riveneuve, 2017, p. 7-28.
  • « L’engagement radical a-t-il un âge ? », in Daniel Marcelli (dir.), Adolescents en quête de sens : parents et professionnels face aux engagements radicaux, Toulouse, Erès, 2016 et supplément du n° 619 (avril-mai-juin) de la revue L’école des parents, p. 61-78.
  • “Anti-globalisation. The Waterloo’s European Battle”, in Guya Accornero et Olivier Fillieule, Social Movement Studies in Europe. The State of the Art, Berghahn Books, Protest, Culture & Society series, 2016, p. 118-132.
  • “What can quantitative surveys tell us about GJM activists ?” in Johanna Siméant, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Isabelle Sommier (ed.), Observing Protest from a Place : the World Social Forum in Dakar (2011), Amsterdam, Amsterdam University Press, 2015, p. 21-40.
  • “Introduction”, in Johanna Siméant, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Isabelle Sommier (ed.), Observing Protest from a Place : the World Social Forum in Dakar (2011), Amsterdam, Amsterdam University Press, 2015, p. 11-20.
  • « Emotion et politique », in Fabrice Fernandez, Samuel Lézé et Hélène Marche (dir.), Les émotions. Une approche de la vie sociale, Paris, éditions des archives contemporaines, 2013.
  • « Sortir de la violence. Les processus de démobilisation des militants d’extrême gauche », in Ivan Carel, Robert Comeau et Jean-Philippe Warren (dir.), Violences politiques. Europe et Amériques 1960-1979, Montréal, Lux éditeur, 2013, p. 265-282.
  • Préface à l’ouvrage d’Ariane Jossin, Trajectoires de jeunes altermondialistes en France et en Allemagne, Rennes, PUR, 2013, p.11-15.
  • “The Emergence and Development of the No Global Movement in France. A Genealogical Approach”, avec Olivier Fillieule, in Laurence Cox et Cristina Flesher Fominaya (dir.), Understanding European Movements : New Social Movements, Global Justice Struggles, Anti-Austerity Protest, London & New York, Routledge, 2013, p. 47-60.
  • « Entre nouveau et ancien, local et global. Eléments de réflexion sur l’hypothèse d’un cycle de protestation », in Patricia Vendramin, L’engagement militant, Louvain, Presses universitaires de Louvain, 2013, p. 49-108.
  • « Sociologie de l’action collective », in Danielle Tartakowsky et Michel Pigenet (dir.), Histoire des mouvements sociaux, La Découverte, 2012, p. 367-377.
  • « Introduction », avec Michel Pigenet, de la partie « Technologie, mouvements sociaux, mobilisations » de Françoise Blum (dir.), Des radios de lutte à Internet. Militantismes médiatiques et numériques, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, p.13-20.
  • « Emprise et empreinte(s) de la relation d’enquête », in Les dimensions émotionnelles du politique. Chemins de traverse avec Philippe Braud, en co-direction avec Xavier Crettiez, Rennes, PUR, 2012, p. 291-305.
  • « Introduction », avec Xavier Crettiez, in Les dimensions émotionnelles du politique. Chemins de traverse avec Philippe Braud, en co-direction avec Xavier Crettiez, Rennes, PUR, 2012, p. 9-17.
  • « La contestation juvénile des années 1960 : âge de la rébellion ou temps de la révolution ? », in Anne Muxel, La politique au fil de l’âge, Presses de Science Po, 2011, p. 250-265.
  • “La legittimazione della violenza : ideologie e tattiche della sinistra extra-parlamentare”, in Simone Neri Serneri (dir.), Verso la lotta armata. La politica della violenza politica nella sinistra radicale negli anni Settanta, Bologna, Il Mulino, 2012, p. 265-281.
  • « Insurrection et terrorisme ou violence totale : la violence d’extrême gauche dans les années 68 », in Stéfanie Prezioso et David Chevrolet (dir.), L’heure des brasiers. Violence et révolution au XXe siècle, Lausanne, éditions d’en bas, 2011, p. 59-74.
  • « Las izquierdas francesas. Reconfiguraciones 1968-2005 », co-écrit avec Hélène Combes, in Sergio Tamayo (dir.), Viejas izquierdas, nuevas izquierdas, México, Ediciones de la UAM, 2011, p. 105-129.
  • « Les manifestations de la politique contestataire », in Danielle Tartakowsky (dir.), Paris manif’, Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 142-154.
  • « Ecriture sociologique et labellisation politique : réflexions autour d’un procès en diffamation », avec Juan José Torreiro, in Sylvain Laurens et Frédéric Neyrat (dir.), Droit d’enquêter, droits des enquêtés, éditions du Croquant, 2010, p. 39-54.
  • « Réflexions autour de la ‘menace’ ultra-gauche, in Xavier Crettiez et Laurent Mucchielli (dir.), Les violences politiques en Europe, Paris, La Découverte, 2010, p. 45-65.
  • « Les états affectifs ou la dimension affectuelle des mouvements sociaux », in Penser les mouvements sociaux, en co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, La Découverte, collection Recherche, 2010, p. 185-202.
  • « Diffusion et circulation des mouvements sociaux », in Penser les mouvements sociaux, en co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, La Découverte, collection Recherche, 2010, p.101-120.
  • « Introduction », in Penser les mouvements sociaux, en co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, La Découverte, collection Recherche, 2010, p. 7-18.
  • « Histoire inachevée. Enjeux et limites des interprétations des « ’années de plomb’ », in Marc Lazar et Marie-Anne Matard-Bonucci (dir.), L’Italie des années de plomb, Paris, Autrement, 2010, p. 133-146.
  • « The Generational Issue : The Impact of Organizations’Age on Visions of Democracy », avec Hélène Combes et Nicolas Haeringer, in Donatella Della Porta (ed.), Democracy in Social Movements, London, Palgrave Macmillan, 2009, p. 217-233.
  • « The Social bases of the GJM mobilization and democratic forms », avec Massimiliano Andretta, in Donatella Della Porta (ed.), Another Europe. Conceptions and Practices of Democracy in the European Social Forums, London & New York, Routledge, 2009, p. 111-127.
  • Entrée « Terrorisme » et « mouvement altermondialiste » du Nouveau manuel de science politique dirigé par Antonin Cohen, Bernard Lacroix et Philippe Riutort, Paris, La Découverte, 2009.
  • Entrées « Cycles », « Contre-mouvement », « Emotions », « Privation relative », in Olivier Fillieule, Cécile Péchu, Lilian Mathieu, Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris, Presses de Sciences Po, 2009.
  • « D’une crise à l’autre, des années 1940-50 aux années de plomb » in Marc Lazar (Dir.), L’Italie depuis 1945, Fayard, 2009, p. 55-67.
  • « Les émotions et la sociologie des mouvements sociaux », conclusion co-écrite avec Sandrine Lefranc de l’ouvrage dirigé par Christophe Traïni, Emotions… Mobilisation !, Presses de Sciences po, 2009, p. 273-293.
  • « Mai 68 entre célébration et dénonciation », in Les années 68. Un monde en mouvement, BDIC, Syllepse, 2008, p. 416-425.
  • Entrées concernant l’Italie (Mai rampant, Il Manifesto, Terrorisme, Bruno Trentin, Violence) in Dictionnaire de mai 68 co-dirigé par Henry Rey et Jacques Capdevielle, Larousse, 2008.
  • « Les gauchismes », in Frédérique Matonti, Bernard Pudal, Dominique Dammame et Boris Gobille (dir.), Mai-juin 68 dans le siècle, Paris, éd. de l’Atelier, 2008, p. 295-305.
  • Avant-propos et Introduction « Les altermondialismes entre national et global », avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, de Généalogie du mouvement antiglobalisation en Europe. Une perspective comparée, en co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, Paris, Karthala, 2008 p. 7-39.
  • « Sur la généalogie de l’altermondialisme en France », in Isabelle Sommier, Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky, Généalogie du mouvement antiglobalisation en Europe. Une perspective comparée, Paris, Karthala, 2008, p. 87-114.
  • « The Global Justice Movement in France » (avec Hélène Combes), in D. Della Porta (dir.), The Global Justice Movement, Boulder, Londres, Paradigm, 2007, p. 103-127.
  • « Le rap engagé en Italie : un fil rouge entre les années 1968 et les années 1990 ? », in Justyne Balasinski et Lilian Mathieu (dir.), Art et contestation, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2006, p. 137-151.
  • Entrée « Nouveaux mouvements contestataires », in Cynthia Ghorra-Gobin (dir.), Dictionnaire des mondialisations, Paris, Armand Colin, 2006, p. 76-79.
  • « La menace terroriste : entre logiques expertes et mobilisation des passions politiques », in Anne-Marie Dillens (dir.), La peur. Emotion, passion, raison, Bruxelles, Facultés universitaires de Saint-Louis, 2006, p 67-84.
  • Introduction « Les figures du rebelle », avec Xavier Crettiez, de La France rebelle, Paris, Michalon, 2006, p. 13-28.
  • Entrées « A la gauche des partis historiques » (p. 179-209), « La rébellion dans la communication » (avec Dominique Cardon, p. 503-514), in Xavier Crettiez et Isabelle Sommier, La France rebelle, Paris, Michalon, 2006.
  • « La France rebelle au-delà de l’hexagone », in Xavier Crettiez et Isabelle Sommier, La France rebelle, Paris, Michalon, 2006, p. 643-654.
  • Entrée « Altermondialisme » du Dictionnaire des idées, Encyclopedia Universalis, 2005, p. 32-33 (version actualisée et augmentée, parue en 2008).
  • « Une expérience ‘incommunicable’ ? Les ex-militants d’extrême gauche français et italiens », in Olivier Fillieule (dir.), Le désengagement, Paris, Belin, 2005, p 171-188.
  • Introduction, avec Eric Agrikoliansky, de Radiographie du mouvement altermondialiste, Paris, La Dispute, 2005, p. 7-16.
  • « Produire l’événement : logiques de coopération et conflits feutrés », in Eric Agrikoliansky et Isabelle Sommier, Radiographie du mouvement altermondialiste, Paris, La Dispute, 2005, p. 19-43.
  • « Formes et publics de l’altermondialisme », avec Eric Agrikoliansky, in Eric Agrikoliansky et Isabelle Sommier, Radiographie du mouvement altermondialiste, Paris, La Dispute, 2005, p. 287-303.
  • Entrée « France », in Bogdan Szajkowski (dir.), Revolutionary and Dissident Movements of the World, London, John Harper Publishing, 2004, 4e édition, p. 118-126.
  • « La fin de la guerre froide a modifié la carte mondiale du crime organisé », in Serge Cordellier (Dir.), Le nouvel état du monde, Paris, La Découverte, 1999, p. 160-162.
  • « Violence politique et violence criminelle : la porosité des frontières », in Xavier Crettiez (Dir.), Le silence des armes ? L’Europe à l’épreuve des séparatismes violents, Paris, La documentation française, 1999, p. 33-50.
  • « Un espace politique non homologué : les Centres Sociaux Occupés et Autogérés en Italie », in CURAPP, La politique ailleurs, PUF, 1998, p. 117-129.
  • « Un nouvel ordre de vie par le désordre. Histoire inachevée des luttes urbaines en Italie », CURAPP, Le désordre, PUF, 1997, p. 145-159.
  • « La dialectique violence physique-violences symboliques. L’exemple de la violence ouvrière dans les années 68 », in CURAPP, La gouvernabilité, Paris, PUF, 1996, p. 63-76.
  • « Paradoxes de la contestation. La contribution des services d’ordre syndicaux à la pacification des conflits sociaux », in Actes du IIe congrès mondial sur la violence et la coexistence humaine, Montréal, éd. de Montmorency, 1994, tome IV, p. 332-336.
  • « Virilité et culture ouvrière : pour une lecture des actions spectaculaires de la CGT », in Philippe Braud (Dir.) La violence politique dans les démocraties européennes occidentales, Paris, L’Harmattan, 1993, p. 341-356.

