CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Publications > Ouvrages

2013

mis à jour le 13 février 2016

Didier Georgakakis et Jay Rowell
The Field of eurocracy. Mapping the EU Staff and professionals
Palgrave Macmillan, European administrative governance, novembre 2013, 296 p.
ISBN 9781137294692

The term ’Eurocracy’ is a word that exists in all European languages. Yet beyond fantasized representations of the ’Brussels bubble’, we know little about members of the European Parliament, Commissioners, European civil servants, lobbyists, members of the Governing Council of the European Central Bank, European trade unionists, diplomats and journalists who work in or around the EU institutions ? What are their social and professional trajectories, the type of authority they possess, and how does it matter ?
Lire la suite


Le Collectif Onze
Au tribunal des couples. Enquête sur des affaires familiales
Paris, Odile Jacob, novembre 2013, 309 p.
ISBN 978-2-7381-3053-2

Divorces et séparations conjugales sont aujourd’hui fréquents. Tout un chacun, marié ou ayant des enfants, peut avoir affaire à la justice familiale pour régler les conséquences de sa rupture. Cette institution publique est censée mettre en œuvre un droit identique pour toutes et tous. Mais les justiciables se voient-ils accorder la même attention selon leurs ressources et leurs conditions de vie ? Et la justice conduit-elle effectivement à plus d’égalité entre les hommes et les femmes ?
Lire la suite



Frédéric Lordon
La Société des affects. Pour un structuralisme des passions
Seuil, coll. « L’Ordre philosophique », septembre 2013, 288 p.
ISBN 13 : 978-2021119831

Voilà que les sciences sociales contemporaines se prennent de passion pour les « émotions ». Mais le risque est grand que ce « tournant émotionnel » les fasse tomber dans un individualisme sentimental qui porte à son comble l’abandon des structures, des institutions et des rapports sociaux, par construction coupables de ne pas faire de place aux choses vécues.
Comment articuler les affects et les désirs des hommes avec le poids de détermination des structures ? Comment penser ensemble ces deux aspects également pertinents ? et manifestement complémentaires ? de la réalité sociale, que rien ne devrait opposer en principe ? Tel est le projet d’un « structuralisme des passions » qui fait travailler les concepts fondamentaux de Spinoza ? le conatus et les affects ? dans la pensée de Marx, Bourdieu et Durkheim. Et qui livre par là une nouvelle perspective sur la part passionnelle des structures du capitalisme et de leurs crises.
Lire la suite


Nicolas Mariot
Tous unis dans la tranchée ? 1914-1918, les intellectuels rencontrent le peuple
Paris, Seuil, coll. « L’Univers historique », septembre 2013, 496 p.
ISBN 978-2021118803

Guillaume Apollinaire, Henri Barbusse, Marc Bloch, Maurice Genevoix, Georges Duhamel ou Léon Werth : les intellectuels combattants ont laissé à la postérité des textes où la guerre est superbement décrite et analysée. Nicolas Mariot relit les carnets, correspondances et autres témoignages abondamment cités par les historiens non comme des illustrations exemplaires de l’Union sacrée mais au contraire pour y repérer les très nombreux décalages entre leur expérience de la Grande Guerre et celle de la grande majorité des combattants.
Lire la suite


Gérard Mauger et Louis Pinto
Lire les Sciences Sociales
Volume 6, 2008-2013, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, coll. « Lire les sciences sociales », septembre 2013, 200 p
ISBN 9782735116119

Cette collection présente une sélection raisonnée de recherches récentes. On y trouvera abordés des sujets très divers : ignorant les barrières entre disciplines, écoles et domaines d’investigation, indifférents aux hiérarchies académiques et mondaines, nous avons présenté des « grands objets » et de « petits terrains », des historiens, des sociologues, des ethnologues et des philosophes, des auteurs consacrés, des « classiques » et des travaux de jeunes chercheurs.
Lire la suite


Josepha Laroche et Yves Poirmeur (sous la direction)
Gouverner les violences. Le processus civilisationnel en question
Paris, L’Harmattan, coll. « Chaos international », septembre 2013, 248 p.
ISBN : 978-2-343-01381-7

