CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Permanents > MARIOT Nicolas

MARIOT Nicolas

Directeur de recherche, CNRS


Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP)
EHESS
bureau 5-34
54 bd Raspail
75006 Paris

Contact : nicolas[point]mariot[chez]cnrs[point]fr
Tèl. : +33 (0)1 40 46 28 28

Site personnel, avec publications téléchargeables.
Page Academia


Thèmes de recherche

  • Histoire sociale de la Grande Guerre
  • Socio-histoire des trajectoires de persécution dans la Shoah
  • Histoire et épistémologie des sciences sociales (les durkheimiens, Robert Hertz)
  • Socio-histoire des comportements collectifs (rassemblements acclamatifs et protestataires, rapports ordinaires au politique)

Etudes et diplômes

  • Depuis septembre 2013 – Directeur de recherche 2e classe au CNRS.
  • 2013. Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) sous la direction de Patrick Lehingue, professeur à l’Université de Picardie Jules Verne. Jury : M. Christophe Charle, professeur d’histoire à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, M. Frédéric Lebaron, professeur de sociologie à l’UPJV, M. Bernard Pudal, professeur de science politique à l’Université Paris Ouest Nanterre, M. Olivier Schwartz, professeur de sociologie à l’Université Paris Descartes, Mme Johanna Siméant, professeur de science politique à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
  • 2005-2013. Membre du Centre Universitaire de Recherches sur l’Action Publique et le Politique (CURAPP, UMR 7319 CNRS et Université de Picardie Jules Verne).
  • 2005-2013. Chargé de recherche 1re classe au CNRS (section 40).
  • 2005-2007. Co-responsable (avec Alain Dewerpe) du Master « Enquêtes, terrains, théories » (EHESS-ENS), aujourd’hui PDI « Pratiques de l’interdisciplinarité ».
  • 2001-2005. Chargé de recherche 2e classe au CNRS (section 38).
  • 1999. Thèse de doctorat de l’EHESS (mention « Études politiques ») sous la direction de Michel Offerlé, professeur à l’Université Paris I. Jury : M. Alban Bensa, directeur d’études à l’EHESS, M. Alain Corbin, professeur à l’Université Paris I, Mme Françoise Dreyfus, professeur à l’Université Paris I, M. Pierre Favre, professeur à l’IEP de Paris, M. François Héran, directeur de l’INED, M. Olivier Ihl, professeur à l’IEP de Grenoble. Mention très honorable avec félicitations à l’unanimité du jury.
  • 1994. DEA de Sciences Sociales de l’ENS/EHESS.
  • 1993. DEA d’Études Politiques de l’IEP de Paris, section Sociologie politique.
  • 1992. Diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Paris.

Animation de la recherche

  • Depuis septembre 2006, co-animation, avec François Buton, André Loez et Philippe Olivera, du séminaire mensuel « La guerre des sciences sociales » (ENS Paris) devenu en 2013, avec en plus Boris Gobille, Emmanuelle Picard et Sylvain Bertschy, « L’ordinaire de la guerre » (ENS Lyon).
  • 2013-2015, co-animation, avec Wilfried Lignier, du séminaire général du Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP).
  • 2010-2012, co-animation, avec Wilfried Lignier, du séminaire bimensuel mensuel « Approches sociales du mental ».

Responsabilités éditoriales

  • Depuis 2001, membre du comité de rédaction de la revue Genèses, sciences sociales et histoire. 2004-2010 puis 2012-2013, responsabilités de co-directeur de la rédaction (avec Nicolas Offenstadt puis Johanna Siméant).
  • 2009-2013, membre du comité de rédaction de Lectures (comptes rendus en ligne).

Publications

Ouvrages

  • Histoire d’un sacrifice. Robert, Alice et la guerre (1914-1917), Paris, Seuil, coll. « L’Univers historique », 2017, 434 p. et réédition, dans la collection « Points histoire » de Tous unis dans la tranchée ? 1914-1918, les intellectuels rencontrent le peuple.
  • Avec Stéphane Baciocchi. Édition, présentation et exercices autour de Robert Hertz, Sociologie religieuse et anthropologie. Deux enquêtes de terrain (1912-1915), Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2015, 398 p.
  • Tous unis dans la tranchée ? 1914-1918, les intellectuels rencontrent le peuple, Paris, Seuil, coll. « L’Univers historique », 2013, 496 p.
  • Avec Claire Zalc. Face à la persécution. 991 Juifs dans la guerre, Paris, Odile Jacob, 2010, 302 p.
  • C’est en marchant qu’on devient président. La République et ses chefs de l’État, 1848-2007, Paris, Aux Lieux d’Être, 2007, 362 p.
  • Bains de foule. Les voyages présidentiels en province, 1888-2002, Paris, Belin, collection « Socio-histoires », 2006, 352 p.