Entrées de dictionnaires

  • Entrée : « Terrorisme » et « mouvement altermondialiste » in Antonin Cohen, Bernard Lacroix et Philippe Riutort (dir.), Manuel de science politique, Paris, La Découverte, 2008.
  • Entrées : « Cycles », « Contre-mouvement », « Emotions », « Privation relative », in Olivier Fillieule, Cécile Péchu, Lilian Mathieu (dir.), Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris, Presses de Sciences Po, à paraître en 2007.
  • Entrée : « Nouveaux mouvements contestataires », in Cynthia Ghorra-Gobin (dir.), Dictionnaire des mondialisations, Paris, Armand Colin, 2006, p. 76-79.
  • Entrées : « A la gauche des partis historiques » (p. 179-209), « La rébellion dans la communication » (avec Dominique Cardon, p. 503-514), in Xavier Crettiez et Isabelle Sommier (dir.), La France rebelle, Paris, Michalon, 2006.
  • Entrée : « Altermondialisme » du Dictionnaire des idées, Encyclopedia Universalis, 2005, p. 32-33 (version actualisée et augmentée, 2008).
  • Entrée : « France », in Bogdan Szajkowski (dir.), Revolutionary and Dissident Movements of the World, London, John Harper Publishing, 2004, 4e édition, p. 118-126.

Notes bibliographiques

  • Hélène Hatzfeld. Faire de la politique autrement. Les expériences inachevées des années 1970. Le mouvement social.
  • Donatella Della Porta. « Social movements, political violence and the State. A comparative analisis of Italy and Germany », in Revue Française de Science Politique, 46, 5, octobre 1996.

Traductions

  • Avec Hélènes Combes. « Les nouveaux mouvements globaux en Espagne » de Manuel Jimenez et Ángel Calle (de l’espagnol au français), in Isabelle Sommier, Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky (dir.), La généalogie des mouvements antiglobalisation en Europe. Une perspective comparée, Paris, Karthala, 2007.
  • Avec F. Simon-Ekovitch. « Les origines du « mouvement des mouvements italiens » de Lorenzo Mosca et Donatella Delle Porta (de l’anglais au français) in Isabelle Sommier, Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky (dir.), La généalogie des mouvements antiglobalisation en Europe. Une perspective comparée, Paris, Karthala, 2007.
  • Avec Oilivier Fillieule. « Responsabilité directe. Hybridations croisées entre catholiques et laïcs dans les mouvements pour la paix en Italie », de Simone Tosi et Tommaso Vitale (de l’anglais et l’italien au français) in Isabelle Sommier, Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky (dir.), La généalogie des mouvements antiglobalisation en Europe. Une perspective comparée, Paris, Karthala, 2007.
  • Traduction de textes italiens pour Marc Lazar (dir.), La gauche en Europe depuis 1945. Invariants et mutations du socialisme européen, Paris, PUF, 1996.
  • « La destinée de la subculture rouge dans le centre-nord de l’Italie » de Mario Caciagli (traduit de l’italien), Politix, n° 30, 1995, p. 45-60.
  • Avec C. Bouillaud. « Les difficultés du consociativisme » de Alessandro Pizzorno, (traduit de l’italien) Politix, n° 30, 1995, p. 91-112.
  • « Ambiguïté de la violence politique : la persécution religieuse pendant la guerre civile espagnole » de Gabriele Ranzato, p. 99-112, in Philippe Braud (dir.), La violence politique dans les démocraties européennes occidentales, Paris, L’Harmattan, 1993.
  • « La régulation sociale par la violence. Le rôle de la criminalité organisée dans l’Italie méridionale » de Raimondo Catanzaro, p. 173-186, in Philippe Braud (dir.), La violence politique dans les démocraties européennes occidentales, Paris, L’Harmattan, 1993.

