CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Evénements > Archives

Colloques et journées d’études 2013

mis à jour le 6 novembre 2015

La représentation politique en question - C.E. Durkheim et CESSP-CRPS, colloque organisé par Delphine Dulong (CESSP-CRPS-Université Paris 1), Alice Mazeau (CEJEP/Université de La Rochelle) et Antoine Roger (Centre Émile Durkheim-Sciences Po Bordeaux).

04 et 05 avril 2013.

Le colloque « La représentation politique en question » a pour objectif d’appréhender les modalités contemporaines de la représentation politique et leurs effets sur la construction des groupes sociaux. Indépendamment des qualificatifs qui lui sont attribués, l’apparition d’une nouvelle ingéniérie démocratique semble indiquer une mutation profonde du lien représentatif : la représentation ne reposerait plus sur la délégation des représentés à leur représentant. C’est cette hypothèse que ce colloque se propose de mettre à l’épreuve à travers deux axes de questionnement. Le premier porte sur les acteurs et les pratiques de la représentation politique, le second sur la représentation et la construction des groupes sociaux.

PDF - 763.6 ko

« Abdelmalek Sayad, migrations et mondialisation »

Colloque international
21-22 mai 2013, CRASC, Oran-ALGERIE

Si le fait migratoire figure parmi les préoccupations des nations de nos jours, il n’est pas pour autant un fait social nouveau, il est aussi vieux que l’humanité et est constitutif de toute société humaine. En tous temps, les individus se sont déplacés et ont déplacé avec eux leur culture, leurs valeurs, leurs savoir et savoir-faire et ont transformé à la fois leurs sociétés d’origine et celles de destination.

Le fait migratoire, dans sa définition minimale, consiste à quitter l’environnement initial de vie pour s’établir dans un autre. Par ailleurs, ce fait social renferme une pléthore de trajectoires : il est temporaire ou définitif, volontaire ou forcé, brusque ou lent, spontané ou organisé, individuel ou massif, etc. Ces formes de migrations ont toujours existé à travers l’histoire.

Le fait nouveau en ces temps modernes est que ce fait social se situe dans un autre contexte, celui de la mondialisation en l’occurrence. Si les sociétés antiques et médiévales s’ignoraient relativement et se contactaient par le biais des guerres et du commerce à longue distance comme disait Samir Amin, les sociétés contemporaines, elles, sont toutes politique, voir culturel. Ce système, pour le nommer, est le système libéral qui proclame la liberté de circulation des marchandises, des capitaux, des personnes et des informations. Ainsi, la circulation des personnes, les migrations donc, est posée apparaît comme l’un des éléments constitutifs de la mondialisation.

PDF - 38.2 ko

« Des objets participatifs non-identifiés »

Journée d’étude organisée par Cécile Blatrix (CESSP-Université Paris I), Patrice Diatta (CESSP-Université Paris I) et Benoit Labbouz (AgroParis Tech)

23 mai 2013, AgroParisTech (Paris 5e).

Cette journée d’études est centrée sur deux questionnements structurants autour desquels des chercheurs de différentes disciplines se sont mobilisés et ont confronté leur analyse dans le cadre du projet ANR PARTHAGE. Un des objectifs scientifiques qui a mobilisé les chercheurs, consistait à tenter d’articuler la réflexion critique sur le modèle dialogique avec une approche multi-scalaire, questionnant les lieux et échelles de la participation. Parrallèlement, les travaux ont porté sur l’articulation possible des théories et des exercices prospectifs, avec les théories et dispositifs de participation du public.

PDF - 760 ko

Bologne et au-delà. Experts, entrepreneurs, usagers face à l’internationalisation des universités, conférence internationale organisée par oana Cîrstocea (CNRS, GSPE), Dorota Dakowska (IEP de Strasbourg, GSPE), Laure Neumayer (CESSP-Université de Paris I), Anja Röcke (Humboldt-Universität Berlin, Institut für Sozialwissenschaften), Carole Sigman (CNRS, Centre franco-russe de recherches en sciences humaines et sociales de Moscou).