Ouvrages collectifs

  • Co-direction, avec François Buton, Patrick Lehingue et Sabine Rozier de L’ordinaire du politique. Enquêtes sur les rapports profanes au politique, coll. « Paradoxa », Lille, P. U. du Septentrion, 2016, 410 p.
  • Co-direction, avec François Buton, André Loez et Philippe Olivera de L’ordinaire de la guerre, Marseille, Revue Agone, Histoire, politique et sociologie, n°53, 2014, 221 p.
  • Co-direction, avec Claire Zalc, Tal Bruttmann et Ivan Ermakoff, Pour une microhistoire de la Shoah, coll. « Le Genre Humain », Paris, Seuil, 2012, 320 p.
  • Co-direction, avec François Buton, de Pratiques et méthodes de la socio-histoire, Paris, PUF coll. Curapp, 2009, 217 p.
  • Co-direction, avec André Loez, de Obéir/désobéir. Les mutineries de 1917 en perspective, Paris, La Découverte, 2008, 453 p.

Coordination de dossiers de revue

  • Coordination du numéro 100, « Genèses par Genèses », de Genèses, sciences sociales et histoire.
  • Dossier « Savoir-faire », Genèses, sciences sociales et histoire, n°73, 2008, décembre.
  • (avec Oilivier Ihl). Dossier « Formes et formalités du vote », Genèses, sciences sociales et histoire, n°49, décembre, 2002.