Responsabilités scientifiques

  • En CRCT au second semestre 2010-2011.
  • Titulaire de la Prime d’excellence scientifique depuis septembre 2009.
  • Membre du groupe de projet de l’Association française de science politique EthnoPol sur l’ethnographie politique depuis 2015.
  • Responsable pour le CESSP de l’ANR VIORAMIL (Violences et radicalisations militantes) dirigée par François Audigier (2015-2020).
  • Membre de la recherche ANR SOMBRERO (Sociologie du militantisme, biographies, réseaux, organisations) dirigée par Olivier Fillieule (2013-2016) sur les conséquences biographiques de l’engagement dans les années 1968 ; responsable de l’équipe « gauches alternatives » sur 5 villes (Nantes, Rennes, Lille, Lyon, Marseille).
  • Membre du Standing Group on Political Violence organisé par l’European Consortium for Political Research (ECPR)
  • Co-responsable, avec Michel Pigenet (Centre d’histoire sociale, Paris I), Jean-Philippe Legois (GERM et BDIC), d’un PICRI (Partenariats Institutions - Citoyens pour la Recherche et l’Innovation, de la Région Ile de France) sur les mouvements étudiants (2012-2015).
  • Co-animatrice, avec Philippe Buton et Sébastien Repaire, du séminaire mensuel « Histoire des gauches alternatives » organisé au Centre d’Histoire de Sciences po de mars 2012 à avril 2014.
  • Co-responsable, avec Johanna Siméant, Marie-Emmanuelle Pommerolle et Séverine Awerengo, d’une enquête collective sur le Forum social mondial tenu en février 2011 à Dakar (45 personnes dont 15 doctorants sénégalais) Organisée par le CESSP, le CEMAF (Paris 1) et le CREPOS (Dakar).
  • Responsable pour la partie française de la recherche européenne (Specific Targeted Research or Innovation - STREP/STIP) dirigée par Donatella Della Porta (Institut européen de Florence) sur « Democracy in Europe and the Mobilisation of Society » (DEMOS, 2004-2008).
  • Co-responsable, avec Eric Agrikoliansky et Olivier Fillieule, de l’ACI Réseau européen « Les mouvements antimondialisation », réunissant six universités européennes : Florence, Berlin, Madrid, Berlin, Lausanne et Genève (2003-2006).
  • Membre de l’ANR « Causes africaines » (responsable : Johanna Siméant) de 2006 à 2009.
  • Membre de l’ACI internationale « Démocratie participative, délibération et mouvements sociaux » (responsable : Yves Sintomer, Paris VIII et Centre Marc Bloch) de 2005 à 2008.
  • Co-responsable, avec Eric Agrikoliansky (Paris IX), de l’enquête du CRPS sur le Forum social européen (novembre 2003) : 80 enquêteurs, 2600 questionnaires récoltés, entretiens semi-directifs avec des responsables d’associations, observation ethnographique de 40 conférences.
  • Responsable de la partie française de l’enquête sur la mobilisation anti-G8 à Evian, en collaboration avec les Universités de Lausanne et Genève (printemps 2003) : 12 chercheurs en déplacement, un millier de questionnaires récoltés, observation ethnographique dans les villages alternatifs.
  • Direction et animation du séminaire mensuel du GRAAL (Groupe de recherche sur l’activisme altermondialiste) du CRPS (Centre de recherches politiques de la Sorbonne, désormais CESSP-Sorbonne) de 2003 à 2008.
  • En délégation CNRS (septembre 2001-août 2003) pour une recherche portant sur « Le conflit d’engagement des officiers communistes dans les guerres coloniales. Une autre approche de la violence ».
  • Membre titulaire du CRPS depuis 1994.
  • Membre du Groupe de Recherche Pluridisciplinaire sur l’Italie Contemporaine (GREPIC) présidé par Marc Lazar (IEP de Paris).
  • Membre du groupe de recherche Violences et conflits dirigé à la Maison des Sciences de l’Homme par Jacques Sémelin (1998-2001).
  • 1991 : participation à la recherche de l’IRES (Institut de recherche et d’études sur le syndicalisme) sur les mutations du syndicalisme européen (rapport sur le syndicalisme italien).
  • 1990 : participation à la recherche sur la formation syndicale engagée par le Ministère du Travail auprès de l’Institut des Sciences Sociales du Travail de Sceaux (rapport relatif à la CFDT).

Enseignements

  • Cours « Grands problèmes contemporains » à l’Université Numérique Juridique Francophone depuis septembre 2015.
  • Professeur invité au Collège Universitaire Français de Moscou du 20 au 28 novembre 2013 (24h de cours et séminaires sur les mobilisations collectives).
  • Professeur invité à l’Université de Lausanne de mars à juin 2007 (Séminaire hebdomadaire de quatre heures sur « Approches du militantisme ») et de février à mai 2009 (Cours hebdomadaire de quatre heures sur « La construction sociale des problèmes publics).
  • Professeur de sociologie depuis le 1er septembre 2008 au département de science politique de l’Université Paris 1
  • Maître de conférences à l’Université Paris I d’octobre 1994 au 1er septembre 2008.
  • Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche à Paris I de 1992 à 1994.
  • Chargée de Travaux Dirigés à Paris I de janvier 1990 à octobre 1992 et en formation continue.

Principaux cours donnés à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne

  • « La construction de l’Etat en Afrique » (séminaire DEA Etudes africaines 1994-1997),
  • « Sociologie des mobilisations contestataires » (séminaire de DEA Sociologie politique, 1995-1999),
  • « Sociologie de l’école au XXe siècle » (cours IUFM, 1999-2001),
  • « Forces politiques et sociales » (cours 2e année DEUG droit, depuis 1994),
  • « Violence, conflit, mobilisation » (séminaire de DEA Sociologie politique, de 2000 à 2005),
  • « Sociologie des relations sociales » (cours de licence de science politique, de Master 1 depuis 2005),
  • « Engagement et mouvements sociaux » (séminaire de Master 2 Recherche de 2005 à 2016),
  • « Le syndicalisme aujourd’hui » (cours de Master 2 Professionnel de 2005 à 2010),
  • « Les nouvelles formes de conflictualité » (cours de Master 2 Professionnel formation continue depuis 2004),
  • Cours de préparation à l’agrégation de sciences sociales (« Conflits » depuis 2004, « Violence » de 2005 à 2010),
  • Cours de préparation au CAPES de sciences sociales (sociologie politique générale et sociologie des conflits, depuis 2010),
  • « Transformations des sociétés contemporaines »,
  • Cours de L3 de science politique et doubles-licences depuis 2014,
  • « Sociologie des mouvements sociaux » (cours de Master 1),
  • « Sociologie du conflit » (séminaire de Master 2 Recherche depuis 2016).