20-21 juin 2013, à Strasbourg

Le colloque vise à étudier l’impact du cadre international et européen de réforme du système universitaire – et notamment du processus de Bologne – sur l’enseignement supérieur des pays ex-communistes d’Europe centrale et orientale, y compris l’Allemagne.
À rebours des questionnements récurrents visant à déterminer le poids relatif des institutions comme la Commission européenne dans ce processus, une perspective alternative sera proposée. Celle-ci invite à interroger le processus dit « de Bologne » en orientant la focale vers ceux qui le fabriquent, qui l’interprètent et le vivent au quotidien.

Pour plus d’informations


« Les circulations globales du jazz » / « Global Circulations of Jazz »

Colloque international
27 et 28 juin 2013 au Musée du Quai Branly

Le colloque se propose de réunir des spécialistes, anthropologues, historiens, musicologues, sociologues, de la diffusion du jazz en dehors des endroits qui l’ont vu naître. On s’intéressera ainsi à cet « autre jazz », dont l’histoire est peu et mal connue, un jazz qui a circulé très tôt et a engendré des descendances musicales et culturelles particulièrement riches et fécondes.

Sont encouragées les contributions qui permettront d’accroître nos connaissances sur la diffusion du jazz en Afrique du Sud, à l’Île Maurice et dans l’Océan Indien, en Amérique du Sud et encore en Inde et en Asie. Ce jazz « global » a préfiguré le grand mouvement de globalisation des musiques populaires au XXe et XXIe siècles, mais reste encore peu documenté. Le colloque permettra de réunir les chercheurs de différents pays, qui ont commencé à s’intéresser à ces circulations périphériques.

Le colloque se conclura par la projection d’un documentaire sur la diffusion du jazz en Inde, Finding Carlton. Uncovering the Story of Jazz in India, suivie d’une discussion avec son réalisateur, Susheel Kurien.

Comité Scientifique/Scientific Committee :
Président/Chair : Steven Feld (University of New Mexico)
Marc Chemillier (EHESS), Stéphane Dorin (Université Paris 8), Tim Dowd (Emory University), Jean-Louis Fabiani (EHESS, CEU Budapest), Gisa Jähnichen (Humboldt University of Berlin), Wenceslas Lizé (Université de Poitiers), Denis-Constant Martin (IEP Bordeaux), Carol Müller (University of Pennsylvania), Goffredo Plastino (University of Newcastle), Damon Phillips (Columbia), Olivier Roueff (CNRS), Marco Santoro (Università di Bologna), Catherine Servan-Schreiber (CNRS), Catherine Tackley (Open University).

Comité d’organisation/Organizing Committee
Stéphane Dorin (EHESS-CNRS-Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Catherine Servan-Schreiber CEIAS (CNRS-EHESS)
Panagiota Anagnostou (IEP de Bordeaux) ; Anne Monier (EHESS) ; Florence Nowak (EHESS) ; Myrtille Picaud (EHESS)

English summary

PDF - 88.3 ko

La coordination des partis et des électeurs dans les systèmes politiques bipolarisés / Parties and voters coordination in bipolarized electoral systems.

Colloque organisé dans le cadre du 12e Congrès de l’AFSP par Bernard Dolez (CESSP-Paris 1) et Annie Laurent (CNRS-CERAPS, Lille 2 )

9-11 juillet 2013

Nous proposons d’interroger, au travers d’études comparatives ou d’études de « cas », les effets des règles électorales sur la coordination des partis (la formation des coalitions électorales) et des électeurs (le vote stratégique, ou utile) dans les systèmes politiques multi partisans bipolarisés, ou « two‐bloc politics »,autrement dit dans les systèmes politiques où deux blocs politiques s’affrontent. Plus précisément, il s’agit de mesurer si cette division du paysage politique en deux blocs accentue ou, au contraire, atténue les effets des principales variables qui impactent le système partisan.