Articles dans des revues scientifiques avec comité de lecture

  • (avec Julien Bollaert, Etienne Ollion et Julie Pagis) « Les aléas de l’interdisciplinarité. Genèses et l’espace des sciences sociales françaises, 1990-2014 », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°100, septembre 2015, p. 20-49.
  • « Éloge de l’introduction », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°100, septembre 2015, p. 169-177.
  • « “Je crois qu’ils ne me détestent pas”. Écrire l’inimitié dans les correspondances lettrées de la Grande Guerre », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°96, septembre, 2014, pp. 62-85.
  • « Avec qui on écrit l’histoire. Le cas du témoignage combattant dans l’historiographie française de la Grande Guerre », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°95, juin, 2014, pp. 138-159.
  • (Avec André Loez) « Tous égaux devant “l’impôt du sang” ? L’approche spatiale de la mort de masse en 1914-1918 et ses enjeux. Un commentaire de “Géographie économiques des morts de 14-18 en France” », Revue Économique, vol. 65, n°3, 2014, p. 533-542.
  • « L’habitus du dehors. Questions sans réponse et présence des institutions », Politix. Revue des sciences sociales du politique, vol. 25, n°100 « Faire des sciences sociales du politique », décembre, 2012, p. 189-200.
  • « La réflexivité comme second mouvement », L’Homme. Revue française d’anthropologie, n°203-204 intitulé « Anthropologie début de siècle » (dir. Michel Naepels), p. 369-398.
  • « Pourquoi les normaliens sont-ils morts en masse en 1914-1918 ? Une explication structurale », Pôle Sud, n°36 intitulé « Sociologie des combattants », 2012, p. 9-30.
  • (Avec François Buton et Claire Lemercier). « The Household Effect on Electoral Participation. A Contextual Analysis of Voter Signatures from a French Polling Station (1982-2007) », Electoral Studies, vol. 31, n°2, June, 2012, p. 434-447.
  • « Does acclamation equal agreement ? Rethinking collective effervescence through the case of the Presidential “tour de France” during the 20th century », Theory & Society, vol 40, n°2, March, 2011, p. 191-221.
  • « Pourquoi il n’existe pas d’ethnographie de la citoyenneté », Politix. Revue des sciences sociales du politique, vol. 23, n°92, décembre, 2010, p. 161-188.
  • « Le paradoxe acclamatif, ou pourquoi les institutions n’ont pas de première fois », dans F. Buton et N. Mariot, Pratiques et méthodes de la socio-histoire, Paris, PUF coll Curapp, 2009, p. 169-190.
  • « Qu’est-ce qu’un “enthousiasme civique” ? Sur l’historiographie des fêtes politiques en France après 1789 », Annales. Histoire, sciences sociales, vol. 63, n°1, jan-fév, 2008, p. 113-139.
  • (Avec Claire Zalc). « Identifier, s’identifier : recensement, auto-déclarations et persécution des Juifs lensois (1940-1945) », Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, vol. 54, n°3, juillet-sept., 2007, p. 91-117.
  • « Hommage aux siens et retour aux sources. Les pèlerinages des présidents dans leur ancien fief », Politix. Revue des sciences sociales du politique, vol. 20, n°77, mars, 2007, p. 11-38.
  • « Les archives de saint Besse. Conditions et réception de l’enquête directe dans le milieu durkheimien », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°63, juin, 2006, p. 66-87.
  • « Le frisson fait-il la manifestation ? », Pouvoirs. Revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°116, « La rue », janvier, 2006, p. 87-99.
  • (Avec Olivier Godechot). « Les deux formes du capital social. Structure relationnelle des jurys de thèses et recrutement en science politique », Revue française de sociologie, vol.45, n°2, juin, 2004, p. 35-74.
  • « Faut-il être motivé pour tuer ? Sur quelques explications aux violences de guerre », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°53, décembre, 2003, p. 154-177.
  • « “Nos fleurs et nos cœurs”. La visite présidentielle en province comme événement institué », Terrain, n°38 « Qu’est-ce qu’un événement ? », mars, 2002, p. 79-96.
  • « Les formes élémentaires de l’effervescence collective, ou l’état d’esprit prêté aux foules », Revue française de science politique, vol. 51, n°5, octobre, 2001, p. 707-738.
  • « Foules en liesse et “maréchalisme” des populations : les images des voyages officiels de Pétain montrent-elles des mouvements d’opinion ? », Sociétés et représentations, n°12 « Dramaturgies du politique », Automne 2001.
  • (Avec Florence Weber). « “Honneur à notre élu”. Engagement électoral et échange personnel dans les communes de Dordogne », Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°45, 1999, p. 21-37.
  • « Le rite sans ses mythes. Forme rituelle, temps et histoire », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°21, Déc., 1995, p. 148-162.
  • « “Propagande par la vue”. Souveraineté régalienne et gestion du nombre dans les voyages en province de Carnot (1888-1894) », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°20, Sept., 1995, p. 24-47.

Autres articles et chapitres d’ouvrages


2016
  • (avec Claire Zalc), « Reconstructing Trajectories of Persecution. Reflections on a Prosopography of Holocaust Victims », chap. 5 de Claire Zalc et Tal Bruttmann (ed.), Microhistories of the Holocaust, coll. War and Genocide, vol. 24, New York, Oxford, Berghahn Books, 2016, p. 85-112.
  • « Combien d’obus ? », préface à Un dessinateur et un comte dans la Grande Guerre, journaux croisés, sous la dir d’Agnès Guillaume et Thierry Hardier, Moyenmoutier, Edhisto, 2016, p. 7-11.
  • (avec François Buton, Patrick Lehingue et Sabine Rozier), « Introduction générale » et chap. 15 « Que faire des entretiens panélisés ? Restitution critique d’une expérience de recherche », de L’ordinaire du politique. Enquêtes sur les rapports profanes au politique, coll. « Paradoxa », Lille, P. U. du Septentrion, 2016, p. 11-20 et 337-407.
  • « Les témoignages des combattants français de 1914-1918. Essai d’état des lieux statistique », dans Charles Heimberg, Frédéric Rousseau et Yannis Thanassekos (dir.), Témoins et témoignages. Figures et objets dans l’histoire du XXe siècle, textes rassemblés et présentés par Arnaud Boulligny, 2016, p. 79-104.

2015
  • « Repos du guerrier et loisirs populaires : que nous disent de la culture de guerre les pratiques culturelles des poilus ? », dans Philippe Poirrier (dir), La Grande Guerre. Une histoire culturelle, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 2015, p. 41-62.