Ces contributions sont centrées sur le thème des violences qui parcourt l’ensemble de l’œuvre scientifique d’Armelle Le Bras-Chopard. Elles proposent une réflexion à la fois transversale et interdisciplinaire, et revisitent la thèse de Norbert Elias relative au processus civilisationnel. Cet ouvrage s’inscrit ainsi pleinement dans les débats actuels qui portent sur la question centrale de la décivilisation.
Lire la suite


Patrick Bruneteaux (sous la direction)
Les Enfants des Don Quichotte. Sociologie d’une mobilisation improbable
Vincennes, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et société », juin 2013, 232 p.
ISBN 978-2-84292-369-3

Le mouvement des Enfants de Don Quichotte a eu un retentissement national. Qui a oublié les tentes de SDF le long du canal Saint Martin ?
À ce jour, aucune enquête sociologique n’avait encore rendu compte de cet événement majeur de la lutte des sans-abri. C’est maintenant chose faite avec le recueil à chaud des témoignages des campeurs et des militants, et de portraits des principaux leaders, à commencer par la famille Legrand dont le fils Augustin a été comparé à l’abbé Pierre.
Lire la suite



Julien Duval et Philippe Coulangeon (sous la direction)
Trente ans après La Distinction de Pierre Bourdieu
Paris, La Découverte, coll. « Recherches », juin 2013, 272 p.
ISBN 9782707176677

Dès sa parution en 1979, le livre de Pierre Bourdieu, La Distinction, fait l’objet de vifs débats. Mettant au jour les déterminants sociaux de nos goûts et de nos choix dans des domaines très divers (culture, alimentation, politique…) et il montre la « lutte des classes » à l’œuvre dans les jugements les plus quotidiens. Il bouscule simultanément les routines de la recherche en sciences sociales. À partir des années 1980, les débats ont pris un tour international. Aujourd’hui, La Distinction est le livre de sociologie le plus cité au monde et il continue d’alimenter les discussions.
Le présent ouvrage dresse un bilan de sa postérité et de son actualité. La culture savante joue-t-elle, dans les sociétés contemporaines, le même rôle qu’il y a trente ans ?
Lire la suite


Patrick Bruneteaux
Le colonialisme oublié. De la zone grise plantationnaire aux élites mulâtres à la Martinique
Bellecombe en Bauges, Editions du Croquant, coll. Terra, mai 2013, 315 p.
ISBN 9782365120272

Rapporter ce constat, mille fois avéré par la littérature comme par les chercheurs, d’un mal-être fondamental des Antillais colonisés ne signifie pas ressusciter une fois de plus les recherches affirmant les multiples dépendances à l’égard de la métropole (colons/-colonisés) ou les effets persistants du racisme dans toutes ses dimensions (Blancs/Noirs). Cet ouvrage entend exhumer une réalité taboue au travers d’une fonction sociale intermédiaire : le rôle des Noirs eux-mêmes dans le maintien de l’ordre esclavagiste et colonial ; ainsi que les circuits sociaux de la reproduction de cette « zone grise » jusqu’à aujourd’hui.
Lire la suite


Afrânio Raul Garcia Jr., Leticia Canêdo et Kimi Tomizaki (sous la direction)
Estratégias educativas de elites brasileiras na era da globalização
São Paulo, Hucite/FAPESP, 2013, 385 p.
ISBN 9788564806719

Muito foi escrito e publicado sobre o que se convencionou chamar de “globalização”. Principalmente quanto a seus impactos sobre o sistema de ensino nacional, mas também sobre as diversas outras modalidades de educação postas em prática por instituições sociais como a família, o trabalho, os partidos políticos, os sindicatos, as igrejas, etc. Entretanto, entender as transformações profundas ocorridas nas formas de educar no mundo contemporâneo continua a ser um grande desafio diante da internacionalização rápida e em grande escala dos sistemas de decisão política, dos sistemas de produção e de transmissão de conhecimentos científicos e tecnológicos. É o que justifica a afirmação paradoxal de que o trunfo decisivo para os pretendentes a uma ascensão de sucesso no campo de poder nacional é a formação no exterior.
Lire la suite


Antonia dos Santos Garcia et Afrânio Raul Garcia Jr. (sous la direction)
Relações de gênero, raça, classe e identidade social no Brasil e na França
Salvador de Bahia, NEIM-UFBA/Letra Capital, 2013, 281 p.
ISBN 9788577852277