Pour plus d’informations


Groupes d’intérêt et Think tanks pendant les campagnes électorales. Qui intervient ? Comment ? Avec quels effets politiques ? / Interest Groups and Think Tanks on the Campaign Trail. Who Steps in ? How ? With what Political Outcomes ?

Colloque organisé dans le cadre du 12e Congrès de l’AFSP par Guillaume Courty (IEP de Lille, CERAPS) et Julie Gervais (CESSP- Université Paris 1).

9-11 juillet 2013

La littérature disponible sur les groupes d’intérêt livre une surprise de taille. Dans les travaux consacrés aux groupes d’intérêt dans les systèmes politiques européens ou dans celui de l’Union européenne, contrairement aux enquêtes menées aux États-Unis, les élections ne sont quasiment jamais abordées, la seule exception étant l’ouvrage coordonné par Farrell et Schmitt-Beck (2008). Comment ce cadre d’analyse de la science politique américaine a-t-il été adopté « en bloc » avec ses concepts (groupes d’intérêt, influence, agenda, réseaux…), avec ses points de passage obligés (les points d’accès suivant les différents pouvoirs avec des entrées particulières consacrées aux médias et aux tribunaux) en ignorant les élections ?

Pour plus d’informations


« Affaires sexuelles, questions sexuelles, sexualités »

Colloque organisé dans le cadre du 12e Congrès de l’AFSP par Sandrine Lévêque (CESSP-Université de Paris I) et Frédérique Matonti (CESSP-Université de Paris I)

9-11 juillet 2013

Lorsqu’en mai 2011, D. Strauss-Kahn est accusé de viol sur N. Diallo, commence en France la première « affaire sexuelle » touchant un professionnel de la politique de premier plan. L’affaire bouleverse l’agenda politique et modifie les représentations médiatiques et ordinaires du viol, de la séduction et du consentement ainsi que la définition de la « vie privée » qui avaient prévalu jusque-là au sein de la société française. Par la suite, la séquence présidentielle de 2012 a conduit les partis de gauche, souvent sous l’action des associations féministes et LGBT à proposer de transformer certaines questions sexuelles (mariage pour tous, ouverture de la PMA) en politiques publiques, tandis que le début du quinquennat est marqué par la polémique à leur propos. Scandales sexuels et questions sexuelles intéressent donc la science politique.

Pour plus d’informations


Organisations internationales et acteurs non étatiques : vers de nouvelles pratiques démocratiques dans l’espace international ? / International organizations and non-state actors : toward new democratic practices on the international scene ?

Colloque organisé dans le cadre du 12e Congrès de l’AFSP par Olivier Nay (CESSP-Université Paris I) et Delphine Lagrange (Sciences Po Paris).

09-13 juillet 2013

Les échanges entre les acteurs non étatiques et les organisations internationales (OI) se sont régulièrement développés durant la seconde moitié du 20e s. Ils se sont toutefois considérablement intensifiés ces deux dernières décennies. Des réseaux associatifs transnationaux et des groupes représentant des intérêts sectoriels ou communautaires, des entrepreneurs de cause défendant des biens universels, ainsi que tout un ensemble de producteurs de savoir (cabinets de consultants, experts et analystes, think tanks, universités, médias) s’invitent plus aisément dans les débats.

Pour plus d’informations


Une échelle parmi d’autres ? La fabrique européenne des politiques de réconciliation
A policy level among others ? The making of European reconciliation policies

Colloque organisé dans le cadre du 12e Congrès de l’AFSP par Laure Neumayer (CESSP, Université de Paris 1) et Cécile Jouhanneau (CERI, IEP de Paris & ISP, Paris Ouest).