2014
  • (Avec François Buton et Claire Lemercier). « A Contextual Analysis of Electoral Participation Sequences » in Philippe Blanchard, Felix Bühlmann et Jacques‐Antoine Gauthier (dir.), Advances in Sequence Analysis : Theory, Method, Applications, New York, London, Springer, 2014, chap. 10, p. 191-212.
  • « Comment faire une histoire populaire des tranchées ? », in François Buton, André Loez, Nicolas Mariot, Philippe Olivera (dir.), L’ordinaire de la guerre, Revue Agone, n°53, 2014, pp. 157-189.

2013
  • (Avec Wilfried Lignier) « Où trouver les moyens de penser ? Une lecture sociologique de la psychologie culturelle », in Bruno Ambroise et Christiane Chauviré (dir.), « Le mental et le social », Raisons pratiques, Éditions de l’EHESS, n°23, 2013, p. 191-214.
  • « Dominer n’est pas jouer. Un docteur en droit dans les tranchées », Savoir/Agir, n°26 : « Les dominations » (dir. Annie Collovald), 2013.

2012
  • (Avec Claire Zalc) « Destins d’une communauté ou communauté de destins ? Approches prosopographiques », in Claire Zalc, T. Bruttmann, I. Ermakoff et Nicolas Mariot (dir.), Pour une microhistoire de la Shoah, « Le Genre Humain », Paris, Seuil, 2012, p. 73-95.
  • (Avec Tal Bruttmann, Ivan Ermakoff et Claire Zalc) « Changer d’échelle pour renouveler l’histoire de la Shoah », in Claire Zalc, Tal Bruttmann, Ivan Ermakoff et Nicolas Mariot (dir.), Pour une microhistoire de la Shoah, « Le Genre Humain », Paris, Seuil, 2012, p. 11-15.

2011
  • (avec André Loez) « Brassage des corps et distances sociales. La découverte du peuple par la bourgeoisie intellectuelle dans les tranchées de 1914-1918 », in François Bouloc, Rémy Cazals et André Loez (dir.), Identités troublées. Les appartenances sociales et nationales à l’épreuve de la guerre 1914-1918, Toulouse, Privat, 2011, p. 17-32.
  • « Faire parler les foules ? », conclusion au dossier « Le pouvoir face à la foule », dirigé par Irina Gridan et Raphaëlle Laignoux, dans Hypothèses 2010/1. Travaux de l’École doctorale d’histoire de l’Université de Paris I, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011, p. 89-94.

2010
  • (Avec Philippe Olivera), entrées « histoire culturelle en France », « Histoire politique en France », « Constructivisme » in Christian Delacroix, François Dosse, Nicolas Offenstadt, Patrick Garcia (dir.), Historiographies, I & II. Concept et débats, Paris, « Folio histoire » Gallimard, respectivement vol. 1, 2010, p. 184-194 et 399-411 et vol. 2 p. 705-710.
  • (Avec Claire Zalc) « Les Juifs du bassin lensois face à leurs voisins : concurrences, dénonciations, entraides (1940-1945) », in Judith Rainhorn et Didier Terrier (dir.), Étranges voisins. Altérité et relations de proximité dans la ville depuis le XVIIIe siècle, Rennes, PUR, p. 237-253.
  • (Avec Jay Rowell), « Les visites de souveraineté comme articulation du national et du local en France et en Allemagne à la veille de la première guerre mondiale », in Catherine Maurer (dir.), Les espaces de l’Allemagne au XIXe siècle. Frontières, centres et question nationale, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, p. 149-168.

2009
  • « Le paradoxe acclamatif, ou pourquoi les institutions n’ont pas de première fois », in F. Buton et Nicolas Mariot, Pratiques et méthodes de la socio-histoire, Paris, PUF coll Curapp, 2009, p. 169-190.
  • (Avec François Buton). « Surmonter la distance. Ce que la socio-histoire doit aux sciences sociales » (introduction), in François Buton et Nicolas Mariot (dir.), Pratiques et méthodes de la socio-histoire, Paris, PUF, coll. Curapp, 2009, p. 9-21.
  • Encadré « Les voyages présidentiels », in Antonin Cohen, Bernard Lacroix et Philippe Riutort (dir.), Nouveau manuel de science politique, Paris, La Découverte, 2009.

2008
  • (Avec François Buton, André Loez et Philippe Olivera). « 14-18. Retrouver la controverse », La vie des idées, décembre 2008 / Version anglaise sur le même site.
  • « Pour compter des mutins faut-il soustraire des moutons ? », in André Loez et Nicolas Mariot, (dir.), Obéir/désobéir. Les mutineries de 1917 en perspective, Paris, La Découverte, 2008, p. 345-372.