Responsabilités éditoriales

  • Co-direction avec Olivier Fillieule, Sophie Béroud et Camille Masclet de Changer le monde, changer sa vie, en codirection avec, Arles, Actes Sud 2018.
  • Co-direction avec Olivier Fillieule de Marseille, années 1968, Paris, Presses de Science Po, 2018.
  • Co-direction avec Philippe Buton et Sébastien Repaire, des trois numéros de La Revue historique consacrés aux gauches alternatives ( n° 684, octobre 2017, 2018).
  • Co-direction avec Nicolas Lebourg de La violence des marges politiques des années 1980 à nos jours, Paris,Riveneuve, 2017.
  • Co-direction avec Johanna Siméant et Marie-Emmanuelle Pommerolle, de Observing Protest from a Place : the WSF in Dakar (2011), Amsterdam University Press, 2015.
  • Co-direction avec Xavier Crettiez de Les dimensions émotionnelles du politique. Chemins de traverses avec Philippe Braud, Rennes, PUR, 2012.
  • Co-direction, avec Hélène Combes, Choukri Hmed, Lilian Mathieu et Johanna Siméant, du numéro de Politix consacré à « Observer les mobilisations », n° 93, 2011.
  • Membre du comité scientifique de la revue britannique Social Movement Studies depuis décembre 2008.
  • Membre du comité scientifique de la revue américaine Transcommunal Cooperation News depuis 2007.
  • Membre du comité scientifique de la revue Tracés (ENS Lyon) depuis 2007.
  • Co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky de Penser les mouvements sociaux, La Découverte, collection Recherche, 2010.
  • Co-direction avec Olivier Fillieule et Eric Agrikoliansky de Généalogie du mouvement antiglobalisation en Europe. Une perspective comparée, Paris, Karthala, 2007.
  • Membre du comité de direction de la revue italienne Partecipazione e conflitto, depuis 2006.
  • Membre du comité de direction de la collection « Politique comparée » chez Karthala de 2004 à 2010.
  • Co-direction avec Xavier Crettiez de La France rebelle, Paris, Michalon, 2002, (2e édition octobre 2006).
  • Co-direction avec Eric Agrikoliansky de Radiographie du mouvement altermondialiste, Paris, La Dispute, 2005.
  • Co-direction, avec Jacques Semelin, du numéro de la Revue internationale de sciences sociales consacré aux violences extrêmes (2003).
  • Co-direction, avec Jean-Louis Briquet, du numéro de Politix consacré à l’Italie (n° 30, 1995).

Responsabilités administratives

  • Directrice adjointe du CESSP depuis septembre 2017.
  • Responsable pédagogique du DU Sorbonne, Langues, citoyennetés, humanités depuis septembre 2017.
  • Membre du Conseil scientifique sur la radicalisation auprès du Premier Ministre et du Ministre de l’Education nationale mis en place le 8 février 2017.
  • Responsable pédagogique de la L3 de science politique et des doubles-licences depuis janvier 2015 (environ 260 étudiants).
  • Membre du conseil du Centre européen de sociologie et de science politique Université Paris I (CESSP-UMR 8209) depuis 2014.
  • Membre du conseil d’UFR de science politique de l’université Paris 1 depuis 2014.
  • Membre du Conseil scientifique de l’Institut CGT d’histoire sociale depuis 2014.
  • Membre suppléante du Conseil National des Universités de sociologie de 2011 à 2015.
  • Membre du Comité scientifique des 3es journées de la recherche sociale organisée par le CNAM les 15-16 mars 2012.
  • Membre du Comité scientifique consultatif de sociologie à Paris 1 depuis 2010, à Tours en 2012, Lille en 2014.
  • Membre du Comité scientifique consultatif de science politique à Versailles Saint Quentin depuis 2010.
  • Directrice du Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne (CRPS, UMR 8057) de 2002 à 2010.
  • Co-directrice, avec Rémi Lenoir (CSE), de l’UMR fédérative CRPS-CSE de 2006 à 2010 (UMR CESSP-Sorbonne à compter du 1er janvier 2010).

Ex-Membre du Conseil du département de science politique de l’Université Paris I.
Ex-Membre du Conseil de l’Ecole doctorale du département de science politique de l’Université Paris I.
Ex-Membre du Conseil de l’Ecole doctorale du département de sciences sociales de l’Université Paris VIII.
Ex-Membre de la commission de spécialistes des départements de science politique de Paris I et de Paris VIII
Ex-Membre suppléante de la commission de spécialistes de science politique de l’Institut d’études politiques de Paris.

Conférences et colloques (liste non exhaustive)