09-13 juillet 2013

La fin du communisme et la réévaluation des histoires nationales dans les pays post-socialistes, ainsi que la réouverture de certains dossiers historiques restés clos pendant la guerre froide, ont suscité une résurgence des questions mémorielles dans de nombreuses sociétés européennes depuis les années 1990. Dans le champ scientifique, une vaste littérature s’est intéressée à la production de « politiques de réconciliation », au sens de dispositifs censés permettre la coexistence entre anciens adversaires après un conflit armé ou un changement de régime. Initialement centrés sur les politiques publiques nationales, ces travaux ont été complétés par une approche sociologique des relations internationales qui a déplacé la focale vers les arènes internationales et transnationales afin d’analyser la fabrication et la diffusion de « méthodes » et de « techniques » toujours plus standardisées de production de la réconciliation.

Pour plus d’informations


« Les enseignants, un groupe mobilisé ? / Are teachers a mobilized group ? »

Colloque organisé dans le cadre du 12e Congrès de l’AFSP par Bertrand Geay (Université de Picardie Jules Verne / CURAPP) Frédéric Sawicki (CESSP-Université Paris I).

9-11 juillet 2013

Dans de très nombreux États, les enseignants du primaire et du secondaire constituent un groupe professionnel particulièrement mobilisé, quel que soit le mode d’organisation du système éducatif et quel que soit le statut de leur profession. Leurs syndicats ou leurs associations professionnelles sont souvent de type corporatif, leur conférant une capacité de mobilisation et d’influence importante sur l’orientation des politiques scolaires. Dans les pays où le système d’enseignement est centralisé, l’existence de statuts nationaux passe pour avoir particulièrement favorisé l’homogénéisation de la profession enseignante et de leurs organisations.

Pour plus d’informations


« Southern European Labour Contention : New and Old Repertoires, Social Alliances, and Party Relations »

Conférence internationale organisée par Noëlle Burgi (CESSP-Université de Paris I) et Antonina Gentile (Università degli Studi di Milano) / Section : The Consequences of Crisis for Southern Europe.

04-07 septembre 2013 à Bordeaux

Both the debt crisis and the EU’s and governments’ response to it with more neoliberal nostrums and austerity measures have threatened the rights, living conditions and even the very lives of southern European workers, prompting national cycles of protest and arguably a trans-regional one. It is now well accepted that cycles of popular contention are cauldrons of the revival, reinvention, innovation, and transformation of workers’ political claims, and of the tools of protest and social alliances they deploy to make those claims. And it is also well accepted that no two cycles are the same. But what is new and what is old about the current cycles ? In this panel we will hone in on : the repertoires workers have and have not been engaging, and the social alliances they have and have not been making as they seek to block worker-punishing political responses, or, at times, to affect pro-worker political responses from national and European power-holders. Not least, this panel also seeks to examine the relation between union movements and their familial parties, a relational set that has been left somewhat unanalysed by scholars in recent years, despite small but significant signs in some southern European countries of a reinvention of political unionism and parties of labour.

More information


« Journalistes en campagne : regards croisés sur le traitement médiatique des élections ».

Journée d’étude organisée par l’Université Paris I-Panthéon-Sorbonne et son laboratoire, le CESSP, le Centre de Formation des Journalistes et ESCP-Europe, avec le soutien du Labex TEPSIS.

Coordination : Sandrine Lévêque (CESSP-Université de Paris I), Frédérique Matonti (CESSP-Université de Paris I), Julie Joly (CFJ) et Ghislain Deslandes (ESCP Europe, CIPh).

20 novembre 2013

Cette journée d’études s’inscrivait dans une double logique : celle du master commun CFJ/Paris I, qui en est à sa 4e année d’existence ; celle de la mise en place progressive de recherches autour des professions journalistiques, des interactions de leurs membres avec les professionnels de la politique et de la communication, des contraintes croissantes pesant sur la production de l’information (concurrence accrue, poids des propriétaires, accélération du temps, crise économique des médias traditionnels, etc…) et des solutions pour y remédier (invention de nouveaux médias comme les pure players ou les mooks, renouvellement des formats journalistiques, développement de nouvelles formes d’écriture.)

Pour plus d’informations