Années précédentes
  • (Avec Claire Zalc). « Acteurs, pratiques et problèmes de l’identification des Juifs lensois (1940-1944) », in Gérard Noiriel (dir), L’identification des personnes. Genèse d’un travail d’État, Paris, Belin, coll. « Socio-histoires », 2007, p. 181-200.
  • « “S’ils applaudissent, c’est qu’ils adhèrent”. L’économie distributive de la liesse », Bulletin de la Fédération Paris Jourdan, n°12.
  • (Avec Jay Rowell). « Visits of Sovereignty and the articulation of the national and the local in France and Germany on the eve of World War I », traduction revue et corrigée issue des articles parus dans (Werner, Zimmerman 2004) et (Maurer 2005), soumise à la revue Central European History, 2006.
  • (Avec Jay Rowell). « Les visites de souveraineté comme articulation du national et du local en France et en Allemagne à la veille de la première guerre mondiale »,in Catherine Maurer (dir.), Frontières, itinéraires, réseaux : les dynamiques spatiales dans l’aire germanophone au XIXe siècle, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2006.
  • Entrées « Bains de foule » et « Voyages en province », Dictionnaire Charles de Gaulle, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2006, p. 502-503 et 1171-1172.
  • (Avec François Buton). Entrée « Socio-histoire » du Dictionnaire des idées, 2e volume de la collection des « Notionnaires » de l’Encyclopaedia Universalis, 2006, p. 731-733.
  • « Réciter des visites pour agréger des soutiens. Esquisse d’une grammaire de la proximité », in Christian Le Bart et Rémi Lefebvre (dir.), La proximité en politique. Usages, rhétoriques, pratiques, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Res Publica », 2005, p. 67-88.
  • « La efervescencia social como problema de investigación », Política, Santiago de Chile, vol. 44, Otoño, 2005, p. 139-164.
  • (Avec Jay Rowell). « Visites de souveraineté et construction nationale en France et en Allemagne à la veille de la première guerre mondiale : une comparaison asymétrique », in Michael Werner et Bénédicte Zimmerman (dir.), De la comparaison à l’histoire croisée, Paris, Seuil, coll. « Le genre humain », 2004, p. 181-211.
  • (Avec Olivier Godechot). « Les thèses de science politique et leurs jurys. Premiers éléments d’enquête », Palaestra, Bulletin de liaison de l’Association des Enseignants et Chercheurs en Science Politique (AECSP), vol. 9, n°22, mars, 2003, p. 63-86.
  • (Avec Olivier Godechot). « Devenir des docteurs de science politique et “localisme”. Premiers éléments d’enquête », Système D. Bulletin de l’Association des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP), n°14, Avril, 2003, p. 3-9.
  • (Avec Olivier Godechot). « Comment choisir son directeur de thèse ? Réseaux et recrutement en science politique », Bulletin de la Fédération Paris Jourdan, n°3, 2003.
  • (Avec Olivier Godechot). « Les deux formes du capital social. Structure relationnelle des jurys de thèses et recrutement en science politique », document de travail du GRIOT / CNAM, n°17, 2003, 43 p.
  • « Le président de la République », in Christophe Prochasson et Vincent Duclert (dir.), Dictionnaire critique de la République, Paris, Flammarion, 2002, p. 171-178.
  • « Morphologie des comportements et induction de croyances. Quelques remarques à propos de l’exemplaire circularité de la fonction intégratrice des rites », Hypothèses 1997. Travaux de l’École doctorale d’histoire de l’Université de Paris I, Paris, Publications de la Sorbonne, 1998, p. 59-66.
  • « Des réjouissances sans objet. Sadi Carnot en cortège à Nancy : enquête sur l’exclusion d’un quartier », in Jean-William Dereymez, Olivier Ihl et Gérard Sabatier (dir.), Un cérémonial politique : les voyages des chefs d’État, Paris, L’Harmattan, 1998, p. 167-214.
  • « Le président en voyage : rapprochement physique et distanciation protocolaire », in Yves Déloye, Claudine Haroche et Olivier Ihl (dir.), Le protocole ou la mise en forme de l’ordre politique, Paris, L’Harmattan, 1996, p. 263-280.

Recensions et comptes rendus


JPEG - 20.8 ko