Interventions

  • 22 juin 2017 : débat avec Olivier Roy sur « Les enjeux terminologiques et catégoriels de la mise en récit contemporaine de la violence » organisé par le GTA (Groupe de travail interdisciplinaire et permanent sur le terrorisme et l’anti-terrorisme » à la Catho de Lille.
  • 25 mai 2017 : discutante au colloque « The 1970’s in Europe : a transnational turn for political cultures ? » organisé à Rome par l’université LUISS School of governement.
  • 14 décembre 2016 : Discutante de la Journée d’études « Critiques radicales, éthiques alternatives, légitimation de la violence » organisée par la Faculté de sociologie de Bordeaux dans le cadre de l’appel à projets CNRS Attentats-Recherche.
  • 2 décembre 2016 : Conclusion de la Journée d’études « La radicalité en politique : place et rôle de la violence dans l’univers militant des années 1980 à nos jours » organisée à L’université de Lorraine à Metz dans le cadre de l’ANR VIORAMIL.
  • 13 septembre 2016 : « Entrer et sortir de la violence politique », participation en tant que formatrice à l’Ecole thématique du CNRS sur la radicalisation.
  • 8 juin 2016 : « Réflexions épistémologiques et méthodologiques sur l’étude des discours de guerre », introduction du troisième atelier international, « Conceptions du juste dans la lutte armée » du programme de recherche « Radicalisation politique et lutte armée (JISA) » du laboratoire d’Excellence Tepsis, Paris.
  • 22-24 juin 2015 : Présentation et animation, avec Florence Johsua, de la Section thématique 13 « « Banaliser » un objet socio-historique : Les gauches alternatives dans les années 1968, et leurs devenirs », au Congrès de l’Association française de science politique.
  • 12 mars 2015 : conférence plénière sur « Les groupes révolutionnaires dans l’après-68 : Quelques enseignements issus de l’analyse comparée » au colloque international « La violencia politica no Século XX » organisé par l’Institut d’histoire contemporaine de l’Université nouvelle de Lisbonne.
  • 5 mars 2015 : « L’engagement radical, un fait social total », communication au colloque « La radicalisation et ses traitements » (Paris VII), colloque en ligne sur le site de l’université Paris-Diderot.
  • 3 juin 2014 : débat autour de « La critique sociale » avec Alain Bertho et Christophe Aguiton dans le cadre du colloque organisé par le CEMTI-Paris VIII « Territoires critiques. Mobilisations théoriques, sociales et esthétiques ».
  • 27 mars 2014 : « Les luttes des gauches alternatives marseillaises, un révélateur des arènes publiques », communication à la conférence « Trajectoires, réseaux, organisations. Reconstruire les espaces militants dans une perspective comparée », organisée par l’Université de Lausanne.
  • 25 avril 2013 : participation au débat clôturant le colloque international « La question de la violence dans l’histoire de l’Italie contemporaine : historiographie et enjeux de méthode » organisé à Paris VIII par les Universités de Paris VIII, Bologne et l’Ecole française de Rome.
  • 27 mars 2013 : « La question transnationale dans le mouvement altermondialiste », conférence publique organisée par l’Institut français du Proche-Orient, Beyrouth.
  • 27 mars 2013 : « L’engagement à haut risque ou radical : le tournant interactionniste », communication aux Journées de l’école doctorale de l’Institut français du Proche-Orient, Beyrouth.
  • 27 septembre 2012 : “Sentiments, affects et émotions dans l’engagement à haut risque”, communication au colloque “Emotions, pratiques et catégorisations sociales” organisé par l’EA Sophiapol de l’Université Paris Ouest.
  • 16 mai 2012 : présidence et discussion de la deuxième partie de la journée d’études “Grèves et conflictualité au travail” organisée par le Crapul de l’IEPI de Lausanne.
  • 13 mai 2012 : “La participation française au mouvement altermondialiste. Des Forums sociaux européens au Forum social mondial de Dakar”, communication à la journée d’études “Enquêter dans et sur un événement militant international”, organisée par le CESSP.
  • 19 octobre 2011 : « Gli anni di piombo visti dalla Francia », communication au colloque « Non siamo riusciti a far capire cos’è stato per noi. I racconti della violenza politica sull’Italia degli anni di piombo”, organisé par l’Istituto di Politica à la Chambre des députés (Rome).
  • 31 mai 2011 : Conclusion de la journée d’études « Criminalisation et répression politique en contextes » organisée par l’Université de Lausanne.
  • 11 avril 2011 : « Les mouvements sociaux face à l’alternance », communication au séminaire « (Re)penser les alternances politiques » organisé par le laboratoire Ermes de l’université de Nice.
  • 14 janvier 2011 : « L’écriture collective », intervention à la journée du livre en relations professionnelles organisée au CNAM par le RT18 de l’AFS.
  • 7 octobre 2010 : conférence de clôture du colloque « Retour sur l’usage de la violence politique » organisé par l’UQAM, Montréal.
  • 24 septembre 2010 : présidence et discussion du colloque « Critiques de la domination » organisé par l’Ecole doctorale de Paris I.
  • 11 septembre 2010 : « The revival of the social criticism since the 1990s », communication conclusive du colloque “France and the Crisis” organisé par la Nottingham Trent University.
  • 28 mai 2010 : « La leggitimazione della violenza : ideologie e tattiche della sinistra extra-parlamentare », commmunication au colloque organisé par l’Istituto storico della Resistenza, sur « Violenza politica e lotta armata » (Florence, Italie).
  • 8 décembre 2009 : « La co-construction de la menace ultra-gauche », intervention au séminaire « Construction des problèmes publics » d’Olivier Fillieule à l’Université de Lausanne.
  • 1er décembre 2009 : discussion de la table ronde « Expériences scientifiques autour du dépassement des violences » du colloque « Dépasser la violence en créant » organisé au Musée du quia Branly par le LAS et le CRPS.
  • 1er octobre 2009 : « Ecriture sociologique et labellisation politique : réflexions autour d’un procès en diffamation ». Communication avec Juan Torreiro au colloque « Droit d’enquêter, droits des enquêtés », organisé par le GRESCO, Université de Limoges.
  • 27 mars 2009 : « Le nuove forme di contestazione in Francia”, conférence donnée en italien à la Faculté de Sociologie de la Sapienza de Rome dans le cadre du cours du professeur Fabrizio Battistelli.
  • 26 mars 2009 : “Movimenti altermondialisiti e crisi economica internazionale”, conférence donnée en italien à la Fondazione Basso (Rome).
  • 12-13 mars 2009 : discutante et présidente d’une des 4 demi-journées du colloque « Les usages militants de la technique », (Centre d’histoire sociale du XXe siècle, BDIC, CRPS).
  • 7 février 2009 : « Attentat et violence terroriste ». Communication à la journée d’études « L’attentat politique, de l’actualité à l’histoire » organisée par le Centre de recherches en histoire du XIXe siècle et l’Institut d’histoire de la Révolution française, Paris 1.
  • 25 novembre 2008 : présidence de la deuxième session du colloque du CERI (Sciences Po) sur « L’identité en jeu : pouvoirs, identifications, mobilisations ».
  • 10 octobre 2008 : « Les interprétations des années de plomb ». Communication au colloque « L’Italie des années de plomb » organisé par le Centre d’histoire de Sciences po Paris.
  • 26 septembre 2008 : Discutante et conclusion du colloque « Violence et politique » organisé par l’Ecole doctorale de science politique de Paris I.
  • 25 juin 2008 : « Les violences anarchistes en Italie », communication au colloque « La violence politique en Europe » organisé par le CESDIP et le CRIMPREV.
  • 31 mai 2008 : « 1968 : événement politique et héritage ». Communication au colloque international « Action collective et engagement militant : perspective croisée France-Japon » organisé par la maison franco-japonaise de Tokyo.
  • 22 mai 2008 : « Les recompositions de l’extrême gauche dans l’après-68 », Communication au colloque du Triangle (ENS-Lyon) « Mai 68 en quarantaine ».
  • 15 mars 2008 : « Extrême gauche et cycle de protestation des années 68 : une perspective comparée ». Communication aux projections-débats autour de 68, CRPS.
  • 30 novembre 2007 : « Violence extrême, terrorisme et violence totale ». Communication au colloque international « Violence et révolution au XXe siècle », Université de Lausanne.
  • 6 septembre 2007 : discutante de l’atelier « Les émeutes urbaines » au Congrès de l’Association française de science politique, Toulouse.
  • 7 septembre 2007 : discutante du module méthodologique du GERMM (Groupe d’études sur les mutations du militantisme) au Congrès de l’Association française de science politique, Toulouse.
  • 14 novembre 2006 : discutante de John Brown Childs (Université de Santa Cruz) au Centre d’études et de relations internationales (CERI).
  • 21 octobre 2006 : discutante au colloque Emotions et dispositifs de sensibilisation de l’Institut d’études politiques (IEP) d’Aix-en-Provence.
  • 17 octobre 2006 : Communication et débat sur la sociologie des mouvements sociaux aujourd’hui à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon.
  • 9 octobre 2006 : discutante de la séance « De l’autogestion à la démocratie participative » de ACI démocratie participative et mouvements sociaux.
  • 21 juin 2006 : « Mai 68 entre célébration et dénonciation. Parcours et enjeux d’une querelle d’héritage ». Communication au colloque sur Transformations sociales de la France et du Japon depuis 1945 organisé par la Maison franco-japonaise, Tokyo.
  • 20 juin 2006 : « Le mouvement altermondialiste », conférence donnée à l’Université de Nagoya, Japon.
  • 17 juin 2006 : « La violence politique en France et en Italie dans l’après-68 ». Communication au colloque sur La violence politique et sa transmission. France, Italie, Japon organisé par l’Institut franco-japonais, Tokyo.
  • 15 mai 2006 : discutante de la séance « Réseaux et mobilisation collective » de l’ACI Démocratie participative, délibération et mouvements sociaux.
  • 6 avril 2006 : « Le ‘choix armé’. Quelques enseignements de la perspective comparée France/Italie dans l’après-68 », intervention au séminaire de Master recherche Michel Pigenet et Danielle Tartakowsky « Histoire sociale et économique du politique ».