Nas sociedades capitalistas contemporâneas a vida social é marcada por desigualdades de gênero, raça/etnia, geração etc., historicamente construídas. Este livro busca compreender os debates recentes sobre a pertinência de políticas de discriminação positiva que demonstram que buscar um futuro de igualdade entre cidadãos e cidadãs em estados democráticos supõe uma compreensão mais cuidadosa de um passado e de um presente de desigualdades marcantes. A solidariedade entre os povos se reforça à medida em que partilham combates contra a discriminação objetiva de grupos sociais claramente identificáveis.
Lire la suite


Gérard Mauger
Repères pour résister à l’idéologie dominante
Broissieux, éd. du Croquant, Collection « Savoir/Agir », mars 2013.
ISBN 9782365120234

L’idéologie dominante est un discours de maintien de l’ordre. De façon générale, elle porte chacun à se convaincre qu’il faudrait désormais accepter « l’ordre social » tel qu’il s’est imposé comme « allant de soi » : avec enthousiasme ou en traînant les pieds avec l’espoir de « sauver les meubles ».
Le souci d’ancrer ces « repères pour résister à l’idéologie dominante » dans l’actualité impose de se plier aux exigences d’un agenda fixé par les médias et/ou les politiques et exclut pratiquement toute possibilité d’enquête systématique. Ainsi ces « repères » ne concernent-ils que des échantillons « significatifs » de l’idéologie dominante (sur les classes populaires, sur quelques notions-clés de l’idéologie dominante, sur la vie politique) sans viser l’exhaustivité et sans prétendre à la représentativité.
Lire la suite


Josepha Laroche (sous la direction)
Passage au crible de la scène mondiale. L’actualité internationale 2012
Paris, L’Harmattan, coll. « Chaos international », mars 2013, 170 p.

Cet ouvrage réunit des textes portant sur l’actualité internationale de l’année 2012. Elle forme un ensemble homogène qui éclaire le lecteur sur les lignes de force parcourant la scène mondiale. Il met l’accent sur la vulnérabilité de tous les États. En effet, qu’il s’agisse d’États faillis comme le Mali ou bien au contraire de l’hégémon américain, voire d’un simple État en formation comme la Palestine, le constat reste le même : tous participent aujourd’hui du chaos international.
Lire la suite


Antoine Vauchez et Bruno de Witte
Lawyering Europe. European Law as a Transnational Social Field
Oxford, Hart Publishing, « Modern Studies in European Law » (Book 37), mars 2013, 306 p.
ISBN 9781849463782

While scholarly writing has dealt with the role of law in the process of European integration, so far it has shed little light on the lawyers and communities of lawyers involved in that process. Law has been one of the most thoroughly investigated aspects of the European integration process, and EU law has become a well-established academic discipline, with the emergence more recently of an impressive body of legal and political science literature on ’European law in context’.
Lire la suite


Antoine Vauchez
L’Union par le droit. L’invention d’un programme institutionnel pour l’Europe
Presses de Sciences Po, coll. « Références », février 2013, 398 p.
ISBN 9782724689075

Constitution européenne, charte des droits fondamentaux, règle d’or budgétaire… L’intégration européenne frappe par l’extraordinaire continuité des formes qu’elle emprunte : par-delà les crises et les « sommets de la dernière chance », l’Europe politique ne cesse de se réinventer dans les termes du droit. En quête des fondements historiques et sociaux de ce « juridisme » européen, l’ouvrage retrace le processus par lequel s’est bâti, en plusieurs décennies, un programme institutionnel – « l’Union par le droit » – capable de donner sens et unité à l’ensemble hétéroclite des communautés et des politiques européennes.
Lire la suite


Laure Neumayer et Georges Mink
History, Memory and Politics in Central and Eastern Europe : Memory Games
Basingstoke, Palgrave/Macmillan, janvier 2013.
ISBN 9781137142061

Twenty years after the end of communism, the history of Central and Eastern Europe still sparks intense discussions in the former Soviet bloc, as contested memories, primarily about communist repression and WWII, are relived. This volume goes beyond the state-centred approach that so often characterises the study of memory-issues in post-communist countries and highlights two interrelated factors that account for the recent proliferation of memory games in Central and Eastern Europe including, but not limited to, the growth in number of political and social actors who try to elaborate and impose new memory norms into society and the ’internationalization’ of conflicted memories.
Lire la suite