  • 22 octobre 2005 : « L’expérience d’une co-écriture biographique », communication au Séminaire Communismes du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris).
  • 30 septembre-1er octobre 2005 : communication sur le cas français au colloque international The genealogy of the no-global movements in Europe (Paris).
  • 1er juin 2005 : « Le terrorisme », intervention au colloque sur la violence organisé par le CRIS-Paris I.
  • 6 avril 2005 : « L’enquête sur le Forum social européen », intervention dans le séminaire de l’ENS-Ulm de Jean-Louis Briquet.
  • 25 mars 2005 : « Engagement et cosmopolitisme », intervention au CERAPS-Lille.
  • 29 mars 2005 : « Ecrire une biographie », intervention au séminaire du GRAAL-CRPS.
  • 24 septembre 2004 : participation à la table ronde et présidence de séance au colloque du Cevipof « Les groupes d’intérêt au XXIe siècle. Renouveau, croissance et démocratie ».
  • 25 juin 2004 : « Le rap engagé en Italie : un fil rouge entre les années 68 et les années 90 ? », colloque Art et contestation, LASP-Paris X.
  • 21 avril 2004 : « La sociologie de l’action collective. Etat des lieux et perspectives », séminaire de DEA de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon.
  • 12 mars 2004 : « La construction de la menace terroriste : entre logiques expertes et mobilisation des passions politiques », colloque sur La peur organisé par l’Ecole des sciences philosophiques et religieuses de la faculté de Saint-Louis, Bruxelles.
  • 11 mars 2004 : « La dégénérescence mafieuse des groupes politiques », Groupe de Recherches interdisciplinaire Justice et société de l’Université Libre de Bruxelles.
  • 13 février 2004 : « Les méthodes d’enquête qualitative en sociologie », école doctorale de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence.
  • 3 décembre 2003 : « Le contre-sommet G8 d’Evian. Eléments pour une sociographie des militants altermondialistes », avec Marco Bandler, colloque de l’Association française de science politique (AFSP) sur les mobilisations altermondialistes.
  • 9 avril 2003 : « L’engagement à haut risque », au séminaire Approches du militantisme d’Olivier Fillieule, Université de Lausanne.
  • 18-21 septembre 2002 : « Une double radicalité ? La trajectoire d’un officier communiste engagé dans les guerres coloniales », table ronde La radicalisation politique du Congrès de l’Association Française de Science Politique, Lille.
  • 30 novembre 2001 : « Du terrorisme à la violence totale ? », colloque international de l’Association Française de Science Politique Violences extrêmes.
  • 12-13 septembre 2001 : « Squats et rap engagé en Italie », colloque Les écritures de la violence sociale. L’art et la culture comme euphémisation de la violence sociale : expériences croisées France / Brésil, Sao Paulo (Brésil), Consulat général de France.
  • 8 juin 2001 : « Critique des armes et désengagement. L’extrême gauche en France et en Italie », colloque Le désengagement, GERMM - Association Française de Science Politique.
  • 21 novembre 2000 : « Militants – militaires : le cas de Jean », journée d’études organisée par le Centre d’Histoire sociale du XXe siècle sur la prosopographie des militants.
  • 1er-5 août 2000 : « Privatisation et dissémination de la violence dans un monde globalisé », XVIIIe congrès mondial de Science Politique à Québec.
  • 6 juin 2000 : intervention au séminaire du CSU Corps et ordre social, animé par Dominique Memmi et Bernard Zarca, IRESCO.
  • 5 et 6 avril 2000 : « Les groupes mafieux », colloque L’argent du crime organisé, à l’Université Jean Moulin, Lyon III.
  • 24 février 2000 : Intervention sur le terrorisme au séminaire doctoral de Marc Sadoun et Jean-Marie Donegani sur la violence, Institut d’Etudes Politiques de Paris.
  • 10 décembre 1999 : « Le passage à l’acte. L’hypothèse armée en France et en Italie », école doctorale de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence.
  • 9 décembre 1999 : Dans le cadre du groupe de recherches sur Violences et conflits dirigé à la Maison des Sciences de l’Homme par Jacques Sémelin, animation de la séance sur « Terreurs et terrorismes » et intervention sur le thème : « De la relation de miroir au double monstrueux ».
  • 30 septembre 1999 : « Repentir et dissociation : la fin des années de plomb en Italie ? », table ronde sur l’ennemi intérieur, Congrès de l’Association Française de Science Politique, Rennes.
  • 17 mai 1999 : « Mafias et politique. Eléments pour une analyse comparative », journée d’études sur la mafia organisée par le CERI.
  • 16 avril 1999 : « De la violence de masse à la violence clandestine », conférence à l’Ecole française de Rome dans le cadre du séminaire doctoral Approches de la violence.
  • 10 et 11 décembre 1998 : Animation d’une table ronde sur la corruption et le clientélisme aux journées d’études internationales Pour une comparaison de l’Italie et du Japon organisées par le Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI-IEP).
  • 27 et 28 novembre 1998 : Communication à la rencontre franco-italienne sur l’Anti-politique, département de Science Politique de l’Université de Turin.
  • 17 novembre 1998 : « Mai 68, une comparaison France-Italie », colloque Eclats de voix : Mai 68, le miroir brisé organisé par l’Université Versailles-Saint Quentin.
  • Mars 1996 : Communication au séminaire du CURAPP (Université d’Amiens) sur le désordre.
  • Avril 1995 : Communication au séminaire du CURAPP sur la gouvernabilité.
  • Février 1995 : « La Résistance, une référence légitimatrice dans les années 68 », colloque franco-italien sur la Résistance, Paris III Censier.
  • Février 1993 : Séminaire sur la violence donné à l’Université d’Histoire de Pise (Italie).
  • Septembre 1992 : « Virilité et culture ouvrière, une lecture des actions coups de poing de la CGT », Congrès National de l’Association Française de Science Politique à Paris (Table ronde sur la violence).
  • Juillet 1992 : « La contribution paradoxale des services d’ordre syndicaux », IIe Congrès mondial sur la violence et la coexistence pacifique à Montréal.
  • Septembre 1991 : Communication à la journée d’études organisée par le Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne sur le thème Maintien de l’ordre et conflits sociaux.
  • Septembre 2002 : « Une double radicalité ? La trajectoire d’un officier communiste engagé dans les guerres coloniales », table ronde La radicalisation politique du Congrès de l’Association Française de Science Politique, Lille.
  • 30 novembre 2001 : « Du terrorisme à la violence totale ? », colloque international de l’Association Française de Science Politique Violences extrêmes.
  • 12-13 septembre 2001 : « Squats et rap engagé en Italie », colloque Les écritures de la violence sociale. L’art et la culture comme euphémisation de la violence sociale : expériences croisées France / Brésil, Sao Paulo (Brésil), Consulat général de France.
  • 8 juin 2001 : « Critique des armes et désengagement. L’extrême gauche en France et en Italie », colloque Le désengagement, GERMM - Association Française de Science Politique.
  • 21 novembre 2000 : « Militants - militaires : le cas de Jean », journée d’études organisée par le Centre d’Histoire sociale du XXe siècle sur la prosopographie des militants.
  • 1er-5 août 2000 : « Privatisation et dissémination de la violence dans un monde globalisé », XVIIIe congrès mondial de Science Politique à Québec.
  • 6 juin 2000 : intervention au séminaire du CSU Corps et ordre social, animé par Dominique Memmi et Bernard Zarca, IRESCO.
  • 5 et 6 avril 2000 : « Les groupes mafieux », colloque L’argent du crime organisé, à l’Université Jean Moulin, Lyon III.
  • 24 février 2000 : Intervention sur le terrorisme au séminaire doctoral de Marc Sadoun et Jean-Marie Donegani sur la violence, Institut d’Etudes Politiques de Paris.
  • 10 décembre 1999 : « Le passage à l’acte. L’hypothèse armée en France et en Italie », école doctorale de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence.
  • 9 décembre 1999 : Dans le cadre du groupe de recherches sur Violences et conflits dirigé à la Maison des Sciences de l’Homme par Jacques Sémelin, animation de la séance sur « Terreurs et terrorismes » et intervention sur le thème : « De la relation de miroir au double monstrueux ».
  • 30 septembre 1999 : « Repentir et dissociation : la fin des années de plomb en Italie ? », table ronde sur l’ennemi intérieur, Congrès de l’Association Française de Science Politique, Rennes.
  • 17 mai 1999 : « Mafias et politique. Eléments pour une analyse comparative », journée d’études sur la mafia organisée par le CERI.
  • 16 avril 1999 : « De la violence de masse à la violence clandestine », conférence à l’Ecole française de Rome dans le cadre du séminaire doctoral Approches de la violence.
  • 10 et 11 décembre 1998 : Animation d’une table ronde sur la corruption et le clientélisme aux journées d’études internationales Pour une comparaison de l’Italie et du Japon organisées par le Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI-IEP).
  • 27 et 28 novembre 1998 : Communication à la rencontre franco-italienne sur l’Anti-politique, département de Science Politique de l’Université de Turin.
  • 17 novembre 1998 : « Mai 68, une comparaison France-Italie », colloque Eclats de voix : Mai 68, le miroir brisé organisé par l’Université Versailles-Saint Quentin. Mars 1996 : Communication au séminaire du CURAPP (Université d’Amiens) sur le désordre.
  • Avril 1995 : Communication au séminaire du CURAPP sur la gouvernabilité.
  • Février 1995 : « La Résistance, une référence légitimatrice dans les années 68 », colloque franco-italien sur la Résistance, Paris III Censier.
  • Février 1993 : Séminaire sur la violence donné à l’Université d’Histoire de Pise (Italie). Septembre 1992 : « Virilité et culture ouvrière, une lecture des actions coups de poing de la CGT », Congrès National de l’Association Française de Science Politique à Paris (Table ronde sur la violence).
  • Juillet 1992 : « La contribution paradoxale des services d’ordre syndicaux », IIe Congrès mondial sur la violence et la coexistence pacifique à Montréal. Septembre 1991 : Communication à la journée d’études organisée par le Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne sur le thème Maintien de l’ordre et conflits sociaux.

Organisation de colloques

  • 2 décembre 2016 : co-organisation, avec François Audigier, de la journée d’étude « La radicalité en politique : place et rôle de la violence dans l’univers militant des années 1980 à nos jours », dans le cadre du programme de l’ANR Vioramil, Metz.
  • 16-17 juin 2016 : membre du comité scientifique du colloque « La démocratie participative et délibérative : refoulement ou formalisation des émotions ? » organisé à la Sorbonne par le GIS Démocratie et Participation – CESSP – CHERPA.
  • 22-24 juin 2015 : Co-organisatrice, avec Florence Johsua, de la Section thématique 13 « « Banaliser » un objet socio-historique : Les gauches alternatives dans les années 1968, et leurs devenirs », au Congrès de l’Association française de science politique.
  • Co-organisatrice du colloque « Les usages militants de la technique », 12-13 mars 2009, avec le Centre d’histoire sociale du XXe siècle et la BDIC.
  • Conception et responsabilité des projections-débats autour de 68, un samedi par mois pendant toute l’année 2008.
  • 30 septembre-1er octobre 2005 : coresponsable, avec Eric Agrikoliansky et Olivier Fillieule, du colloque international The genealogy of the no-global movements in Europe de l’ACI Réseau européen « Les mouvements antimondialisation ».
  • 15-16 septembre 2005 : coresponsable, avec Eric Agrikoliansky et Olivier Fillieule, de la table ronde « Où en sont les théories de l’action collective ? » au Congrès de l’Association française de science politique (Lyon).
  • 29 janvier 2005 : rencontre entre chercheurs spécialistes du mouvement altermondialisation au Forum social mondial de Porto Alegre.
  • 30 novembre 2001 : co-organisation, avec Jacques Sémelin et Nathalie Duclos, du colloque international de l’Association Française de Science Politique Violences extrêmes.
  • Mars 1996 : co-organisation et animation, avec Patrick Bruneteaux, de la journée d’études sur « La question sociale en souffrance », CRPS, au Centre Malher.

Publications et conférences de vulgarisation

  • 15 décembre 2016 : Ouverture, sur les questions de définition de la radicalisation, du colloque annuel du CDSE (Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté des Entreprises) consacré à « L’entreprise face aux phénomènes de radicalisation ».
  • 20 octobre 2016 : Audition sur la déradicalisation par la mission d’information de la commission des lois du Sénat.
  • 18 mai 2016 : intervention et débat sur l’ultra-gauche à l’Observatoire des radicalités de la Fondation Jean Jaurès. Publiée in Ultras, extrêmes : les radicalités de gauche à droite, Cahiers de la Fondation Jean Jaurès, 2016, p. 17-22.
  • 11 mars 2016 : « L’engagement radical a-t-il un âge ? », communication au colloque national des Ecoles des parents et des éducateurs sur « Adolescents en quête de sens. Parents et professionnels face aux engagements radicaux », en présence de Madame la Secrétaire d’Etat chargée de la Famille Laurence Rossignol, Toulouse.
  • 2 mars 2016 : Débat sur la science avec Patrick Boucheron et Etienne Klein dans le cadre de la « Nuit des débats » organisée par la Mairie de Paris.
  • 29 avril 2016 : conférence « Rhétorique de la violence », dans le cadre de la 11e édition du festival de l’image en mouvement consacré aux « Signes du combat », Centre Pompidou.
  • 5 novembre 2015 : Formation sur la conflictualité sociale pour les enseignants en Sciences économiques et sociales au lycée.
  • 21 novembre 2014 : débat sur la violence politique dans le cadre du festival d’Attac « Images mouvementées », Paris.
  • 21 mars 2014 : débat avec Alain Touraine, Nonna Mayer et Pénélope Larzillière, « De l’indignation à la révolution ? » au Salon du Livre.
  • 21 septembre 2013 : Conférence « Les processus de radicalisation » à l’Université de tous les savoirs consacrée à « la violence aujourd’hui ».
  • « Revendications en hausse, représentation en baisse », entretien avec François Miquet-Marty, in Esprit, n° 397, août-septembre 2013, p. 106-116.
  • 8 avril 2011 : « Le mouvement altermondialiste : une contestation transnationale ? », au colloque « Faire et défaire la mondialisation » organisé par l’association Raisons d’agir.
  • 5 février 2011 : débat sur les « Mobilisations altermondialistes et Forums sociaux mondiaux : Dakar 2011 en perspectives » organisé à Dakar par l’Institut français Léopold Sédar Senghor
  • 10 juillet 2010 : débat conclusif sur la désobéissance civile à l’issue du festival annuel de théâtre de la Grande Synthe.
  • « Jeunes diplômé(e)s – syndicalisme : besoin d’engagement », table ronde pour Options (revue de l’UGICT-CGT), n° 549, septembre 2009, p. 28-31.
  • « L’activisme français : quelques pistes explicatives », in Revue de la gendarmerie nationale, n° 232, 3e trimestre 2009, p. 43-48.
  • « La vertu et l’expertise », in Nouveaux regards (Revue de l’Institut de recherches de la FSU), n° 45, mai-juillet 2009, p. 14-17.
  • 9 juin 2009 : débat à l’issue de la projection du film de Koji Wakamatsu consacré à l’Armée rouge unifiée au Japon (suivi le 8 juillet d’un débat avec Michaël Prazan pour les bonus du DVD à sortir chez Blak Out).
  • 9 juin 2009 : « Jeunes et engagement dans les collectifs », communication au colloque « Jeunes diplômés, travail et engagement » organisé par l’UGICT-CGT.
  • « Mai 68 et la querelle d’héritage », in CAES magazine, n° 88, automne 2008, p. 22-25.
  • 26 août 2008 : conférence sur « Sens et formes de l’engagement altermondialiste » à l’université d’été de la CFDT.
  • 15 mai 2008 : débat sur la démocratie sociale au colloque organisé par la CGT sur « L’empreinte de Mai 1968 ».
  • 11 février 2008 : conférences « Les terrorismes » au lycée Jean Lurçat (13e) dans le cadre de l’Université de tous les savoirs au lycée. (idem à Bordeaux et Agen les 12 et 13 janvier 2009, Bordeaux 26 mars 2010)
  • 26 janvier 2008 : participation et débat à la rencontre « Mémoire critique des forums sociaux » sur « altermondialisme, post-altermondialisme ».
  • Août 2007 : débat au vingtième anniversaire de la Confédération paysanne organisée sur le plateau de l’Aubrac.
  • 15 décembre 2007 : « Aperçu socio-historique des mouvements associatifs et contre-culturels », au colloque « Une gauche de gauche » organisé par l’association Raisons d’agir.
  • 3 avril 2007 : participation au Forum du théâtre de l’Athénée « Où en êtes-vous de vos engagements politiques ? », débat avec une dizaine de classes de lycéens.
  • 3 février 2007 : participation à la journée consacrée à la situation de la recherche publique organisée par l’association Sciences citoyennes.
  • « La galaxie altermondialiste : un espace coopératif fait de rivalités », in Humanitaire, automne-hiver, 2006, p. 42-48.
  • Décembre 2006-mars 2007 : conférences « Terrorisme et relations internationales » dans le cadre de l’Université de tous les savoirs au lycée.
  • Novembre 2006-février 2007 : formations à l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille sur les élections 2007.
  • 23 juin 2006 : « Mai 68 », conférence donnée à l’Institut franco-japonais du Kansai, Kyoto.
  • 13 mai 2006 : participation à la table ronde « Conflits sociaux d’aujourd’hui et de demain », forum « La nouvelle critique sociale », organisée à Grenoble par La République des idées.
  • 29 avril 2006 : Débat sur l’engagement à la quatrième édition du festival « Images mouvementées » d’Attac.
  • 10 mai 2005 : « Les mafias et la mondialisation », conférence au cercle Dexia, Paris.
  • 12 janvier 2005 : « Les nouvelles formes de conflictualité », conférence à l’ORES (Observatoire des relations économiques et sociales, Paris).
  • « La contestation du capitalisme », in Alternatives économiques, hors série sur « Le capitalisme », n° 65, 3e trimestre 2005, p. 42-43.
  • « La fabrique du forum », in Vacarme, n° 31, printemps 2005, p. 48-51.
  • 4 décembre 2004 : Conférence sur le mouvement altermondialiste dans le cadre de l’opération « Envie d’amphi », Amphi Richelieu, Sorbonne.
  • « Une France protestataire ? », in Sciences humaines, numéro hors série « L’exception française : mythe ou réalité ? », n° 46, 2004, p. 88-91.
  • 16 mai 2004 : conférence-débat sur le terrorisme, Forum mondial des droits de l’homme, Nantes.
  • 12 février 2004 : conférence « La recomposition du syndicalisme » devant l’association Jean Jaurès (association d’étudiants et anciens étudiants de l’IEP d’Aix-en-Provence).
  • « Groupes mafieux et globalisation du crime », in Université de tous les savoirs, La globalisation, Paris, Odile Jacob, 2004, p. 241-256.
  • « Protester à l’heure de la mondialisation », in Sciences humaines, n° 144, décembre 2003, p. 20-23.
  • « Les ’années 68’ entre l’oubli et l’étreinte des ’années de plomb’ », in Ouv. Coll., Vingt ans après. Réfugiés italiens, vies en suspens, Nautilus, 2003, p. 25-30.
  • 19 juillet 2003 : Conférence « Groupes mafieux et globalisation du crime » à l’Université de tous les savoirs consacrée à « la globalisation ».
  • 23 mai 2003 : animation d’une journée de formation pour élus locaux organisée sur le thème des femmes par l’organisme de formation agréé « Formation et citoyenneté ».
  • 15 mai 2003 : Séminaire d’une demie journée sur les nouvelles formes d’engagement dans le cadre de la formation syndicale, Institut des sciences sociales du travail (ISST), Bourg-la-Reine.
  • 23 mars 2003 : dans le cadre du salon du Livre, animation d’un débat franco-italien sur le premier Forum social européen tenu à Florence en novembre 2002.
  • 11-12 octobre 2002 : Communication sur le terrorisme au colloque européen « Aux sources du terrorisme » organisé à Bruxelles par un collectif d’associations en faveur de la paix et des droits de l’homme.
  • 10 janvier 2002 : Communication et animation d’une séance sur « Les mouvements antimondialisation » à l’Université du 3e âge, Paris VII.
  • 31 mars 1999 : Conférence sur « Les années de plomb en Italie » à l’Institut Culturel Italien de Paris.
  • 5 et 6 février 1999 : Intervention sur les mouvements contestataires de 1968 en France et en Italie au colloque associatif sur Mai 68 sous la direction de Bernard Ravenel.
  • « L’adaptation du syndicalisme italien aux transformations du marché du travail » in CFDT aujourd’hui, n°105, juin 1992, p. 97-108.
  • « Les structures syndicales CGIL et CISL », in CFDT aujourd’hui, n°103, décembre 1991, p. 49-59.

Interventions médiatiques

Elles sont nombreuses à l’occasion de la sortie d’ouvrages ou d’événements en lien avec les recherches, par exemple :

  • 1er mai 1992 : intervention à l’émission « Le temps qui change » sur la manifestation de rue, France Culture.
  • 1er juillet 1998 : intervention à l’émission « Staccato » d’Antoine Spire sur France Culture sur Toni Negri.
  • 28 février 2000 : intervention à l’émission sur France culture sur l’affaire Sofri.
  • 8 juin 2000 : participation à l’émission « La suite dans les idées » sur France culture sur le terrorisme.
  • 1er octobre 2000 : participation au débat sur la mafia sur la cinquième, « Le sens de l’histoire ».
  • 20 mars 2003 : débat à l’occasion du salon du livre, « Causes communes », France-culture.
  • Janvier 2007 : « La révolte est-elle morte ? », in Le magazine littéraire (avec X. Crettiez, p. 12-13)
  • 11 mars 2007 : participation à l’émission « Madame, Monsieur, bonsoir », sur France 5 sur les mouvements clandestins en Europe dans les années 1970.
  • 22 mars 2007 : article sur la gauche de la gauche in le numéro spécial Débats-élection 2007 du Monde.
  • 22 mars et 14 mai 2008 : participation à l’émission « Faites comme chez vous » sur Europe 1 consacrée aux années 68.
  • 30 avril 2008 : participation à l’émission sur Mai 68 dans le monde au « Carrefour de l’Europe » de RFI.
  • Co-écriture avec Boris Gobille d’un article sur la mémoire de 68 au numéro spécial de Télérama consacré à 68.
  • 26 novembre 2010 : interview pour Le Monde sur la violence (supplément Livres p. 7).
  • 6 avril 2010 : participation à l’émission sur « Guerre et terrorisme » aux Chemins de la connaissance, France Culture.
  • 5 février 2012 : participation à l’émission « 3D » sur France inter consacrée aux nouvelles formes d’organisation et d’action de la société civile.
  • 23-24 novembre 2014 : entretien pour Le Monde sur crise et mouvements sociaux.
  • 7 mars 2016 : émission Le grain à moudre, France Culture, sur « Le pouvoir a-t-il peur de ses jeunesses ? »
  • Mai 2016 : à propos des violences dans les manifestations contre la loi travail, interviews pour Les Inrocks (21 mai), La Vie (24 mai), Le Monde (28 mai).